Wild Fox et Stuffed Foxes réunis sur un maxi qui remue bien la queue

La comparaison est (trop) facile : un nom, des origines et une esthétique plus ou moins similaires auront suffi à ce qu’un paquet de journalistes et de programmateurs incompétents rangent les deux groupes dans le même terrier. C’est un peu comme dire que le garage et le psyché, finalement, c’est la même chose : allez dire à Ty Segall qu’il joue la même musique que Anton Newcombe… Et pourtant, Wild Fox et Stuffed Foxes unissent aujourd’hui leurs forces sur un maxi sauvage résumé en 4 initiales : WFSF.
Lire l'Article
Lire l'Article

Dalle Béton emmerde la startup nation de Macron avec un clip à 12,5°

Dj breton bien connu des services de police pour avoir participé à des rassemblements festifs non autorisés dans la péninsule indépendantiste et sorti un disque en 2020 en feat avec Novak Djokovic, Théo Muller aka Dalle Béton est de retour pour foutre le bordel avec un EP d’électro-rock’n’roll ultra énervé servi par un clip alcoolisé en hommage à la descente légendaire de notre cher néo-président Emmanuel Macron et qu’on vous offre, évidemment, en exclusivité.
Lire l'Article
Lire l'Article

Hoorsees : « oui, on fait du pop-rock et on assume ce terme »

Après lui avoir balancé des méchancetés l’an dernier suite à la parution du très moyen «Hoorsees», on retrouve ce cher Alexin pour notre rendez-vous annuel, alors qu’il vient cette-fois ci de sortir un excellent disque qu’il qualifie à moitié sérieux du sobriquet de «pop-rock», histoire de choquer le petit monde de l’indie. Et si le risque de faire une interview complaisante était énorme, le résultat n’est finalement pas si catastrophique.
Lire l'Article
Lire l'Article

Chester Remington, gros débile qui fait du garage-rock en plein désert du nulle part

Musicien pour d’autres durant plusieurs années, l’auto-proclamé débile rémois Odilon Horman a décidé de prendre le contrôle de sa vie avec Chester Remington, un mono-groupe de rock’n’roll qui n’a donc absolument rien à voir avec le regretté chanteur de Linkin Park et qui fusionne dans la joie et l’allégresse près de soixante ans de violence électrique alors même que le garage-rock est donné pour mort depuis plusieurs mois.
Lire l'Article
Lire l'Article

Et tout de suite, un nouveau titre de Guadal Tejaz pour conquérir l’espace : « Krautoxic »

Après avoir pondu un premier disque ultra solide de kraut noir en 2019 et écumé tout ce que le pays compte de bars miteux, le groupe le plus excitant d’Armorique est de retour avec un vrai plan de carrière qui commence tout de suite maintenant avec Krautoxic, un morceau promotionnel pas du tout clippé mais sévèrement burné qui préfigure un disque de rock choucroute à paraître en 2022 qui flirterait selon nos informations avec la musique électronique. Et peut-être même les sommets des charts.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Avec « A Ghost by the sea », Frank Rabeyrolles raconte la fin de la culture club grâce aux synthétiseurs

Les morceaux annonciateurs de la fin de la grosse teuf électronique qui dure depuis plus de trente ans continuent de pleuvoir. Après La Fête de Trop du « néo Jaques Brel » et La Fête est Finie du génie ultime du white-middle-class rap Orelsan, faites un maximum’ de bruit pour Frank Rabeyrolles et son A Ghost By The Sea dont les notes de synthétiseurs pourtant magiques ne pollueront (malheureusement) pas les fréquences hertziennes durant cinq ans.
Lire l'Article
Lire l'Article

Pepper White : comme un air de Bob Dylan, mais sans les chansons

Après avoir contribué à notre enquête légendaire sur Burger Records parue dans notre numéro estival, Thomas Dahyot est de retour dans le rock jeu avec un clip de bras cassé inspiré à 1000% de la mise en scène paresseuse inventée par Bob Dylan. Sauf que là, elle n’a absolument rien à voir avec la technique révolutionnaire du cut-up. Et si sa version est bien plus drôle que l’originale, c’est donc surtout ici une manière très habile de ne pas dépenser (trop) d’argent pour faire la promo d’un morceau pas trop mauvais et de son histoire générationnelle de loser trentenaire.
Lire l'Article
Lire l'Article

Avec le clip de « Sabotage », les foufous de Stuffed Foxes prouvent que l’amour est dans le pré, parfois

