Lire l'Article

C’est officiel : les Cocorosie reviennent pour nous casser les couilles

A la manière du choléra et du communisme, on pensait en avoir terminé avec cette épidémie. Mais non : cinq ans après un album qu’on pensait être le dernier, les Castafiore de l’indie américaine ont finalement décidé de salir une nouvelle décennie avec un nouvel album (« Put the shine on ») qui devrait sortir en mars 2020, à moins que le directeur artistique en charge de la purge qu’est le nouveau single ne le réécoute attentivement et ne décide de s’inscrire à un programme pour les alcooliques anonymes.
Lire l'Article
Lire l'Article

Maud Geffray brise le Glass

Coincée entre la doyenne Chloé et la jeune Lucie Antunes, il y a Maud Geffray. La moitié de Scratch Massive, comme les deux musiciennes précitées, compose en questionnant ; chaque musique étant une nouvelle interrogation sur elle-même et sur le monde qui l’entoure. Son album « Still life », très bel hommage au maitre Philip Glass, permet de mettre les points sur les i.
Lire l'Article
Lire l'Article

« Psychic Data » de TVAM : un disque psyché qui ne prend pas l’auditeur pour un con

Livré in extremis avant la fin de la décennie 2010, le premier album de cet Anglais plein de néons dans la tête ravive le souvenir de Peter Kember, et avec lui cette époque où le rock anglais pouvait écouté comme une lente drogue faisant descendre lentement l’auditeur d’étage en étage, comme dans Trainspotting.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Catastrophe en interview : le ridicule ne tue pas

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont fiers et en fait, ils n’en ont rien à foutre. Détestés par une partie de notre lectorat pour leur capacité à dire des choses au premier degré, à sortir quasi simultanément un manifeste (chez Libération), un livre et un album (chez Tricatel), les membres de Catastrophe, qui est bien plus qu’un “collectif”, remettent les pendules à leur place dans cette interview tout sauf catastrophique. Bonus pour toi, le hater compulsif : une dédicace à la fin de la vidéo. 

Lire l'Article
Lire l'Article

C’est bien c’est nouveau : Aja

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de téléphone, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Aujourd’hui, on fait le point sur Aja, projet de Clémence Quélennec, homme de l’ombre de La Femme où elle est pourtant la chanteuse principale, et qui rêvait trop de synthés et de dunes marocaines pour ne pas crever l’oreiller.
Lire l'Article
Lire l'Article

Jean Felzine descend de sa Mustang et signe un petit chef d’oeuvre en solo

Il y a des retours qu’on n’espérait pas, ou plus. Le premier EP solo de Jean Felzine, bien connu des anciens jeunes rockeurs pour ses albums avec Mustang, en est un. De taille. Seul avec ses boites à rythmes et un clavier, il entre enfin dans le grand panthéon de la chanson française racée en 5 titres, dont une reprise de Jean-Luc Le Ténia et Etat stable, à découvrir dès maintenant. Les esthètes reconnaîtront certainement le clin d’oeil (inconscient ?) au Jealous Guy de Lennon; les autres salueront cette obstination, pour le coup payante, et marquée par une épure qui fait l’effet d’une bouteille de Destop dans le gosier.
Lire l'Article
Lire l'Article

La Féline : elle voyage en solitaire

Comme Manset, mais sur un autre registre, Agnès Gayraud poursuit depuis 10 ans un chemin à rebours, loin des facilités, loin des tubes qui tuent l’artiste, loin des ondes radiophoniques – où pourtant La Féline aurait parfaitement sa place. Alors que sort « Vie Future », son troisième album chez Kwaidan, il était temps de reprendre des nouvelles de celle qui a décidé de marcher dans les pas de David Byrne, Christophe et Laurie Anderson.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Thurston Moore, 61 ans, toujours sonique

