« Crabe géant » de Colin Johnco, tout sauf gênant

« On en pince pour le nouvel album de Colin Johnco ». Dans un monde idéal, des disques comme ça, à la croisée des chemins entre Tuxedomoon et Brian Eno, serait chroniqués dans Marie-Claire et tous les abonné.e.s organiseraient d’immenses fêtes païennes autour de ce disque instrumentale à base de sea, sax & fun. Nous sommes hélas en 2024, Pharoah Sanders est mort et le jazz transcendantal ne fait plus recette. Nous vivons sur une grande île déserte peuplée de crabes géants.
Lire l'Article