De Rambo à Hitler, les petits secrets de Giorgio Moroder

His name is Giovanni Giorgio… et il n’a pas fait que raconter sa vie sur un titre des Daft Punk. A quoi ressemblait sa vie après la B.O. de Midnight Express et les tubes pour Donna Summer, Blondie ou encore des Sparks ? A peu près à ça : une drôle de retraite où se croiseront, tout au long des années 90, la réalisatrice attitrée d’Adolf Hitler et Sylvester Stallone. La suite est racontée dans cette vieille interview de 2016, et ressortie des cartons comme une grosse boule à facettes. 
Lire l'Article
Lire l'Article

MonRéal Biarritz adapte un poème de Verlaine à la sauce Cerrone parce que c’est son projet

Personne n’avait jamais pensé à adapter un poème de Verlaine (plus personne ne pense à Verlaine d’ailleurs), mais ça c’était avant que des Belges nommés MonRéal Biarritz, (allez comprendre) ne décide de croiser les années 1874 (date d’écriture dudit poème Il pleut sur mon coeur) et 1974 (le boum disco). Absolument nickel pour épater tes copines en cours de Français, et on attend maintenant avec impatience le remix de Voyage au bout de la nuit de Céline par Giorgio Moroder.
Lire l'Article
Lire l'Article

Pardonnez-lui, ce collectif publie un remix de la Compagnie Créole par Larry Levan

D’eux, on connaissait Le bal masqué et quelques chansons playlistées par d’atroces DJ de mariages. De lui, on savait qu’il avait été l’incarnation rythmique de la mythique boite new-yorkaise du Paradise Garage (et qu’il était mort prématurément à l’âge de 38 ans d’une crise cardiaque). Le collectif parisien Pardonnez Nous a décidé de réunir tout ce beau monde sur la première référence de son label. Et les 500 copies pressées pour l’occasion sont définitivement bonnes pour le moral.
Lire l'Article
La playmate du mois
Facebook Page
Lire l'Article

SAINT DES SYNTHS (1/5)
Patrick Cowley

Souvent méprisé pour son obsession d’un futur digital réinventé sur trois octaves, le synthéman est cet homme courageux qui a escaladé les 70’s par son versant le plus abrupt : exit la facilité des vieilles guitares rock, bonjour à la révolution des claviers. Durant tout l’été, la série ‘’Saint des synths’’ vous propose de (re)découvrir le parcours étrange de ces Clayderman discoïdes capables de faire danser le tétraplégique branché sur 220V. Aujourd’hui, hommage à Patrick Crowley, producteur méconnu de Sylvester qui talonne Moroder… jusqu’en 82.
Lire l'Article
La playmate du mois
horse meat disco
Lire l'Article

HORSE MEAT DISCO
Volume IV

Rien de tel qu’une bonne grosse tranche de disco funk pour mettre ses sens en émoi, maxime à laquelle Horse Meat Disco s’accroche comme au fil de sa vie. Deux ans après la dernière, leur quatrième compile aligne les pépites booguie house susceptibles de retourner le cerveau et vider les couilles de tous les disco lovers de la planète. Sortie le 16 Juin sur Strut Records.
Lire l'Article