Quarante ans après la première fermeture du Palace, la vie trépidante et « à l’envers » de Jenny Bel’Air, figure incontournable de la vie nocturne parisienne, résonne étrangement dans un monde vidé de ses physios. Ce fut pendant quelques années le « job » de cette créature, pour reprendre le titre de son livre composé avec l’aide du journaliste François Jonquet. Un must have pour tous les nostalgiques de cette période festive et insouciante, à base de paillettes et de coupettes de champagne sur fond de musique disco. Interview de jour pour parler de cette époque où Paris s’écrivait la nuit avec quelques figures comme Edwige, Paquita Paquin et bien sûr, la grande Jenny Bel’Air.

Interview : Jacques Simonian
Realisation et montage : Aguérine Zar

5 commentaires

  1. Marre de votre démagogie tamagoshi!!!! Je suis pas vénère, juste à bout de wesh et je vous adore bien sûr ahah ahah ! Punaise ! Un zombi mortel dans mon fanzine !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.