« Vivre la Mort du Vieux Monde » : Maajun ou la magie du renouveau

Sorti en 1971 après de longues pressions du public sur le géant Vogue et réédité chez Souffle Continu en décembre dernier, l’unique album de Maajun « Vivre la Mort du Vieux Monde » est incontestablement un ovni volant sur le paysage musical français. Mais il est surtout un objet archéologique majeur documentant le climat fertile d’une époque en pleine rupture.
Lire l'Article
Lire l'Article

La discographie indie pop idéale selon Sierra Manhattan

Si les groupes de musique savoyards sont aussi rares que les voitures thermiques en Norvège, c’est parce que ce coin de France n’a jamais vraiment été une terre fertile pour les formations indépendantes. Sierra Manhattan, qui a débuté dans une chambre à Annecy, fait partie des exceptions. Un nouvel album intitulé « Which Life, The Friends » est prévu pour le 17 février. Mais au lieu d’en parler, on a demandé à Oblio et Florian d’aller chercher dans leurs étagères pour dénicher les meilleures galettes indie pop du monde.
Lire l'Article
Lire l'Article

Ce guitariste yougoslave était bien plus cool que tous vos hipsters à bonnets

Si la Yougoslavie était surtout connue pour ses footballeurs et ses guerres ethniques, son folklore musical gagne à être connu. Seul dans son atelier en Californie, Branko Mataja l’a réinterprété à la guitare de manière expérimentale à partir des années 60. Une œuvre inconnue découverte par hasard via un digger de L.A., énième illustration de ce phénomène de réhabilitations musicales improbables qui n’ont de cesse de se répéter ces dernières années.  
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec son nouvel album, La Tène prouve encore que nos régions ont du talent

Ce 3 février sortira chez Bongo Joe « Ecorcha/Taillée », le quatrième album du groupe de néo-folk expérimental La Tène. Enregistré dans une grange d’Auvergne, tirant son inspiration de chants chrétiens autant que du reggaeton de Rosalía et entrechoquant instruments traditionnels régionaux et cousins électroniques, La Tène propose avec ces deux titres une musique hypnotique et profondément rurale.
Lire l'Article
Lire l'Article

C’est bien c’est nouveau : Cimetière de l’Est

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de téléphone, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Eux, ce sont les musiciens d’aujourd’hui, anonymes et fauchés. Et today, voici Cimetière de l’Est, un trio du Grand-Est, qui n’est pas sélectionné pour les Victoires de la Musique 2023, et qui fait de la belle musique déprimante chantée en allemand. Rien qu’en lisant ça, vous devriez déjà être surexcités comme des bébés labrador.
Lire l'Article
Lire l'Article

A 80 ans, John cale

Taper sur des vieux est pénalement répréhensible. Mais taper sur des disques de vieux qui se teignent les cheveux en rose, est-ce autorisé ? Alors qu’est publié ce 20 janvier son dix-septième album studio écrit en réaction au bordel du monde (le mandat de Trump, le Covid-19, le réchauffement climatique, le Brexit…), voyons voir si ce « Mercy » permet à John Cale de trouver la sortie de l’EHPAD du rock.
Lire l'Article
Lire l'Article

7 documentaires à regarder pour ne plus jamais s’emmerder le dimanche

Commençons par une confidence : en rédigeant cet article, je n’ai pu éviter un triste constat : tout cinéphile que je suis, le documentaire est un pan délaissé de ma culture personnelle. Il faut dire que le genre a hérité d’une réputation en demi-teinte, souvent attifé des adjectifs “austère” et “ennuyeux”. L’ensemble de films singuliers ci-dessous vaut donc autant comme liste de recommandations que comme rappel à moi-même que des trésors oubliés attendent patiemment dans les profondeurs des océans. Tout le monde à bord, larguez les amarres.  
Lire l'Article
Lire l'Article

Alain Damasio : « Ma science-fiction, c’est un présent hypertrophié »

Quinze ans après avoir été élevé au rang de maître de la science-fiction, Alain Damasio faisait en 2019 son retour avec Les Furtifs, son troisième roman qui plonge dans une dystopie digitale étrangement familière. Immersion dans le « zoopunk » du principal hacktiviste littéraire de France, dans ce questions-réponses revenu du futur.
Lire l'Article
Lire l'Article

Mais pourquoi tous les groupes de rock jouent-ils sur des tapis persans ?