Parrain d’à peu près toutes les scènes expérimentales depuis 30 ans, l’ami Thurston Moore était de passage à Paris en juin dernier pour une soirée Gonzaï à la Maroquinerie. Comme on s’en doute, impossible de le laisser siroter son Orangina backstage sans lui poser quelques questions. L’ex artilleur de chez Sonic Youth s’est volontiers à l’exercice, et c’est ainsi qu’on a causé pendant 15 minutes du mur de Berlin, de la vie on the road et de Luc Ferrari, ce compositeur français méconnu à qui Moore voue un culte. Au point d’avoir édité un livre en son honneur, chez  Ecstatic Peace Library. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Belly Button, sur la voie du garage

Ça plane pour eux : depuis quatre ans, les activistes derrière le label d’Anvers Belly Button enchaînent les sorties parfaitement bruyantes, au point d’éclipser tout ce qui se vend à moins de 2 000 copies dans le reste de la Belgique. Alors que Gonzaï s’intéresse à la Belgique underground dans son nouveau numéro, reculons un peu, qu’on puisse ouvrir les portes de cet étonnant cabinet des curiosités garage et lo-fi.
Lire l'Article
Lire l'Article

Parlor Snakes, massage cardiaque au rock’n’roll

Les déclinologues annoncent sa mort depuis au moins trois décennies ; d’autres disent l’avoir vu agonisant à l’EHPAD Jean-Louis Aubert ; peu se souviennent de son visage. « Le rock, c’était quoi déjà son prénom ? ». A deux seulement, avec une guitare, une batterie et une voix, les membres de Parlor Snakes donnent aujourd’hui des nouvelles de cet être cher sur « Disaster Serenades », un disque and roll qu’on n’attendait même plus en cette fin de décennie. 2019, enterrement définitif de l’électricité ? Allons-y mollo.
Lire l'Article
Lire l'Article

Loin de Scratch Massive, Maud Geffray rêve de Philip Glass

“Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?” se demandait Philip K. Dick en 1966. Voilà une bonne question à laquelle Maud Geffray, moitié de Scratch Massive, a préféré ne pas répondre. A la place, elle a décidé de s’intéresser à un autre Philip, Glass, et offre un album hommage au maitre de la musique minimaliste et cristalline. “Still Life” sortira le 18 octobre chez Pan European, et ce voyage débute avec Still Life, Pt. 5, à écouter comme la musique d’attente d’un couloir reliant la terre à Saturne. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Les visions de Dieu selon La Féline

Après « Adieu l’enfance » et « Triomphe », La Féline clôturera le 11 octobre sa première trilogie discale avec « Vie future » ; un disque de maturité mystique où vie et mort dansent joyeusement autour de synthés puisés dans l’œuvre de Laurie Anderson et Fever Ray. Pour allumer le feu, Agnès Gayraud, seule aux manettes de ce vaisseau unique dans le cosmos vide de la chanson française, vient de lâcher deux tombes sur la planète terre, dont un sublime Visions de Dieu à regarder droit dans les yeux dès maintenant.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Quelle folie : voici le “Tutto va bene” d’Alex Rossi remixé par Yuksek

Tout l’été, les internautes de bon goût ont usé leurs sandalettes sur le tube italien d’Alex Rossi. Maintenant que la bise est venue, on continue. Kwaidan annonce la sortie d’un EP de remixs de Tutto Va Bene avec, notamment, un cover track par Yuksek au gros parfum disco. Si vous avez toujours rêvé de savoir à quoi ressemblait l’Italie de 1977 quand Amanda Lear suçait des grosses boules à facettes, c’est le moment de plonger à corps perdu dans ce remix, comme on dit, de qualité. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Lou Rawls, le « Black Sinatra » oublié

Dans la chapelle du souffle chaud, rares sont ceux à pouvoir assurer la comparaison avec The Voice. Lou Rawls, en dépit d’un physique de pimp taillé pour les trottoirs de Brooklyn, fut l’un de ceux là. Hommages ininterrompus à Sinatra tout au long de sa carrière, voix de stentor noir et groove érotique de fin de soirée ; telles furent de 1962 à 2006 les Lou rules.
Lire l'Article