Tout le monde se CLAMM

Tiens, un vrai bon album de rock en 2021 ? Avec des guitares ? Et ca vient d’Australie ? On commençait un peu perdre espoir, mais le « Beseech Me » attendu le 9 avril chez Meat Machine, secoue sans finesse une profession endormie depuis l’arrivée du Coronavirus. Premiers symptomes à l’écoute de CLAMM ? Un grand coup de latte dans ta gueule.
Lire l'Article
La playmate du mois
Facebook Page
buffalodaughter
Lire l'Article

BUFFALO DAUGHTER
Nouveau clip débridé en exclusivité

Rares sont les groupes qui peuvent faire de la versatilité un style sans jamais se casser la gueule. En vingt ans d’existence, Sugar Yoshinaga, Yumiko Ohno et MoOog Yamamoto ont transfiguré le rock des temps modernes en une fatale machine à swinguer. Sex, drugs and TB 303. Leur nouveau clip en partenariat avec Gulli, la chaîne pour enfants toxicos, est à découvrir ici.
Lire l'Article
Lire l'Article

WHITE DENIM
(S)top 2013

Balancer du destop dans sa timeline qui dégueule du top 2013 à tour de scroll et tout miser sur des mecs à guitares électriques. Refuser une bonne fois pour toutes de regarder le doigt au prétexte que la Lune ne vend plus un seul disque. Les mecs s’appellent White Denim et leur « Corsicana Lemonade » est un parfait testament pour enterrer une année qui sentait salement l’arnaque musicale.
Lire l'Article
Lire l'Article

MAKE-UP
Poulidor des nineties

Frappés du syndrome Nick Hornby, nombreux sont les mélomanes se risquant à un moment ou à un autre à dresser une liste des groupes les plus sous-estimés de l’histoire. En omettant bien sûr à chaque fois d’y insérer Make Up, groupe jamais cité lors des sempiternels débats entre amis et cruellement absents des réseaux sociaux de tout poil où l’on bombarde pourtant de la musique à toute heure du jour et de la nuit.
Lire l'Article

EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND
Liquid Love

Avoir des théories déclinistes en ce début de siècle, c’est fatiguant et pas très original. Le souci étant qu’il devient difficile de ne pas tomber dans ce travers : les bars de nuit n’existent plus, les jeunes n’ont que peu d’humilité et l’époque souffre d’un manque évident de “couilles”. « Liquid Love », le nouvel album du trio belge enregistré à NY chez Jon Spencer et Matt Verta-Ray, est là pour nous rappeler qu’on peut fantasmer son présent comme quelque chose de terrifiant, d’électrique. Diablement sauvage.
Lire l'Article

THE GROWLERS
Pavot, pas pris

Si Thomas De Quincey est sorti cette année en Pléiade, c’est qu’il est grand temps de parler de l’opium du peuple, ou même de l’opium tout court. Et s’il existe, en ce bas monde ou dans un autre à barres parallèles, des musiciens qui en chargent par semi-remorques lorsqu’ils partent en tournée, c’est bien les Growlers. Hallucinerions-nous tous, toi, moi, et vous, là ?
Lire l'Article
La playmate du mois

BASS DRUM OF DEATH
L énergie du/des espoirs

Les Bass Drum of Death sont-ils un groupe de pop ? Rien n’est moins sûr, mais il faut sous-entendre la transformation de l’écurie Fat Possum, fortement ancrée dans le blues du bayou (les BDD sont d’ailleurs originaires du Mississipi), vers la production de pépites garage-pop bourrées de spontanéité à la Ty Segall – ou comment allier l’esprit pionnier américain et la technologie moderne. La réponse est sûrement à chercher du côté son utilisation : nous vivons une époque fascinante où il n’a jamais été si compliqué d’obtenir un son superbement crade. Le dernier album des Bass Drum of Death, « GB CITY », en est une belle illustration.
Lire l'Article