L’histoire d’Ocean, le groupe de heavy français noyé par Trust

L’impitoyable machine à réécrire l’histoire a broyé un des plus formidables groupes de rock dur français. Ils s’appelaient Océan, ils étaient quatre. Commençant leur histoire dans une heavy-music progressive audacieuse, ils définiront un son rude, chanté en français, qui en fera le précurseur et concurrent le plus sérieux à l’autre guerrier du hard-rock pionnier français : Trust. Ils s’appelaient Océan, et ceci est leur histoire.
Lire l'Article
Lire l'Article

Charlie Watts, force tranquille des Rolling Stones

Le temps avançant, la nouvelle était inexorable. Pourtant, avec la mort de Charlie Watts, la cruelle réalité s’est rappelée à nous : non, les Rolling Stones ne sont pas immortels. Depuis, tout le monde a salué son immense talent, mais on oublie un peu vite que Charlie Watts fut pendant longtemps un musicien sous-estimé, voire méprisé, et que son attitude discrète fut souvent sujet à moqueries.
Lire l'Article
Lire l'Article

Heavy-psyché corner : Frank Marino, bien plus qu’un disciple de Jimi Hendrix

Disparus dans les bacs à soldeurs quelques années après leurs sorties, ces disques s’échangent désormais entre amateurs avertis. Ils ont été le terreau fertile de très nombreux groupes. Ils émerveillent par leur talent si injustement oublié. Il est temps d’exhumer du fond du coffres à jouet les légendes underground du rock. Au tour de Marino et de son groupe, Mahogany Rush.
Lire l'Article
Lire l'Article

A 70 ans, Richard Pinhas rêve toujours sans conséquence

Alors qu’il est cette année l’invité (avec son fils, lui aussi musicien) du Sonic Protest, et que sa page Discogs n’en finit plus de s’allonger comme une cigarette se consumant à l’infini, Pinhas fête en 2021 soixante dix ans d’existence contre le monde réel, et avec encore de nouveaux projets plein la tête. Portrait d’un infatigable électron libre.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Floo Flash, quarante après, toujours moderne ?

Deux disques se sont étrangement téléscopés en à peine un mois : l’édition d’un album d’inédits des lyonnais power-pop Floo Flash, « Moderne », et le cinquième album solo de son guitariste, Hervé Paul. Passé et présent se sont retrouvés, comme pour sceller la réunion d’une aventure musicale aussi riche que tristement méconnue, dont la constante fut l’élégance.
Lire l'Article
Lire l'Article

Le « Metallic KO » des Stooges ressort en version chaotique

La France bombe aujourd’hui fièrement le torse avec sa scène rock , mais il fut un temps où elle devait plutôt faire profil bas. Qui l’eut cru, c’est pourtant en France que redémarra la légende d’un jeune chanteur talentueux mais totalement incompris du grand public : Iggy Pop. Quarante-quatre ans plus tard, il ressort en version XXL, soit 7 Cds célébrant une certaine mort du rock.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Heavy-Psyché Corner : Iron Butterfly, le papillon de fer et de plomb  

Disparus dans les bacs à soldeurs quelques années après leurs sorties, ces disques s’échangent désormais entre amateurs avertis. Ils ont été le terreau fertile de très nombreux groupes. Ils émerveillent par leur talent si injustement oublié. Il est temps d’exhumer du fond du coffres à jouet les légendes underground du rock. Aujourd’hui, Iron Butterfly, des pionniers heavy, premier groupe disque de platine de l’Histoire du rock aux Etats-Unis.
Lire l'Article
Lire l'Article

Leslie West, de l’autre côté de la Montagne

Véritable référence pour les guitaristes de hard-rock de tous poils apparus dans les années soixante-dix, Leslie West est le véritable inventeur du gros son heavy. La scène stoner-rock doit autant à Mountain qu’à Black Sabbath, d’où l’émotion qu’a engendré la nouvelle de la mort de West ce 23 décembre 2020. Sa contribution à la guitare électrique est inestimable, premier des guitaristes à faire saturer une Gibson Les Paul Junior dans une rampe d’amplificateurs Marshall. Avec Blue Cheer, Mountain est le grand pionnier du hard-rock américain face à la toute-puissance de la production britannique, et sans qui Kiss et Blue Oyster Cult n’existeraient pas.
Lire l'Article
Lire l'Article

Ganafoul : le boogie des forçats

On a trop vite considéré que le rock français était passé sans transition des pochades sonores de Martin Circus au punk de Stinky Toys. Le punk parisien ne fut qu’une infime facette de la mutation du rock français dans la seconde moitié des années 70. Un aspect des plus importants fut l’arrivée de groupes issus des banlieues industrielles, tentant de faire jeu égal avec les anglo-saxons, comme le firent avant eux les Variations. Ils sillonneront le pays en portant avec panache un rock solide, hard et urbain. Parmi ces guerriers de la route se trouvaient les Lyonnais de Ganafoul.
Lire l'Article
Lire l'Article

Heavy-Psyché Corner : Trapeze, ou quand Black Sabbath et Judas Priest accouchent du hard-funk

Disparus dans les bacs à soldeurs quelques années après leurs sorties, ces disques s’échangent désormais entre amateurs avertis. Ils ont été le terreau fertile de très nombreux groupes. Ils émerveillent par leur talent si injustement oublié. Il est temps d’exhumer du fond du coffres à jouet les légendes underground du rock. Aujourd’hui, Trapeze, le groupe préféré des Red Hot Chili Peppers.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les derniers échos du gel celtique

Alors que le groupe suisse Celtic Frost s’est séparé dans l’animosité en 2008, et que son bassiste et co-fondateur Martin Eric Ain a brutalement disparu en 2017, les destinées de ce dernier et celle du guitariste Tom Gabriel Fischer, l’autre pilier de Celtic Frost, se recroisent à nouveau. Pour Fischer, c’est la finalisation d’un projet de Requiem remontant à 1987, pour Ain, c’est la parution du premier album de son ultime projet musical enregistré en 2017. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Pete Way, bassiste de UFO reparti dans l’espace

Pete Way s’est effacé définitivement le 14 août 2020. Il est le troisième membre historique de UFO à partir en moins d’un an après Paul Raymond et Paul Chapman. L’homme n’était déjà plus très actif depuis une quinzaine d’années, conséquence de gros problèmes de santé liés à une vie particulièrement mouvementée. Il convient maintenant de rappeler combien Pete Way fut un personnage important, quoique méconnu, de l’histoire du rock.
Lire l'Article
Lire l'Article

Peter Green, l’ombre blues derrière Fleetwood Mac

Ce 25 juillet 2020, Peter Green est parti discrètement dans sa petite maison de la banlieue de Londres. On pensait le personnage oublié de tous, sa disparition subite a pourtant crée un émoi important chez tous ceux qui aimèrent le rock de la fin des années soixante. Si sa carrière fut erratique, et son succès aussi court que fulgurant, sa musique marqua des générations de musiciens, et nombre de groupes puisèrent des idées originales, reprenant ses morceaux. Personne, par contre, ne sut capter aussi bien la sensibilité du blues électrique tel que le Peter Green, avec une mélancolie profonde qui lui était propre.
Lire l'Article