Lire l'Article

Vladimir Cosma refait son cinéma

Le Grand Blond avec une chaussure noire, L’Aile ou la Cuisse, Les Aventures de Rabbi Jacob, La Chèvre… si tous ces films vous disent quelque chose, c’est aussi grâce à Vladimir Cosma. A 79 ans, il a accepté de rembobiner la bande de son incroyable carrière. Et c’est comme ça qu’on apprend que la B.O. de La Boum aurait dû être composée par Michel Polnareff. Moteur, Vladimir.
Lire l'Article
Lire l'Article

48H à l’Embobineuse, à Marseille

Presqu’au même moment où le mythique CBGB new-yorkais fermait définitivement ses portes pour devenir un magasin de vêtements, à l’autre bout du monde, un lieu de résistance ouvrait à Marseille, en contrepoint des salles officielles où l’on vit le rock assis. Pour les 15 ans de L’Embobineuse, Gonzaï s’est donc embarqué pendant 2 jours sur place, histoire de prouver à tout le monde que Marseille, ce n’est pas que les cagoles sur la Canebière et les défilés de quad avec Jul. Voici 15 minutes de reportage militant dans l’un des derniers bastions culturels du sud, avé l’accent.
Lire l'Article
Lire l'Article

Thurston Moore, 61 ans, toujours sonique

Parrain d’à peu près toutes les scènes expérimentales depuis 30 ans, l’ami Thurston Moore était de passage à Paris en juin dernier pour une soirée Gonzaï à la Maroquinerie. Comme on s’en doute, impossible de le laisser siroter son Orangina backstage sans lui poser quelques questions. L’ex artilleur de chez Sonic Youth s’est volontiers à l’exercice, et c’est ainsi qu’on a causé pendant 15 minutes du mur de Berlin, de la vie on the road et de Luc Ferrari, ce compositeur français méconnu à qui Moore voue un culte. Au point d’avoir édité un livre en son honneur, chez  Ecstatic Peace Library. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Une journée avec le Wild Classical Music Ensemble

Le Wild Classical Music Ensemble, c’est un incroyable groupe belge composé d’handicapés mentaux utilisant le bordel de la musique punk comme outil d’expression. A l’occasion du concert organisé par Gonzaï en mars dernier, on a suivi le groupe pour comprendre comment il est devenu, au final, le plus spontané d’un circuit professionnel de moins en moins fou. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Quand Thierry Ardisson interviewait Yves Adrien

Bien avant d’être accusé de faire des émissions « putassières », il fut une époque où l’homme en noir préférait poser des questions à un extraterrestre plutôt qu’aux terriens. Quelques mois après la sortie de 2001 une apocalypse rock, Ardisson accueille le plus beau trou noir de la rock critic sur le plateau de Rive droite / Rive gauche et les 17 minutes qui suivent constitue l’une des rares apparitions du fantôme Adrien.
Lire l'Article
Facebook Page
La playmate du mois