Lire l'Article

Avec « Noche Triste », Guadal Tejaz annonce la fin de la fin du monde du rock

Comment quatre Français ont-ils réussi à arracher un compliment à John Dwyer de Thee Osees (« c’est une claque en live ») ? Pourquoi la Bretagne, question rock, ça vous gagne ? Et pourquoi il serait sacrément couillon de passer à côté de « Noche Triste » ? Autant de questions auxquelles la planète à guitares pourra répondre dès le 14 octobre avec un nouvel album qui arrive pile poil pour endiguer la hausse du prix de l’électricité.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les maudits de la folk #5 : Phil Ochs, de la six-cordes à la pendaison

Il a grandi au milieu d’idoles comme Elvis, James Dean ou John Wayne, bercé par un rêve américain qu’adulte, il tentera de restaurer. D’Elvis à Che Guevara, Phil Ochs a vécu sa vie comme un franc-tireur sur un champ de bataille, mitraillant l’establishment de ses textes aussi drôles qu’acerbes, défendant les droits civiques, les luttes antiracistes et faisant de sa voix un hymne contre la guerre du Vietnam. Dépressif, bipolaire et souffrant d’un trouble dissociatif de l’identité, il finira par devenir quelqu’un d’autre… avant de se donner la mort à 35 ans.
Lire l'Article
Lire l'Article

Grâce à Tempomat, Derrick est rock

« Au commencement, il y eu un confinement. Il y avait aussi une passion secrète inavouée pour l’inspecteur Derrick et un amour inconsidéré pour le Korg MS10 ». Ce n’est pas le pitch d’un épisode de la série qui a révélé Horst Tappert au public ehpadiste de la France des années 80, mais la brève introduction rédigée par le groupe Tempomat à son album prévu incessamment sous peu, histoire de rappeler qu’il existe un lien invisible et stupide entre John Carpenter, FR3 et Adolf Hitler. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Quand Lou Reed se faisait électrocuter pour homosexualité

Près de dix ans après la mort de Lou Reed, le label Light In The Attic publie « Words & Music, May 1965 », un album de démos de ce qui deviendra le premier album du Velvet Underground. Derrière la découverte de ces premières émulations entre Lou Reed et John Cale, c’est aussi l’occasion de revenir sur la jeunesse chaotique du New-Yorkais et le traitement par électrochocs qu’il reçut à l’âge de dix-sept ans.
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec son nouvel album, FTR annonce un hiver froid sans radiateurs

Si tu es triste, que tu as un gros chagrin, tu sais qu’il existe, non pas un ours aimable, gentil et câlin, mais le suicide. Ou les antidépresseurs. Ou alors, de façon plus modérée, le nouvel album du groupe français FTR, pas forcément à mettre dans toutes les mains, mais vivement conseillé aux amateurs de Cold Cave, Soft Moon et A Place to Bury Strangers. « Vicky Vivid Experience” s’écoute dès maintenant en exclu, avant ta prochaine défenestration du rez-de-chaussée.
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec « Sylvie », Ben Schwab de Drugdealer signe un merveilleux retour vers le passé

Qui a dit que les années 70s étaient dans le rétroviseur ? Qui a dit que la marche du temps était inévitable ? Et surtout, qui a dit que le voyage temporel n’existait pas ? Sylvie, nouveau projet de Ben Schwartz (Drugdealer), démontre le contraire avec un premier album, à paraître le 14 octobre chez Full Time Hobby.
Lire l'Article
Lire l'Article

Comment durer dans la pop, selon Tahiti 80

Réussir à enchainer plus de trois albums, survivre à ses propres succès mais aussi à ceux des autres et continuer sa quête de l’accord parfait, telle est la mission presque impossible de tous les groupes pop. Mais comment faire pour résister au temp(o)s qui passe quand on vient de Rouen et qu’on fêtera bientôt ses 30 ans d’existence ? Réponse avec Xavier Boyer de Tahiti 80, auteur cette année de « Here With You », un neuvième album de pure pop sans rides.
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec « Hideous Bastard », Oliver Sim pioche la bonne carte

De mémoire, cela fait longtemps que la presse française n’a pas aussi clairement pointé le stylo dans le même sens, qui plus est sur un disque dit « indépendant ». La raison de cet alignement de planètes plutôt suspects en ces temps contradictoires ? Le premier album du chanteur et bassiste de The xx ; un album brut, sincère et néanmoins riche en petits arrangements, mais pas avec sa propre conscience. Avec, à la clef, le sentiment d’avoir trouvé l’une des rares bonnes surprises venues d’Angleterre cette année.
Lire l'Article
Lire l'Article

Etienne Jaumet & Slift : « oui, on prévoit un album en commun l’année prochaine »

A notre gauche, un groupe de stoner français capable de faire trembler la Terre du Milieu ; et à droite, l’homme pour qui le terme collaboration semble avoir été inventé. Ensemble, Slift et Etienne Jaumet sillonnent actuellement une toute petite partie de la France avec un show commun qui devrait prendre la forme, en 2023, d’un disque doublement zombie, dont ils nous parlent ci-dessous.
Lire l'Article
Lire l'Article

Moli del tro, nouveau label from Brussels, with love

Quel est le point commun entre un oiseau adepte de synthés, une immense tour japonaise érigée au tournant du XXe siècle au milieu de Bruxelles et une somptueuse maison familiale méditerranéenne ? Réponse : Moli del tro, nouveau label bruxellois sur lequel sont déjà attendues deux excellentes sorties : « A Story of Global Disease » de Naomi Klaus et « 3 et 4 » de Heron Cendré.
Lire l'Article
Lire l'Article

Vulves Assassines, groupe iconique et inspirationnel pour les mecs qui n’aiment pas les femmes ?

Il existe, coincé tout en bas des carnets de psychothérapeutes, une angoisse très masculine consistant à se faire manger le sexe par des vagins équipés de dents agressives, à la manière d’un piranha dévorant des petits Eric Zemmour bousculés dans leur masculinité. Figurez-vous qu’il existe désormais un groupe traduisant cette angoisse complètement conne du grand remplacement, et ça s’appelle Vulves Assassines.
Lire l'Article