Lire l'Article

Les Anglais de Paranoid London sont les nouveaux Happy Mondays

Ils ont cinquante balais, font de la techno malsaine et dégueulasse, trainent avec Fat White Family et des cowboys de l’enfer. Le duo Paranoid London revient avec un deuxième album fascinant et déjà culte où se bouscule derrière le micro une caravane de freaks et weirdos: Alan Vega, le chanteur d’A Certain Ratio et des activistes transgenre et queer. Ils sont les nouveaux Happy Mondays. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

C’est officiel : les Cocorosie reviennent pour nous casser les couilles

A la manière du choléra et du communisme, on pensait en avoir terminé avec cette épidémie. Mais non : cinq ans après un album qu’on pensait être le dernier, les Castafiore de l’indie américaine ont finalement décidé de salir une nouvelle décennie avec un nouvel album (« Put the shine on ») qui devrait sortir en mars 2020, à moins que le directeur artistique en charge de la purge qu’est le nouveau single ne le réécoute attentivement et ne décide de s’inscrire à un programme pour les alcooliques anonymes.
Lire l'Article
Lire l'Article

Un clip en exclu de Frustration à mater à la photocopieuse

En général quand Frustration sort un nouvel album, c’est blindé de tube incisifs qui finissent par tourner en boucle jusqu’à lobotomie pour enfin finir l’année en ayant vu le groupe 50 fois en concert, épuisé mais revigoré. On vous rassure, c’est exactement ce qui va se passer avec So Cold Stream sorti le 18 octobre, évidemment chez Born Bad. Extrait clipé avec « When Does A Banknote Start To Burn », c’est par ici.
Lire l'Article
Lire l'Article

Maud Geffray brise le Glass

Coincée entre la doyenne Chloé et la jeune Lucie Antunes, il y a Maud Geffray. La moitié de Scratch Massive, comme les deux musiciennes précitées, compose en questionnant ; chaque musique étant une nouvelle interrogation sur elle-même et sur le monde qui l’entoure. Son album « Still life », très bel hommage au maitre Philip Glass, permet de mettre les points sur les i.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent TAU

Quoi, encore des rockeurs crasseux aux cheveux longs dégueulasses qui veulent envahir l’Europe avec de la musique tantrique ? Oui, c’est le cas. Ca s’appelle TAU (ce nom…) et en amont de “And the Drones of praise”, avec notamment Idris Ackamoor, et comme on s’en doute, ça ne sonne pas trop comme Ed Sheeran. Après l’écoute du titre ci-haut (Tōnatiuh, ça s’invente pas non plus), tous les dealers ont rendez-vous encens du Nature & Decouvertes le plus proche de eux. 
Lire l'Article
Lire l'Article

« Psychic Data » de TVAM : un disque psyché qui ne prend pas l’auditeur pour un con

Livré in extremis avant la fin de la décennie 2010, le premier album de cet Anglais plein de néons dans la tête ravive le souvenir de Peter Kember, et avec lui cette époque où le rock anglais pouvait écouté comme une lente drogue faisant descendre lentement l’auditeur d’étage en étage, comme dans Trainspotting.
Lire l'Article
Lire l'Article

Non, Mikal Cronin n’est pas juste un mec dans le backing-band de Ty Segall

Il y a dix ans, deux potes de lycée de Laguna Beach sortaient Reverse Shark Attack, un des manifestes lo-fi surfo-crado qui ont pavé la route du néo-garage made in Californie si populaire aujourd’hui. L’un d’eux s’appelait Ty Segall. Aux côtés du mentor John « Thee Oh Sees » Dwyer, le géant blond est devenu le prolifique chef de file de cette scène garage-punk-pop (et plus si affinités) que l’on connaît, sortant plus de concept-albums en l’espace de quelques années que Rush dans toute sa carrière, trimballant son bleu de travail rapiécé sur les scènes du monde entier devant des foules en délire et enchaînant les side-projects – Fuzz, GØGGS, etc. – qui se transforment en or.
Lire l'Article
Lire l'Article

Profession rock critic : Laurence Romance

Avant la sortie début décembre du livre Profession : rock critic par Albert Potiron, où vous trouverez l’ensemble des entretiens publiés sur le site plus de nouvelles interviews inédites, mettons-vous l’eau à la bouche avec une partie de la rencontre avec Laurence Romance, grande gueule et pilier de la critique rock en France qui depuis près de trois décennies partage sa vie avec le fameux rock critic anglais Nick Kent (NME, The Face, etc.)
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

“Allo, A Certain Ratio ?”

Signé sur le label Factory, truand de la galère aux côtés de Section 25, Joy Division, OMD ou The Durutti Column, le groupe A Certain Ratio a passé sa carrière à brouiller les pistes. A l’occasion de la sortie d’un somptueux coffret anniversaire et d’une tournée Européenne, votre serviteur a tenté de s’entretenir avec eux. J’insiste sur mot « tenter »… 
Lire l'Article