C’est bien, c’est nouveau : Abraham Fogg

Souvent relégués en trois lignes au fin fond de top 10 d’artistes à suivre mais que personne n’écoutera, ils luttent pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir déjà tout entendu. Eux, ce sont les jeunes musiciens qui aimeraient bien foutre un coup de pied au cul à tous les ancêtres que tu as usé sur son compte Spotify même pas premium. Aujourd’hui Abraham Fogg, un duo basé entre Nantes et Los Angeles, et qui joue sur le décalage horreur.
Lire l'Article
Lire l'Article

Inspiré par Kubrick, Madonna et Mylène Farmer, voici Venus Berry

Après avoir sorti une bonne grosse poignée d’EPs auto-produits ces cinq dernières années, la compositrice et plasticienne bordelaise Anouk Allard aka Venus Berry passe (enfin) au long format avec un skeud de synthétisme noir super cool à paraître chez les branlos de Flippin’ Freaks et les chercheurs d’or de La Souterraine. Quoi de mieux qu’un bon petit clip porno pour fêter ça ?
Lire l'Article
Lire l'Article

Comme un air de palmier synthétique avec Josiah Steinbrick

Si le paradis était réservé aux intrépides, les têtes pensantes de chez Hands In The Dark obtiendraient certainement un gros coupe-file. Encore une fois, la preuve par l’exemple avec le nouvel album de Josiah Steinbrick, “Liquid / Devotion & Tongue Street Blue”, ode au synthétique américain période Miami Vice, mais strictement réservé aux énarques. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Space Dukes, pour nostalgiques du Tame Impala grande époque

En mai 2010, Kevin Parker touchait le ciel du bout des doigts dès son premier album, “Innerspeaker”, pour mieux se compromettre par la suite sur autant de disques incapables de reproduire le même effet. Dix ans plus tard, alors que l’Australien a définitivement retourné sa veste, un groupe parisien semble avoir retrouvé le ticket du pressing et livre avec un premier EP de psychédélique gazeux.
Lire l'Article
Lire l'Article

C’est bien, c’est nouveau : Human Teorema

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de jeans mal coupés, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Eux, ce sont les musiciens du « monde d’après ». Aujourd’hui, des Franciliens biberonnés au rock allemand et un nom à peine plus sexy que Derrick faisant sa gym en petite tenue sur Instagram. Mais le nouvel EP du groupe vaut toutes les morning routine d’influenceuses.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

C’est bien c’est nouveau : Proto Colère

Placardés au fond de « top 10 d’artistes à suivre » sponsorisés par des marques de boissons dopantes « qui donnent des ailes », ils luttent contre la nostalgie d’un public en fauteuil roulant en tapant sur l’enceinte avec un gros marteau. Eux, ce sont les jeunes artistes de 2020 qui refusent de céder face à l’algorithme. Aujourd’hui, un groupe tellement pas photogénique qu’on a été obligé de voler une photo à Throbbing Gristle pour illustrer cette usine à sons franco-belge.
Lire l'Article
Lire l'Article

Rest In Gale revient et n’est toujours pas prêt à respecter les distances de sécurité

En pleine déconfiture générale, alors que les contours du foutur sont aussi flous que ce pauvre Robin Williams dans Harry dans tous ses états et que le marathon des festivals de l’été devrait davantage s’apparenter à un sprint concentrique d’ultra proximité pour carencés en vitamine D qu’à la déglingue en Birkenstock habituelle, Rest In Gale a eu la bonne idée de clipper Crystal Harvest. Un titre sur le thème de « la fête obscure », issu de l’EP God Bless Jacob 2.
Lire l'Article
Lire l'Article

From Brest, voici Vaisseau, chainon manquant entre Tangerine Dream et Perturbator

Les occasions de fêter les mariages génétiques sont trop rares pour qu’on ne prenne pas le temps de s’arrêter sur le cas Vaisseau : ils sont deux, ont des gueules de taulards sorties d’un téléfilm des 90’s avec Chuck Norris et leur musique satanico-planante est lourde comme un fer à repasser sur la gueule. Avant le premier album prévu chez Totem Cat Records le 13 mars, un premier extrait à découvrir ci-dessous. Amateurs d’Eddy de Pretto, s’abstenir.
Lire l'Article
Lire l'Article

C’est bien c’est nouveau : Chasseur

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de téléphone, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Aujourd’hui, un Rennais à Rayban qui se revendique de Daniel Darc, Alain Bashung, New Order et Suicide. Comme disent les concepteurs-rédacteurs en agence de com’ : « rien que ça ! »
Lire l'Article
Lire l'Article

Andrea Laszlo De Simone a crié, crié, pour que l’Italie revienne

Physique de joueur de la Juventus de Turin, chansons martiennes ; Andrea Laszlo De Simone ne vous dit peut-être rien et c’est bien normal : même dans son pays, son nom résonne autant que celui de Daniel Bevilacqua, à qui l’on a furieusement envie de le comparer à l’écoute de Mistero, premier titre d’un album italo-cosmique à paraitre en mars chez Ekleroshock.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

C’est bien c’est nouveau : Aja

Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de téléphone, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Aujourd’hui, on fait le point sur Aja, projet de Clémence Quélennec, homme de l’ombre de La Femme où elle est pourtant la chanteuse principale, et qui rêvait trop de synthés et de dunes marocaines pour ne pas crever l’oreiller.
Lire l'Article
La playmate du mois