Après avoir joué en direct’ durant des années pour quelques centaines de chanceux, le groupuscule de musique violente Stuffed Foxes sortira enfin son premier album en 2022. Mais avant cela, place à la promotion avec la sortie du clip de Sabotage, dinguerie de hard-psych où les Tourangeaux sabotent le terrain d’un agriculteur avec des armes synthétiques et électriques.
Lire l'Article
Lire l'Article

You Said Strange revient avec un titre pas étrange, juste super

Après avoir déjà sorti à l’été 2018 l’excellent « Salvation Prayer », le quatuor magique de Giverny est de retour avec une nouvelle pépite pour prouver que oui, c’est possible de pas s’écrouler après un premier disque proche de la perfection. Le son s’appelle Morning Coulours, et c’est un shoot d’énergie gratos sans même devoir utiliser votre putain de bouilloire.
Lire l'Article
Lire l'Article

En route pour la mort avec 22 musiciens tout juste sortis d’hopital psychiatrique et de prison

Lassé par Christophe Maé mais aussi par les labels indépendants traditionnels, un jeune autiste asocial a rameuté les vingt-deux musiciens les plus cramés du pays pour participer à  une expérience satanique sans limites qui s’est conclue par un cadavre exquis de 37 minutes aux propriétés mortelles. Ce dernier aurait déjà tué plus d’une centaine d’auditeurs.
Lire l'Article
Lire l'Article

« Nothing To Be Said », le clip des Sheitan & Pussy Magnets sur lequel on n’a rien à dire

Groupe moyen par excellence et qui rôde dans les salles de concerts parisiennes depuis des années, Sheitan & The Pussy Magnets vient de sortir son premier EP. Un mini-disque à l’image des musiciens pas hyper bavards, ni bon, ni mauvais, et qu’ils ont décidé de promouvoir avec la sortie d’un clip nommé Nothing To Be Said. Et ça, il fallait tout de même y penser.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Covid ou pas, le festival Binic toujours sa mère

En 2021, le Binic Festival devient « La Cathédrale », un énorme bordel païen dans un champ cosmique pour 2000 branlos en perfecto qui ne croient en rien d’autre que le rock’n’roll. Si la « Nef des Fous » a du revoir cette année sa jauge énorme à la baisse, elle compte bien continuer à foutre le bordel au « grain de beauté des Côtes-d’Armor » dixit notre (cher) premier ministre. Et ça commence dès maintenant du 22 au 25 juillet à Binic, aka « Double Fuck Town ».
Lire l'Article
Lire l'Article

Ce samedi à Paris, une grande convention nationale du parti du rock’n’roll pour voter pour ton label préféré

Pas comptabilisé dans les sondages tout comme le vote blanc, le parti du rock’n’roll qui n’en est évidemment pas un se rassemble ce samedi à Paris pour une après-midi dansante. Au programme : zéro discours à la con, aucun connard en costard-cravate, pas de bataille entre chefs mégalomanes mais une avalanche de disques géniaux (ou ratés), un déferlement de branleurs au RSA ou au SMIC prêts à prendre le dancefloor d’assaut, sans oublier la boisson préférée des Français qui est aussi celle des rockers, un breuvage à base de houblons, de malt d’orge et de levure. A la vôtre.
Lire l'Article
Lire l'Article

Pop Crimes braque la pop avec un 45 tours au talent criminel

Après un premier EP déjà très pop mais beaucoup plus rock’n’roll, paru fin 2019, Pop Crimes s’est enfermé durant toute l’année 2020 en studio pour pondre un disque encore plus court, mais d’une qualité éminemment supérieure. Un bon vieux 45 tours des familles aux allures de chef-d’œuvre qui devrait normalement tourner bien plus de 45 fois sur les platines cet été.
Lire l'Article
Lire l'Article

Un apéro virtuel avec les méchants blousons noirs de Wild Fox

Comme des millions de Français, je me faisais bien chier tout seul chez moi. Alors j’ai décidé d’appeler les Wild Fox pour un apéro virtuel sans alcool et sans postillons. Et vous savez quoi ? On s’est marré comme des petits fous en abordant deux-trois sujet intéressants comme leur passion inventée pour le Brian Jonestown Massacre, l’amour du changement ou encore l’identité des génies  derrière les clips de ces jeunes blousons noirs dopés au rock’n’roll.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Hoorsees : « c’est pas avec la déprime-pop-lo-fi qu’on va payer notre loyer »

Entre Hoorsees et Gonzaï, c’est un peu je t’aime, moi non plus. A l’occasion de la sortie du nouvel album éponyme, il fallait donc tenter un rapprochement sous forme de thérapie grâce à un questions-réponses avec Alexin, leader du groupe triste qui vient de sortir un nouveau clip au Buffalo Grill, qu’on vous offre malgré tout en exclu. 
Lire l'Article