Avec « Tread », Ross From Friends veut relancer l’ambiance du Central Perk

Attention à ne pas s’y méprendre : Ross From Friends n’est pas là pour perpétuer le culte de la sitcom qui rend tous les quadras nostalgiques des années 90 alors qu’on vient d’apprendre la mort de l’acteur jouant le rôle de Gunther, tenancier de leur bar préféré. C’est plutôt le projet d’un jeune anglais qui s’est tellement emmerdé pendant le lockdown londonien qu’il a voulu rendre hommage dans son deuxième album « Tread » à toutes les musiques électroniques d’Angleterre.  
Lire l'Article
Lire l'Article

Pasta Grows On Trees : « chanter en français, ça été le meilleur choix »

Celui qu’on a rapidement comparé à Mac DeMarco est de retour avec « Tout ce temps passé là », un album chanté en français produit dans une période compliquée. Écoute en avant-première d’un disque qui veut s’extirper de la « bedroom pop » accompagnée d’une interview de Simon Dougé, aka Pasta Grows On Trees.
Lire l'Article
Lire l'Article

« Veus » de Marc Melià, ou l’inévitable piège du deuxième album

Sur le papier, le nouvel album de l’hispano-belge le plus perché de l’Europe sponsorisé par Airbus avait tout pour atteindre les belles hauteurs : un premier essai sublime voilà 4 ans avec le très pur « Music for Prophet », un succès critique et médiatique pour une fois pas surestimé et puis, ce qui ne gâche rien, un musicien seul derrière ses claviers et d’une sympathie extraordinaire. C’était sans compter sur le chemin de croix qui attend parfois l’attente après un premier album trop réussi.
Lire l'Article
Lire l'Article

L’histoire d’Ocean, le groupe de heavy français noyé par Trust

L’impitoyable machine à réécrire l’histoire a broyé un des plus formidables groupes de rock dur français. Ils s’appelaient Océan, ils étaient quatre. Commençant leur histoire dans une heavy-music progressive audacieuse, ils définiront un son rude, chanté en français, qui en fera le précurseur et concurrent le plus sérieux à l’autre guerrier du hard-rock pionnier français : Trust. Ils s’appelaient Océan, et ceci est leur histoire.
Lire l'Article
ty segall
Lire l'Article

Ty Segall : le discorama

Sans raison particulière, à part un léger mal de dos qui m’oblige à rester allongé dans mon lit, voici un passage en revue de la discographie d’un artiste prolifique au point de frôler l’indigestion musicale. Est-ce que tout ce qu’enregistre Ty doit forcément sortir de son disque dur ? Après la lecture de cet article, on devrait pouvoir répondre à la question.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Avec « Le dernier album », Mendelson le glas

Quiconque a vu les Twin Towers tomber en septembre 2001 peut témoigner de la beauté morbide du suicide en direct et du besoin de repasser en boucle la séquence pour mesurer l’instant où tout bascule, entre vie et mort. Vingt ans plus tard, et à sa manière, Pascal Bouaziz s’encastre à son tour dans le néant grâce au « Dernier album », ultime message radio de son projet Mendelson avant l’autodestruction.
Lire l'Article
Lire l'Article

Hey Connan Mockasin, mais qu’est-ce que tu fous ?

En dix ans de carrière, le Néo-zélandais aura parfaitement raté tout ce que son voisin Kevin Parker a vulgairement réussi. Alors que le deuxième volet de son projet Jassbusters est annoncé pour novembre, tentons de comprendre comment cet esprit libre a réussi à griller toutes les cartes entre ses mains en alternant suicide artistique, disparitions et transformations ponctuelles en Connan le Barbant.
Lire l'Article
Lire l'Article

Une journée chez le label InFiné

C’est quoi être un label indépendant en 2021 ? Comment ça marche, à quoi ressemblent les journées, comment on survit pendant dans le monde d’après ? On est parti poser toutes ces questions à l’équipe d’InFiné, le label inclassable qui fête ses 15 ans cette année et à qui l’on doit un line-up si bordelico-cool qu’on y croise aussi bien Rone que Francesco Tristano, Gaspar Claus, Sabrina Bellaouel, ou Léonie Pernet. Electronique, in fine ? Non, juste résistant à sa manière. C’est parti pour 7 minutes de mode d’emploi.
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec le clip de « Sabotage », les foufous de Stuffed Foxes prouvent que l’amour est dans le pré, parfois

Après avoir joué en direct’ durant des années pour quelques centaines de chanceux, le groupuscule de musique violente Stuffed Foxes sortira enfin son premier album en 2022. Mais avant cela, place à la promotion avec la sortie du clip de Sabotage, dinguerie de hard-psych où les Tourangeaux sabotent le terrain d’un agriculteur avec des armes synthétiques et électriques.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Dust Lovers, pour l’amour du rock spaghetti

Ils aiment les femmes et la bière chaude, les serpents et les escargots, James Bond et Jack Black. Autant dire que les Dust Lovers sont des anguilles: jamais là ou les attends. Qu’ils infiltrent le stoner, le rockabilly, ou le punk, lâchez les dans un genre, ils l’électrisent. En 2016, pour leur entrée en matière, ils inventent le stoner spaghetti. Cinq ans plus tard, leur nouvel album, intitulé « Fangs », mord le rock de crooner à la jugulaire pour mieux le regarder se déhancher. Passage en revue d’un groupe plus vorace qu’il n’en a l’air.
Lire l'Article
Lire l'Article

En route pour la mort avec 22 musiciens tout juste sortis d’hopital psychiatrique et de prison

Lassé par Christophe Maé mais aussi par les labels indépendants traditionnels, un jeune autiste asocial a rameuté les vingt-deux musiciens les plus cramés du pays pour participer à  une expérience satanique sans limites qui s’est conclue par un cadavre exquis de 37 minutes aux propriétés mortelles. Ce dernier aurait déjà tué plus d’une centaine d’auditeurs.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Les mecs de New Vogue se foutent de la gueule de Kraftwerk dans un clip très synth-punk

Après 4 ans de silence, et au gré des crises industrielles vécues par le merveilleux monde de la musique, Casbah Records revient en farce avec une nouvelle sortie toute droite venue du Canada. Ca s’appelle New Vogue, et le groupe réussit notamment l’exploit d’associer deux mots sur-utilisés dans le jargon tout en sonnant frais comme un hiver à Vancouver. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Guy Maddin : des collages imminents

Comment faire carrière dans le cinéma expérimental, gagner un Emmy Award puis, à 65 ans, débuter une carrière dans le collage ? Reconversion absurde, mode d’emploi avec Guy Maddin, actuellement à l’honneur à la Film Gallery avec la première exposition consacrée à ses « découpés-collés » qui prouvent qu’il n’y a pas d’âge pour retomber dans les pots à crayons de l’école des couleurs primaires.
Lire l'Article