Personne n’est plus underground que Gilles Dor

L’avenir de la musique est-il dans la perfection ? Dans des chansons carrées distribuées par pack de six comme des bières tièdes dans le supermarché Spotify ? Pas chez Gilles Dor. Parisien reclus dans des montages photoshopo-protoolien, il souffle sur l’industrie en surchauffe comme un ventilateur, et avec les moyens du bord, des tubes tels Le plastique, tube DYI qui ridiculise d’emblée toutes les starlettes sans le sou de l’indie. Ne rigolez pas, ce “chanteur de combats et de poésie” est peut-être le futur héros de la “low-cost music”. Et au moins, lui ne cherche pas les claviers MIDI à quatorze heures.
Lire l'Article
Lire l'Article

On a fêté les 40 ans du festival international de jazz de Montréal

Du 26 juin au 6 juillet 2019, près de deux millions de mélomanes et autres curieux sont venus célébrer les 40 bougies du Festival de Jazz de Montréal. Une édition en grande pompe qui a su repousser les limites de son propre registre. Du jazz, du rock’n’roll, du blues et de la pop regroupés dans les divers lieux qui jonchaient le centre de la ville. C’est parti pour la visite guidée.
Lire l'Article
Lire l'Article

Festival Visions : le programmateur Guillaume Derrien nous dit tout

Lancé en 2013 par les Disques Anonymes, aussi organisateur du festival Treize à Rennes, Visions lance sa septième édition cette année. Et malgré une édition annulée en 2O15 qui entrainera un changement de site, les Disques Anonymes semblent aujourd’hui bien installés au Fort Bertheaume. S’il est inutile de rappeler la difficulté de jouer avec les contraintes quand on organise un festival, Les Disques Anonymes eux s’en rajoutent chaque année en imbriquant dans l’artistique, de la politique et de l’écologie. C’est d’ailleurs ce grand tout que l’on retient quand on discute avec Guillaume Derrien l’un des fondateurs et programmateur du festival Visions.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Stereo Total : « on déteste la perfection »

On a commencé par l’écouter d’une oreille inattentive et puis peu à peu, il est rentré dans l’oreille : le 14ième de Stereo Total est une sucrerie parfaite qui ne fait pas mal aux dents. Son nom, « Ah ! Quel Cinéma » dit tout de cette carrière tarantinienne où tout se mélange un peu, à l’envers et à l’endroit, depuis 24 ans déjà. Et même si tout est clair dans ce brouillard franco-berlinois, on a quand même pris le temps de causer avec Brezel Göring pour mieux comprendre ce bordel yeah yeah.
Lire l'Article
Lire l'Article

Pourquoi internet est-il obsédé par Keanu Reeves ?

Avoir cinquante ans passés et faire rêver les gamines sans que ce soit glauque ou bizarre, c’est le petit miracle réalisé par Keanu, nouveau boyfriend de l’internet. Comme elle a pu le faire avec Chuck Norris par le passé, la culture web est allée remuer les archives des 90’s pour se trouver une nouvelle coqueluche. Et cette fois elle a des rêves bien précis en tête : se trouver quelqu’un pour rompre avec la toxicité de plus en plus affichée par Hollywood.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Teknomom, I like to fuck

Après plus de cinq ans de suractivité, le label du Turc Mécanique continue de miner le terrain de guerre avec une 42ième sortie en forme de dystopie rythmique : « Mangé en chine », deuxième album des franco-martiens de Teknomom, est une longue plage au croisement entre un livre d’Alain Damasio et un troisième volet non écrit de Blade Runner. La preuve avec La nuit, nouvel extrait phobique et dansant à découvrir dès maintenant.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Mathilde Fernandez, Jeanne d’Arc de la goth-pop

Avec seulement 2 EP’s au compteur, cette exilée discale (elle vit à Bruxelles) est parvenue à concilier tous les amours impossibles : Mylène Farmer et Marilyn Manson, le chic et le choc, le rouge à lèvre couleur sang et une passion dévorante pour la première popstar de l’histoire française, Jeanne d’Arc. Récemment signée sur le label de Scratch Massive, cette velle anomalie dans la marge veut conquérir le monde. Portrait.
Lire l'Article