Lire l'Article

Les fans tristes de The Soft Moon vont adorer le premier album de Giirls

Esthétique noire et blanche, sonorités gothiques et même impression de cathédrale-club géante posée entre Manchester et le Vatican, le premier album de Giirls chope pas mal de points de comparaison avec le projet de Luis Vasquez. Les amoureux de ska festif ou de pop française subventionnée passeront évidemment leur chemin; quant aux autres ils pourront tomber assez facilement dans les mélodies noires de Brice Delourmel, guitariste du groupe DEAD. L’album “Far Reality” vient de sortir, et ça s’écoute juste en dessous avec un chapelet. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Les derniers échos du gel celtique

Alors que le groupe suisse Celtic Frost s’est séparé dans l’animosité en 2008, et que son bassiste et co-fondateur Martin Eric Ain a brutalement disparu en 2017, les destinées de ce dernier et celle du guitariste Tom Gabriel Fischer, l’autre pilier de Celtic Frost, se recroisent à nouveau. Pour Fischer, c’est la finalisation d’un projet de Requiem remontant à 1987, pour Ain, c’est la parution du premier album de son ultime projet musical enregistré en 2017. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Makeup and Vanity Set, l’homme qui faisait chanter les ordinateurs

Le producteur d’électro américain, dont la musique tire ses influences du côté de chez Tangerine Dream, Vangelis ou encore Jean-Michel Jarre, sort un nouveau clip. L’occasion d’annoncer la sortie de “Endless Destiny” : un album centré sur une voix d’ordinateur. Bien plus beau que le son d’une saloperie d’assistant vocal Amazon ou Google (qui plus est, vous espionne sûrement).
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Pourquoi la réédition de “New York” tue Lou Reed une seconde fois

L’avantage avec les artistes morts, c’est qu’ils n’ont plus leur mot à dire sur les projets de réédition ressemblant à des excavations sans gêne. Après Prince et Bowie, pour qui on devrait bientôt apprendre qu’un coffret collector de 45 vinyles bruités à la bouche par le Thin White Duke himself est « sur le feu », c’est au tour de Lou Reed de faire les frais d’un relifting post-mortem avec la publication imminente de « New York » en version deluxe. Outre le fait que l’emmerdeur new-yorkais était déjà cliniquement mort avant son décès, l’écoute de l’objet donne envie d’enterrer à ses côtés les responsables de cette merdique machine music.
Lire l'Article
Lire l'Article

Cherry Red réédite “Axe Victim”, premier album de Be-bop Deluxe

Avec la luxueuse publication de “Axe Victim” en juillet dernier, premier album de Be-bop Deluxe initialement paru en 1974, Cherry Red Records poursuit la réédition de l’œuvre studio du groupe mené par le guitariste Bill Nelson. L’occasion de redécouvrir cette formation britannique à la trajectoire singulière allant du glam rock flamboyant teinté de progressif à la New wave synthétique.
Lire l'Article
Lire l'Article

Jarvis Cocker a pondu un album de dance pour les darons

Plutôt que recycler en charentaises les vieux tubes de son groupe Pulp, Jarvis Cocker a préféré sortir de sa pré-retraite en formant un groupe pour sortir un album quasiment live de dance pour les amateurs de canapés. Une cascade assez périlleuse qu’il réussit d’une élégante cabriole grâce à son génie pop et sa plume toujours grinçante.
Lire l'Article
Lire l'Article

Quand soudain, Crack Cloud

Existe-t-il, en 2020, quelque chose de plus ridicule qu’un groupe de mecs réunis dans une même pièce avec le secret espoir de réanimer le rock comme on ferait revenir les esprits lors d’une séance de spiritisme ? A cette épineuse question, les membres excités de Crack Cloud répondent avec un premier album où toutes les étiquettes musicales disparaissent dès le premier lavage. Bienvenue dans « Pain Olympics », un challenge en huit épreuves où le Canada aurait raflé toutes les médailles.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Nathan du Villejuif Underground a mangé la dépouille de Lou Reed

Trois ans après la sortie de ses poèmes perchés en livre audio, Nathan Roche reprend la tangente avec un EP solo encore une fois s(a)igné chez Gone with The Weed. Et le résultat se nomme “Piano, woman & bicycle”, soit trois chanson donnant l’impression d’écouter le vieux Lou période “Transformers” pour conter des histoires de Velib aux pneus crevés et des déclarations de guerre aux pianos installés dans les gares et les Galeries Lafayette. Ce borde jouissif s’écoute juste en dessous.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Pas de crise de la quarantaine pour Aksak Maboul

C’est une histoire belge, sans chute : en 1980, Marc Hollander supervise une naissance et un enterrement. Alors que son groupe Aksak Maboul prend un somnifère après la sortie de « Un Peu de l’Âme des Bandits », le musicien devient patron de label et inaugure avec Crammed Discs un chemin qu’il continue de parcourir. Quarante ans après cette histoire à deux voies, le voici qui remonte en selle avec Veronique Vincent pour « Figures, un quatrième album qui tire plus loin que le Manneken Pis.
Lire l'Article