Encore une réédition chez Born Bad ? CHA CHA suffit

Histoire de sonner la récréation entre deux albums originaux de rockeurs ingérables – on pense fortement au Villejuif Underground et à Bryan’s Magic Tears – le gardien de but ambulant Jean-Baptiste Guillot semble avoir profité de la mi-temps pour récupérer les vieux disques français de Cha-Cha, un supposé sous-genre musical qui, soixante ans après, révèle tout de même quelques surprises.
Lire l'Article
Lire l'Article

Quelqu’un pourra-t-il faire fermer sa gueule aux Flaming Lips ?

Depuis presque 40 ans, Wayne Coyne aboie dans le désert des inepties premier degré tellement dingues qu’on a du mal à comprendre que tant de fans parviennent à gober sans pouffer ces métastases de bonheur saoulant. De ce point de vue, le quinzième album « King’s Mouth « prévu pour le 19 juillet confirme tout le mal qu’on pensait de ce groupe trop bien pour être honnête.
Lire l'Article
Lire l'Article

Silencieusement, David Carretta continue

Dix ans de silence, quand vous êtes catalogué dans la section « musique électronique », cela sonne comme le début d’enterrement. A la place de David Carretta, un nom qui vous évoque de loin les années 90 et les débuts de David Guetta, vous aussi, vous auriez tout plaqué pour partir vivre au fond de l’Ariège et élever des moutons électriques. C’est ce qu’il a fait. Puis il est revenu, après dix ans de silence, pour livrer « Nuit Panic », cinquième album où les ombres de Martin Gore, Gary Numan et Moroder planent froidement sur un disque qui emprunte aux années 80 les plus basses températures du thermomètre.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

« Comme du Tame Impala en fichiers MIDI » : les ombres californiennes de Scott Gilmore

Que ce serait-il passé si Kevin Parker, au lieu de retourner sa veste pour y découvrir une version aseptisée de Los Angeles avec Rihanna en fourrure synthétique, avait emprunté la voix analogique et moins glorieuse des cireurs de circuits imprimés ? Peut-être ça : « Two Roomed Motel », deuxième album de Scott Gilmore récemment paru chez Crammed Discs.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Chevance, une autre histoire de la musique pour enfants

Au mitan des années 70 nait Chevance, un label de musique pour enfants progressistes qui va remettre en cause les habitudes d’écoute des tout petits. Populaires dans les milieux de gauche, musicalement pointues, ces productions apparaissent aujourd’hui aussi anachroniques que les sous pulls électriques oet les papiers peints à vomir du salon de tata Micheline. En éditant une compilation minutieusement élaborée par Sylvain Quément, Born Bad remet en lumière cette aventure singulière.
Lire l'Article
Lire l'Article

PNL : les enfants tristes du rap

Pascal Louvrier est auteur. Il a écrit sur l’ex idole des jeunes (Johnny que je t’aime chez Praxis Editions) et sur les parties trop tôt (Amy Winehouse no limits chez L’Archipel). Pourtant, pour son prochain livre, il a été bercé par la musique d’un groupe bien vivant. Et a décidé de nous expliquer son amour pour les frères rimbaldiens du rap. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Hubert-Félix Thiéfaine, dernier monstre sacré de la chanson rock ?

Seul le détail compte, comme le savent pertinemment les lecteurs de Gonzaï. Or, la sortie le 22 mars dernier du double album live d’Hubert-Félix Thiéfaine, célébrant ses 40 ans de chansons sur scène, apparaît bien comme un détail… aux yeux des « grands » médias. Si cet événement relève du détail, il l’est comme un grain de sable dans la machine. Ou un vortex dans le ciel décoloré du paysage musical français.
Lire l'Article