Éva Ionesco : Proust en manteau panthère

Ce sera très difficile de publier un autre livre sur les années 70 après celui d’Éva Ionesco. Parce qu’il est l’un des rares qui peut se lire même si l’on se fout de cette période. Car Les Enfants de la Nuit possède bien des choses qui manquent terriblement aux «  témoignages » et autres « reconstitutions d’époque ». C’est une langue, une vision, que l’écrivaine et réalisatrice dépeint ici, sans artifices.
Lire l'Article
La playmate du mois
Facebook Page
Lire l'Article

MAXIME SCHMITT
L’invité du Gonzaï Club

Pour un oui, pour un non, la mère de Maxime Schmitt l’envoyait au cinéma où il s’est éduqué à coups des films russes d’après-guerre et de ceux d’Elvis. Pourtant, l’époque exigeait de répondre à l’appel d’un autre art qui battait plus fort : le Rock & Roll. Guitariste de Vince Taylor – dont il parle longuement dans cette émission – producteur pour Capitol, partenaire de cyclisme des membres de Kraftwerk, Schmitt a quelque chose dans la parole de terriblement punk, un accent qui trahit l’esprit de celui qui laisse des marques de dents.
Lire l'Article
Lire l'Article

RICHARD GOTTEHRER
I’m waiting for my (business) Man…

Si son nom ne vous dit rien, ses productions, elles, doivent vous trainer dans l’oreille. Songwriter de l’ère classique des sixties new-yorkaises, Richard Gottehrer a su faire la bascule et produire certains des punks locaux dont les noms ont dépassé le simple régionalisme. Ajoutons à ça qu’il a cofondé un label mythique (Sire Records) et qu’il dirige désormais l’un des plus grands distributeurs numériques pré-iTunes, The Orchard…
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

TAXI DRIVER
Les racines du mal

Stupre, noctambulisme et violence: considéré comme le paroxysme du Nouvel Hollywood, Taxi Driver est avant tout une histoire exceptionnelle. Le personnage de Travis Binkle, imaginé par Paul Schrader, avait tout de l’antihéros dostoïevskien. C’est donc très naturellement qu’il devint héros littéraire sous le plume de Richard Elman dans un roman qui paraît pour la première fois en France cet automne chez les Édition Inculte. Retour sur la genèse de ce conte urbain.
Lire l'Article
Lire l'Article

T MODEL FORD
Dead can’t dance

Il y a quelques semaines, Cedell Davis jouait à Paris. J’ai quitté son concert en larme. Peut-être parce que je suis un peu émotif, ou que j’avais bu, mais toujours est-il que l’incapacité du bonhomme à chanter m’avait fait venir à cette conclusion : le blues du Mississippi (coutry blues, blues rural, Mississippi Blues, comme vous voudrez) était en train de mourir avec ses derniers musiciens. Puis, ce matin, on m’annonçait la mort de T Model Ford.
Lire l'Article