L’Objectif : « on a entendu Iggy Pop parler de nous à la radio, c’était incroyable »

Coqueluche de la presse orientée post-punk et encensé par l’Iguane, L’Objectif a le vent en poupe. Le groupe est jeune (les membres ont à peine dix-huit ans et ont commencé à jouer ensemble à partir de leurs douze ans) mais il a déjà deux solide EPs au compteur et un nouveau single. Tout juste rentrés dans leur Angleterre natale après un concert à Paris, nous avons retrouvé L’Objectif au grand complet pour une interview rappelant de tendres souvenirs de confinement, c’est-à-dire un appel zoom de qualité défaillante et souvent flou. Un comble pour un groupe nommé L’Objectif.
Lire l'Article
Lire l'Article

La Féline : mieux vaut Tarbes que jamais

Tarbes est une ville sans intérêt. Pourtant, j’y reviens sans cesse car c’est là que je suis né, et que j’ai grandi. Musicalement, j’ai peu de raisons d’être fier de ma ville : entre Yvette Horner et Boulevard des Airs, pas de quoi frimer. Oui, sauf qu’il y a aussi Agnès Gayraud, La Féline, et sa pop moderne unique. Dans son dernier album, le quatrième, elle se penche sur ses souvenirs de la ville.
Lire l'Article
Lire l'Article

Une interview carrément décevante d’edgar déception

Comme avoir un nom à la con est devenu la norme dans l’industrie musicale, voici une interview tout aussi débile avec edgar déception sur le thème de la déception. Le groupe parisien vient de sortir un EP intitulé « clown clown dead » qui plaira aux fans de pop lo-fi de moins de 18 ans. Spolier : pour rester dans le thème, l’interview est elle aussi décevante.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les souvenirs en accès aléatoire de Daniel Vangarde

Il faut croire que dans la famille Bangalter, on aime jouer avec le temps comme avec les mesures. Presque dix ans après « Random Access Memories » des Daft Punk, le père de Thomas sort enfin de l’ombre avec une rétrospective de sa propre carrière étalée entre le début des années 70 et 1984. Occasion parfaite pour une rencontre avec Daniel Vangarde, l’un des artisans mésestimés de la Library music à la française, à l’époque où les musiciens n’étaient pas encore devenus des robots.
Lire l'Article
Lire l'Article

Le Point G : que valent les albums d’Arctic Monkeys, Can, Alvvays et A-ha ?

Tous les jours, ce sont plus de 60 000 nouveaux titres qui sont uploadés sur Spotify. Comment faire le tri dans ce bordel auditif ? Et à côté de quels disques êtes-vous passés ? Pour cela, il y a désormais le Point G, un nouveau programme de Gonzaï avec des gens qui s’engueulent (ou pas) autour d’une table à propos des albums qu’ils ont écouté en profondeur. Entre mauvaise foi et bons arguments, c’est parti pour 25 minutes de débat à l’ancienne.
Lire l'Article
Lire l'Article

Si tu n’as pas déjà vu l’un de ces documentaires, tu as raté ta vie

Dire du documentaire que son patrimoine demeure un pan délaissé de la cinéphilie n’est qu’évidence. Taper « Liste meilleurs documentaires » sur un moteur de recherche, c’est se condamner à parcourir de site en site la même dizaine de titres connus, reconnus et, pour la plupart, indélébilisés par un trophée doré. Quant à la production contemporaine, le peu d’attention médiatique qu’elle suscite se porte presque exclusivement sur la débauche actuelle de true crimes et sur d’immuables films animaliers, les seuls ayant droit à une exploitation décente en salle.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les 5 ans du label Transversales racontés en 10 disques

Le label Transversales Disques a été créé en 2017 par Jonathan Fitoussi et Sébastien Rosat. Guidée par cette volonté de faire découvrir ou redécouvrir des enregistrements inédits, rares ou tout simplement oubliés, la paire nous raconte aujourd’hui l’histoire de cette maison pas comme les autres à travers deux sélections de 5 albums (goûts personnels vs sorties du label) mais qui se répondent toutes entre elles, en échos.
Lire l'Article
Lire l'Article

