Avec « Carbon », JB Dunckel marque son empreinte

L’hyper productivité de Jean-Benoît Dunckel se poursuit sur un nouvel album intitulé « Carbon ». Avec une approche plus instrumentale influencée par son travail sur les BO de films et de séries, il perpétue une œuvre faite d’élégance et de douces mélodies entamée il y a plus de vingt ans tout autour de la planète avec Air. L’occasion parfaite pour discuter avec lui de sa passion toujours intacte pour la musique.  
Lire l'Article
Lire l'Article

Pavement : le discorama

Alors que Netflix et consorts ont entamé le grand recyclage des années 90 après avoir complètement poncé les eighties, le groupe américain Pavement va ressortir ses chemises trop grandes cet été pour une tournée mondiale, porté par l’exhumation d’une face B devenue un carton grâce aux robots de Spotify. L’occasion idéale pour un discorama de l’œuvre des héros de l’indie rock US et leur tête à claque de chanteur, Stephen Malkmus. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec « Antidawn EP », Burial réduit son dubstep en poudre

Avec « Antidawn EP », soit le disque le plus long qu’il ait sorti depuis 15 ans, l’Anglais Burial se permet le luxe de donner du corps au néant en réussissant brillamment à ne conserver que quelques nuances de sa musique. C’est aussi l’occasion de parler de ces musiciens prestigieux dont on n’arrive pas à comprendre la légitimité alors que, parfois et en persévérant, on peut y arriver.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

« Bloweyelashwish » de Lovesliescrushing, le grand disque oublié du shoegaze

Et si le successeur du totémique « Loveless » de My Bloody Valentine que Kevin Shieds a mis vingt ans à sortir était l’œuvre d’un couple du Michigan en 1993 ? Avec leur premier album « Bloweyelashwish », les Américains de Lovesliescrushing avaient décidé d’aller encore plus loin que les expérimentations d’avant-garde des Irlandais, et sans connaitre aucune reconnaissance.
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec « Tread », Ross From Friends veut relancer l’ambiance du Central Perk

Attention à ne pas s’y méprendre : Ross From Friends n’est pas là pour perpétuer le culte de la sitcom qui rend tous les quadras nostalgiques des années 90 alors qu’on vient d’apprendre la mort de l’acteur jouant le rôle de Gunther, tenancier de leur bar préféré. C’est plutôt le projet d’un jeune anglais qui s’est tellement emmerdé pendant le lockdown londonien qu’il a voulu rendre hommage dans son deuxième album « Tread » à toutes les musiques électroniques d’Angleterre.  
Lire l'Article
Facebook Page
La playmate du mois
Lire l'Article

10 ans après, Ela Orleans retrouve le chemin de « Lost »

Et si au lieu de fêter le demi-siècle des albums de classic rock surentendus jusqu’à en dégueuler avec des coffrets Deluxe aux 45 prises de guitares, les rééditions servaient plutôt à faire (re)découvrir des disques d’artistes au succès plus intimistes mais qui le méritent tout autant voire plus que les boomers à 12 cordes ? C’est le cas avec « Lost » ressorti par les Français de La Station Radar et dont l’autrice Ela Orleans a bien voulu se rappeler pour nous.
Lire l'Article