Il n’est pas nécessaire d’être le plus fin des observateurs pour remarquer que la soixantaine d’années d’histoire du rock est jalonnée de tapis persans, compagnons silencieux de l’arrière-plan qui pavèrent de laine et de soie le chemin de leurs propriétaires. Si le profane pourrait n’y voir qu’un pervers effet de mode, détrompez-vous : le tapis persan a de sérieux atouts pour le rockeur en herbe. Enquête.
Lire l'Article
Lire l'Article

C’est bien, c’est nouveau : Anona, reine du freak-folk

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de téléphone, ils et elles luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur des jeunes auditeurs qui croient avoir tout entendu. Eux, ce sont les musiciens nés après les années 2000. Et place aujourd’hui à Anona qui débarque aujourd’hui en surf sur les serveurs, sur le dos d’une nouvelle vague freak-folk.
Lire l'Article
Lire l'Article

L’histoire de Lieutenant Pigeon, le groupe qui a volé la vedette à Bowie en 1972

Oui, vous avez bien lu : en 1972, le Starman de Bowie se faisait torpiller dans les chiffres de ventes internationales et les tops charts anglais par le single Mouldy Old Dough de Lieutenant Pigeon. Ce 20 janvier, le label Cherry Red sort un coffret CD compilant tous les enregistrements du groupe parus chez Decca dans les années 1970s. Entre doublon parodique d’un projet de rock expérimental, recrutement de la maman prof de piano et succès planétaire sorti de nulle part, voici l’histoire de Lieutenant Pigeon. Et attention, ça vole très très haut.
Lire l'Article
Lire l'Article

« Enter By The Narrow Gate » de Magon : un album simple et sans magouilles

Le mois dernier, Magon sortait chez December Square « Enter By The Narrow Gate », son deuxième album de 2022. Celui-ci est aussi (et surtout) le dernier des années parisiennes, clôturant une riche évolution musicale par des adieux méditatifs et apaisés, avant de découvrir de nouveaux horizons de l’autre côté de l’Atlantique.
Lire l'Article
Lire l'Article

Reportage : une virée à Nancy avec les mecs fous derrière BMM Records

À l’occasion de l’arrivée du mois de décembre, et accessoirement, de la sortie pas trop ancienne d’un album franchement bon du NCY Milky Band, je me suis pointé à Nancy en express. En plein cœur de cette ville où la plupart des artistes du label BMM Records ont élu résidence, j’ai infiltré leur QG-studio, tapé la discute avec les groupes présents, écouté des sessions jam de qualité, gagné aux fléchettes et… je ne me rappelle plus trop, il était déjà bien tard. Finalement, ça donne ce reportage photo, des bons souvenirs plein la caboche et un retour à la casbah un peu embué. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Après 40 ans de dessins, Stéphane Trapier n’a toujours pas fait le tour de son rond point

Ceux qui ont emprunté le métro parisien au moins une fois dans leur vie ont forcément croisé les dessins de Stéphane Trapier. Depuis 2004, il a illustré la totalité des spectacles présentés au Théâtre du Rond Point avec à sa tête Jean Michel Ribes. Quand ses travaux ne montrent pas Christophe Alévêque en slip ou Patrick Timsit faisant des câlins à un obus, ils questionnent notre rapport à la pop culture à grands renforts de créatures mutantes et fun ou se croisent Jabba The Hutt, Marios Bros et des cerfs qui font la bringue avec Marylin Monroe. A l’occasion de la sortie d’un livre hommage et d’une exposition, rencontre avec celui qui a taggé le métro parigot pendant vingt ans sans se jamais se faire cramer.
Lire l'Article
Lire l'Article

Connaissez-vous la Nurse With Wound List, cette bingo-bible de l’underground expérimental ?

Publiée en 1979 avec le premier album du trio expérimental Nurse With Wound, la liste de petits et grands noms de l’underground 60-70s fait toujours figure de codex sacré pour les diggers de tout poil. En 2019, le label Finders Keepers s’est associé à Steven Stapleton, leader du groupe, pour proposer une compilation issue de ladite liste, tentant ainsi d’esquiver l’écueil de la gentrification dans le monde cruel des collectionneurs d’étrangetés.
Lire l'Article
Lire l'Article

Clap de fin pour Tracks, l’émission arrêtée par Arte

Un licenciement à l’approche de Noël, ça passe rarement inaperçu. Encore plus quand c’est celui de l’équipe entière de Tracks, l’émission culte d’Arte qui s’intéresse au monde de l’incongru, du bizarre, des cultures avant-gardistes et alternatives depuis déjà 25 ans. Retour sur l’affaire et sur l’interview « Tracks by Tracks », réalisée pour Gonzaï en 2017, et où les deux rédacteurs en chef revenaient sur cette épopée du cathodique.  
Lire l'Article