Une interview en franglais chelou avec Nathan Roche

Connu depuis 2015 comme le leader autoproclamé du Villejuif Underground, Nathan Roche est ce poète beat australien qui, en plus de parler le français comme Jane Birkin, suit le même parcours que Kevin Ayers et Anton Newcombe. Loin de ses terres, l’Australien exilé qui a de la Kronenbourg qui coule dans ses veines vient de sortir un nouveau disque solo (A Break Away »), et il tente de nous en parler face caméra. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Un nouvel EP des Druids of the Gué Charette pour voyager en Brocéliande électrique

C’est un puissant signal sonore venu des tréfonds de la Bretagne qui s’abat sur le pays : deux ans après leur dernier album, les Druids of the Gué Charette reprennent les armes et sortent un nouvel EP « What A Waste Of Time » chez Beast Records, à découvrir ici en exclu avec quatre morceaux des sulfureux Bretons encapuchonnés pour faire trembler dans les chaumières. 100% Brocéliande, mais garanti sans Nolwenn Leroy.
Lire l'Article
Lire l'Article

Principles Of Geometry casse 8 ans de silence avec un album sur le langage

De prime abord, cela ressemble à une bonne blague : casser une période de mutisme assez prononcée avec un triple album nommé « ABCDEFGIJKLMNOPQRSTUVWXYZ », et ainsi provoquer un burn out chez les robots employés par Spotify pour la création des fiches d’albums. Au final, cette blague existe pour de vrai : le duo derrière Principles of Geometry est enfin de retour avec un abécédaire deleuzien décomposé en 26 titres essentiels pour mieux comprendre les racines de l’Intelligent Dance Music.
Lire l'Article
Lire l'Article

Daniel Avery, Roméo Poirier, Carla Dal Forno, CS + Kreme… les disques que vous avez ratés cette semaine

En 2021, Spotify annonçait que près de 60 000 titres étaient mis en ligne chaque jour sur sa plateforme, soit près de 2 millions par mois. Et à moins d’être un incel psychopathe du Wisconsin, difficile de tout écouter pour faire le tri. Alors pour rendre justice aux disques trop rapidement passés sous silence, voilà une sélection des albums injustement passés sous les radars, et à monter chez soi comme un meuble IKEA grâce à ce papier mode d’emploi.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les Tigres du Futur reviennent du passé avec « Les Éventreurs du Dancing »

Leur nom inspire la violence autant que l’étrange et pour cause : Les Tigres du Futur sont uniquement motivés par la vengeance et la réhabilitation d’un homme de l’ombre de la musique française : Jo-Bernard Castagneri. Leur mission semble loin d’être achevée puisqu’ils reviennent de leurs lointaines galaxies mêlant porno gore, giallo burlesque et science-fiction kitsch avec un clip version longue pour Les Éventreurs du Dancing, ainsi qu’un nouveau disque en édition très limitée.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les Clopes : « on veut que le monde soit de plus en plus déprimé et glauque »

Le groupe le plus déprimé de France vient de sortir son troisième album, sobrement intitulé « Troa », sur lequel il emprunte de nouvelles directions toujours aussi nicotinées. Le temps d’un griller un, le chef d’orchestre Kim Giani et son avatar Guillaume Patrick déballent tout dans cette interview brûlée au troisième degré.
Lire l'Article
Lire l'Article

Sur la trace des Rallizes Dénudés, le plus mystérieux des groupes de rock japonais

Les Rallizes Dénudés n’ont jamais enregistré le moindre album. L’histoire du groupe est principalement faite de rumeurs et de spéculations. Le chanteur culte Takashi Mizutani a passé les quarante dernières années de sa vie dans un anonymat quasi-total et son premier bassiste a détourné un avion pour la fraction japonaise de l’Armée Rouge. Un pitch digne d’un film qui voit enfin le jour avec la sortie fin novembre de trois albums retrouvés au fond d’un tiroir.
Lire l'Article