C’est bien c’est nouveau : Oi Boys

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de téléphone, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Aujourd’hui, Oi Boys, un duo de Metz, qui comme son l’indique, fait de la K-Pop. Ça va, on déconne.
Lire l'Article
Lire l'Article

Le Bryan’s Magic Tears revient des années 90 avec le clip « Sad Toys »

S’inspirer des Jesus and Mary Chain, de Primal Scream et des Happy Mondays sans être ridicule en 2021, un groupe y parvient : Bryan’s Magic Tears (et rien que pour ça, on peut leur dire bravo). Un nouvel album, le troisième pour les Parisiens, sortira plus tard cette année sur Born Bad : « Vacuum Sealed ». Et ce premier extrait intitulé Sad Toys et la B.O. de ton été 92.
Lire l'Article
Lire l'Article

Il était une fois Bobby Gillespie

C’est l’histoire d’un jeune Ecossais qui ressemblait au Neo de Matrix, mais qui allait croiser sur sa route Alan McGee (Creation Records), bouleverser profondément le rock britannique avec ses deux groupes, The Jesus and Mary Chain et Primal Scream et, à 59 ans, être encore assez vivant pour tout raconter dans cette interview XXL à Paris, à l’occasion de la sortie de son album « Utopian Ashes », avec Jehnny Beth.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

À voir : des concerts VHS du meilleur de l’underground suisse

L’une des figures de l’underground suisse, Louis Jucker, est aux manettes d’un festival de « songwriting » baptisé Some of The Missing Ones. L’édition 2021 a réuni Peter Kernel, Cochon Double, Hyperculte ou encore Elvis Aloys dans l’ancienne gare de Fribourg. Crise sanitaire oblige, pas de public, mais des vieilles caméras étaient sur place pour capter les concerts, et grâce à Internet, tout est disponible en ligne.
Lire l'Article
Lire l'Article

En exclu, un clip de Territory sorti tout droit des 90’s

Ils ne font pas vraiment du rock, pas vraiment du shoegaze ni vraiment du zouk, mais Territory s’apprête quand même à trancher des gorges avec ses guitares. Les Parisiens, qui ont un album de prévu pour l’automne 2021, débutent les hostilités avec le morceau Decide, une chanson coincée entre DIIV et Rendez-Vous qui devrait au moins vous réveiller après ces trois jours de coma. En exclu, Gonzaï t’offre le clip du morceau, pas trop compliqué à comprendre : « on est un peu nostalgiques des clips de “band” à l’ancienne avec zéro storytelling, à part un groupe qui joue. »
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Unschooling lâche un titre pour te redonner foi en l’avenir du rock

Version bon marché de Squid (étant eux-mêmes une version bon marché d’années de post-punk et musiques minimalistes), Unschooling n’est pas un énième projet revival 80’s aussi vite oublié qu’apparu. La preuve avec Social Chameleon, premier titre d’un nouvel EP qui sortira chez Howlin’ Banana le 16 avril, et qui ne plaira pas aux fans de Feu! Chatterton.
Lire l'Article
Lire l'Article

Dye Crap chie sur le rock français avec son premier single « My Shits »

Dye Crap, c’est un groupe de Rouen qui veut relancer la mode, en 2021 et en France, du garage-rock US biberonné à la bière bon marché. Le titre en question, baptisé My Shits, est issu d’un nouvel album intitulé « Dye Crap » prévu pour ce printemps. À écouter si vous passez vos samedis matin à faire du skate avec Fidlar et Wavves dans l’oreillette tout en rêvant de déménager en Californie.
Lire l'Article
Lire l'Article

Yolande Bashing : « c’est une erreur, Yolande Bashing »

Coincé entre Colombey et Hervé, entre les squats et les Victoires de la Musique, voici Yolande Bashing, le cul entre deux chaises, mais visiblement bien à sa place. On a posé Baptiste devant un fond vert pour qu’il déroule le fil de l’histoire, les débuts de Yolande, ses forces et ses faiblesses, son parcours et ses envies de faire de la pop, oui, mais de la tordre pour éviter qu’elle tourne en rond. 1, 2, 3, action, ça tourne. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Une interview bien bordélique avec Viagra Boys

Avant la sortie de « Welfare Jazz », le deuxième album des Suédois, Gonzaï s’est connecté à Internet pour un Zoom avec Sebastian Murphy, le leader du groupe, le tout depuis son studio de tatouage. En plus de répondre à quelques questions (on parle de suivre son instinct, de Suicide, de hip-hop et de santé physique), Sebastian nous fait aussi le tour du proprio, histoire de vous embarquer avec lui dans une virée aussi bordélique que le nouveau disque.
Lire l'Article