Lire l'Article

WES ANDERSON
Grand Budapest Hotel

Aller voir un film de Wes Anderson requiert normalement d’être un peu ivre, au moins pour comprendre son humour décalé. On risque de perdre le fil du récit, mais là n’est pas la question. On sait qu’on va s’embarquer dans une aventure rocambolesque ; donc on laisse tomber la raison, et on laisse parler la fantaisie. Et pourtant, la bonne nouvelle est que le “Grand Budapest Hotel” est de loin l’histoire la plus audacieuse et la plus construite qu’Anderson nous ait jusqu’ici donné à voir.
Lire l'Article
Lire l'Article

LE LOUP DE WALL STREET
Le crime était presque parfait

“Le loup de Wall Street” c’est trois heures de mecs qui s’en foutent plein les poches, de putes à gogo, et de toutes sortes d’élucubrations. Le mec qui prend de la pénicilline avant le mariage pour ne rien refiler à sa gonzesse ; le mec qui éclate sa Lamborghini Countach (avec ouverture papillon s’il vous plaît) parce qu’il est drogué au dernier degré ; le mec qui arrive à envoyer balader les flics tout en mettant du blé en Suisse, et plein d’autres surprises. Mais hélas, c’est long. Trop long.
Lire l'Article
Lire l'Article

ON ACHÈVE BIEN LES SÉRIES
La fin des histoires sans fin ?

Les années 2000 ont marqué l’âge d’or des séries télévisées et nous prions que pour que cet âge d’or ne connaisse pas de fin. Les séries sont d’ailleurs de moins en moins télévisées, depuis qu’il est possible d’enchaîner des saisons entières, des visionnages-marathon. Mais depuis, régulièrement, une critique revient : pourquoi c’est si long ? Pourquoi faut-il aux auteurs entre six et neuf saisons pour arriver au terme de leur propos ?
Lire l'Article
Lire l'Article

DON JON
Et la (que)quête du plaisir

Qui n’a pas passé plusieurs heures de sa semaine dans une frénésie de matage de porno ? Ne levez pas le doigt s’il vous plaît ! Nous savons toutes et tous ce qu’il en est. Il y a des moments dans la vie où l’on préfère la jouissance prévisible à l’imprévisible. Et voici qu’un film qui en parle, du porno, mais plus spécifiquement du plaisir : il s’agit de “Don Jon”, sorti le mois dernier en salle.
Lire l'Article
La playmate du mois