Complètement rincé, Ian Brown des Stones Roses sort un titre anti-confinement

Partout sur la planète, d’anciennes gloires ressortent de terre comme des zombies; chacun y allant de son petit couplet sur l’importance de rester rock’n’roll face au virus en bravant toutes les règles.. Après Noel Gallagher, résolument anti-masque, c’est désormais au tour du chanteur des Stone Roses, 57 ans, d’affirmer dans une série de tweets complotistes que le coronavirus est une invention du système destinée à nous transformer en esclaves numériques. Si l’on peut évidemment trouver à redire sur la gestion de la crise sanitaire, n’en reste pas moins que le titre qui suit – Little Seed Big Tree – devrait vous donner envie de vous calfeutrer chez vous pour 6 mois après vous être crevé les oreilles avec un coupe blister du Club Dial, en souvenir du bon vieux temps où les Stone Roses sortaient de grands disques en CD. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec sa prog de fou malade, le festival Transfer lutte contre le silence

En temps normal, le Festival Transfer n’aurait été qu’un festival rock de plus sur la carte des happenings électriques. Mais Covid-19 et peur généralisée oblige, la situation a changé et l’annonce de cet quatrième édition à Lyon, avec notamment Fontaines DC, Shame, Slift et les Wytches, a subitement une autre gueule. Ca se passe du 11 au 14 mars 2021 et même si l’on déteste l’arrogance consanguine des Lyonnais, c’est une bonne raison de lever ton putain de masque et de foutre ton cul dans un TGV direction la capitale des Gaules. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Un docu sur le mythique magazine Creem, maintenant dispo sur internet

Pendant 30 ans, de 1969 à 1989, le journal mensuel Creem documenta la contre-culture américaine (et donc mondiale), en se foutant à la fois des convenances et du style officiel d’une profession qu’il allait contribuer à créer : la rock critic. Trois décennies après sa mort, le magazine renaît aujourd’hui sous la forme d’un documentaire taré, au prix de 5 dollars en consultation sur toutes les plateformes.
Lire l'Article
Lire l'Article

Robert Wyatt, sa vie son oeuvre résumés sur une compilation

“Tiens mais au fait, comment il va Robert Wyatt ? Est-il mort ?”. Une bonne nouvelle pour tous les fans de l’Anglais à la voix d’ange : plutôt que d’aller vérifier bêtement sur Wikipedia, jetez-vous sur “His greatest misses”, compilation publiée le 9 octobre chez Domino et traversant la carrière solo du génie aujourd’hui âgé de 75 ans.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Monter un groupe de rock, le mode d’emploi pour les nuls selon Maadiar

Il fallait bien que ça arrive… à force de l’envoyer au Hellfest (Cf ses carnets de crobards) le père Maadiar a fini par se mettre au metal. Le résultat n’est pas encore ouf (on vous laisse juger en cliquant ici) mais c’est l’occasion de mettre en BD les lieux du metal à Paris : des bars aux studios de répets, des magasins de grattes d’occasion aux amplis glanés chez Emmaüs, en passant par les visionnages impromptus de docus sur Youtube pour se mettre à la page et connaître les grands anciens. Dans les planches qui suivent, Maadiar vit pour nous le crash-test de la création d’un groupe. Espérons qu’il tienne le choc et nous revienne en bonne santé (physique, parce que mentalement…)
Lire l'Article
Lire l'Article

Fuck you Covid-19 : les Agamemnonz organisent le seul festival cool de l’été

2020 après JC : toute la Gaule est occupée par un coronavirus empêchant l’organisation de tout festival de plus de 50 personnes… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste à l’envahisseur. Ca se passe à Maromme, près de Rouen, le 25 juillet prochain. Une bonne façon d’aider Roselyne Bachelot à bouger son boule pour la culture sur le doux son des Agamemnonz jouant Fort Boyard façon garage surf. 
Lire l'Article

Ko Shin Moon fait voler les tapis sur sa reprise de Bint El Shalabiya

Giorgio Moroder jammant sur un synthé Moog Modular avec Thylacine et Acid Arab sur un motif de Ravi Shankar : non, ce n’est pas le pitch d’une nouvelle série musicale diffusée sur Netflix ; c’est le résumé du début de carrière de Ko Shin Moon, vainqueur du Prix Société Ricard Live 2020 et auteur d’un premier album (« Leïla Nova ») qui tranche d’avec la musique électronique des Dj pousse-boutons. Pour fêter le début de l’été, les deux “boys in the oud” nous offrent une cover instrumentale du culte Bint El Shalabiya de la chanteuse libanaise Fairuz.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Nova Materia enterre le confinement avec un album live enregistré à la maison

“Diegoooo, libre dans sa têteeeeee… Derrière sa fenêtre… s’endort peut-être”. Les paroles ne sont pas signées par un artiste riche confiné chez lui pendant 3 mois (type Patrick Bruel) mais Johnny Hallyday. Etonnamment, elles résonnent plutôt bien avec l’EP live enregistré de façon sauvage par le duo Nova Materia, et publié aujourd’hui par Crammed Discs.
Lire l'Article
Lire l'Article

Turquie : la musique d’à côté

Les Allemands écoutent de l’opéra italien, de la musique folklorique grecque ou encore de la chanson française. Mais quid de la pop turque? La musique de la plus grande communauté d’immigrés du pays reste pourtant à découvrir. C’est ce qu’a tenté de faire l’auteur Sebastian Reier dans un récent article publié dans Zeit, et traduit pour la première fois en français par Berenger Arrouy.
Lire l'Article
Lire l'Article

A regarder : un inédit de Chamberlain qui ne respecte pas les distances de sécurité

Si vous tapez son nom sur Spotify, il y a de grandes chances que vous trouviez une tonne de Chamberlain, mais il n’y en a pas deux qui sonnent comme lui. Garé sur un parking où l’on trouverait aussi en double file Steve Reich, Aphex Twin et Debussy, le Français livre depuis quelques années un combat contre son piano pour le faire sonner tantôt mellow, tantôt techno. Encore une bonne raison de gouter ce plaisir de l’hybridation avec Fifty Plans, un inédit capté lors du festival Welotmusic, à l’époque où les gens avaient encore le droit de se réunir autour d’un musicien bourré de talent.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Les survivalistes fans de vestes en jean coupé vont adorer le nouveau clip de Mars Red Sky

Du doom, du stoner et du metal lent, c’était sans surprise le programme du quatrième album de Mars Red Sky, “The Task Eternal”, sorti en 2019. Depuis, comme vous le savez, “nous sommes en guerre” et les Français habitués du Hellfest ont donc décidé de se retrancher dans les bois pour clipper Crazy earth. Ca tombe à pic vu le niveau de merderie dans lequel nous sommes tous englués, et cette vidéo à mi-chemin entre l’épreuve de la boussole de Koh Lanta et un épisode de Walking Dead devrait vous permettre d’imaginer le jour d’après, quand vous pourrez enfin ressortir pour mater des conneries sur YouTube, à l’air libre. 
Lire l'Article