Le clip parle d’une invasion extraterrestre par un minotaure, de Barak Obama qui chie dans son froc, de soucoupes volantes 8-Bits et ça sonne comme un mélange disco entre Poni Hoax et The Married Monk. Ferme toutes les fenêtres de ton navigateur et attention aux courants d’air, c’est en exclu sur Gonzaï.

« OH BOY ! ne se présente pas, il s’expose. Création radicale, pluridisciplinaire, artistiquement hémorragique, intelligente sans être démonstrative. Une fresque sonore et pornographique sans les codes de l’industrie musicale ou des fabriques du sexe ». Ahem. Pas facile de tout comprendre à la bio accompagnant le récent EP du duo français Oh Boy ! BEnn et SLip semblent avoir un sérieux problème avec l’explication de texte et les majuscules, ce qui tombe finalement bien puisqu’ils sont fans de LCD Soundsystem et que ça s’entend sur ‘’The Fall’’. Décrit par le service promotion comme – je cite – « une sorte de Fad Gadget d’aujourd’hui », OH BOY! reste surtout une énième émulation électronique bricolée, ce qui en fait finalement tout son charme, à l’image du clip où certains semblent avoir été repiqués plusieurs fois faute de budget hollywoodien. Franchement, tant mieux. Jamais aussi touchant que lorsqu’elle présente des failles humaines, cette musique électronique ne révolutionne ici pas le genre et Kraftwerk peut continuer de dormir sur ses millions de Deutschemarks. Oui, mais quand même, le groupe qui rappelle un autre duo électro-pop lyonnais (Apple Jelly) est mille plus dansant qu’un nouveau projet de JB Dunckel de Air sponsorisé par Dunlopillo.

OH BOY ! // EP The Fall
http://ohboyofficial.com/

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.