BERTRAND DELCOUR
Même mort, Delcour toujours

L’écrivain Bertrand Delcour nous a officiellement fait faux bond la nuit du 7 au 8 avril 2014. Soit, plus de vingt-ans après sa mort auto-proclamée dans son très beau “Pourquoi nous sommes morts”, écrit entre décembre 1991 et mars 1992, mais seulement paru en 95 chez Climats : « J’entrai enfin vivant dans ma mort. J’entrai dans mes plus belles années ».
Lire l'Article
Lire l'Article

SEBASTIEN TELLIER
L’Aventura(tée)

Le champion de l’électro-Clayderman persévère dans la ritournelle passéiste, tous compteurs bloqués entre 1971 et 1985, avec un titre d’album emprunté à un tube de Stone et Charden : L’Aventura. Où les titres des chansons sont tout autant datés, entre variété familiale à la Fugain (« Ma calypso », « Ambiance Rio », « L’amour carnaval ») et livre pour enfant à la Emilie Jolie (« Comment revoir Oursinet ? », « L’enfant vert »).

Lire l'Article
Lire l'Article

LA MÔME 2
Un film de Steven Seagal

Et si Edith Piaf n’était pas vraiment morte, mais s’était enfuie au Mexique pour y poursuivre sa carrière et y oublier ses déceptions passées… C’est le point de départ de ce bioboot uchronique réalisé par Steven Seagal (Machete, Flight of Fury) un film poignant qui pourrait bien valoir un Oscar à son interprète principale.
Lire l'Article
Lire l'Article

FESTIVAL GONZAÏ
Les 13 et 14 juin à la Maroquinerie

Plus rien n’arrête les agités qui peuplent la planète Gonzaï. Plus d’un an après le lancement de son magazine, Gonzaï lance son festival à La Maroquinerie. Bloquez direct vos soirées des 13 et 14 juin parce que ça va saigner, et pas du porte-monnaie : 25 € pour deux jours de concerts, mais aussi des barbecues, des ventes de disques, des showcases en extérieur… Ça m’a tout l’air d’un festival de connards de bobos ça, nan ? Alors d’une, ce mot n’a pas de sens. Deuzio, jette un œil à la programmation et on reparle.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

JACK WHITE
“Lazaretto”, le nouvel album décaféiné

Le 9 Juin sortira le deuxième album solo de Jack White, « Lazaretto ». On l’a écouté depuis un bail, mais on ne pouvait pas vous en parler parce que l’équipe d’attachés de presse nous a gentiment ordonné de ne rien écrire sur le sujet avant le 26 Mai. Alors voilà, lundi 26 Mai à 00h01, on peut enfin se lâcher sur l’affaire, et on coupe tout de suite le suspense : « Lazaretto », ça bande mou.
Lire l'Article
Lire l'Article

AUTANT EN EMPORTE LE VENT
Un film de Steven Seagal

Face à plusieurs hommes, Steven Seagal n’hésite jamais; il sait toujours dans quel ordre frapper. Pour Scarlett O’Hara les choses sont un peu plus compliquées. Prises entre entre l’amour et la raison, entre la passion et l’argent, entre un homme et un autre (et un autre et encore un autre), le personnage romantique hésite et s’inquiète. Qui d’autre que le producteur turc Togan Sonmez aurait pu réunir ces deux légendes dans un même film…
Lire l'Article
Lire l'Article

BORN BAD
“Bad Music for Bad People” depuis 15 ans

“Bad Music for Bad People”, c’est le slogan de la boutique ouverte à Paris en 1999, année de mauvais cru pour le rock, et la musique en général. Quinze ans plus tard, Born Bad c’est aussi un label qui fournit les gamins en doses électriques, et c’est toujours la boutique, tenue d’une main de fer par Mark Adolph, batteur de Frustration, qui revient ici sur le métier de disquaire, job supposé être “le plus cool du monde”.
Lire l'Article
Lire l'Article

MORRISSEY ET « YOUR ARSENAL »
London calling

La réédition récente du troisième album solo du « Moz », qui occupe une place à part dans sa discographie, rappelle que le crooner britannique n’a pas enregistré que des douceurs, et que ses influences premières plongent dans le glam et le punk-rock. A l’heure où il annonce un nouvel album dont on n’attend évidemment pas grand chose, revenons un instant sur son grand œuvre électrique de 1992, fomenté avec une bande de durs à cuir (noir) en pleine période grunge, et nourri par un attachement féroce à sa condition de porte-Union Jack.
Lire l'Article
Lire l'Article

NLF3
Nouvel EP à découvrir en exclu

On avait laissé NLF3 avec « Beast Me » (2011), EP chair de poule envoyant John Carpenter jouer de la flûte au pied du Machu Picchu, se demandant, bouche bée et transis de sueurs froides, de quoi le trio français serait capable la prochaine fois. Premier élément de réponse le 9 juin avec « Three Dances », EP qui défriche le terrain de « Pink Renaissance », leur nouvel album qui sort le 15 septembre. Présentation en exclu, c’est comme ça qu’on dit, non ?
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

EN FRANÇAIS DANS LE TEXTE #1
Quand l’Autruche attaque Cash

Traduire les grands chapitres du rock’n’roll dans la langue de Michel Sardou, tel est le périlleux exercice auquel Antoine Jobard se livrera une fois par mois pour nous aider à décrypter les tablettes. Pour inaugurer la série, voici “Quand l’autruche attaque Cash”, un grand moment de “Cash: The Autobiography” racontant comment l’homme en noir a échappé à une attaque mortelle… d’autruche. Un conseil: toujours avoir une bonne ceinture sur soi.
Lire l'Article
Lire l'Article

ZOMBIE ZOMBIE
Loubia Hamra OST

Il y a deux genres de bande son. Celles qu’on appelle, en Anglais, les « original soundtrack » et qui sont donc, comme leur nom l’indique, composées spécialement pour un film. Et les autres, qui ne sont finalement que des compiles de chansons que le réalisateur aiment bien, comme chez Tarantino. Plus abordables en dehors du film que les bandes son originales, on ne va pas se mentir, elles s’avèrent beaucoup plus chiantes à écouter sans les images qui vont avec.
Lire l'Article
Lire l'Article

ANTON NEWCOMBE
Les drôles d’oiseaux se cachent pour murir

Si les disques du Brian Jonestown Massacre se succèdent désormais sans surprise, on est toujours aussi étonné qu’Anton Newcombe soit encore en état de composer. Pour “Révélation”, dernier disque en date, le grand miracle se situe donc au niveau des ressources humaines : sevré, traité et officiellement guéri, Anton Newcombe serait devenu un type normal. Mais à quoi ressemble la normalité quand on a ingéré l’équivalent en drogues du PIB du Soudan en 25 ans de carrière ? Sacrée paire de manches, qu’on s’apprête d’ailleurs à relever avec le principal intéressé.
Lire l'Article
Lire l'Article

UNE SOIRÉE AVEC ELVIS
Par Pierre Mikaïloff

Après plusieurs années passées en cellule de dégrisement pour cause d’addiction à Pat Benatar, notre bien-aimé Pierre Mikaïloff revient enfin au bercail avec des nouvelles des étoiles. Un peu fripées les étoiles, puisque sur sa route il a croisé le King pour lui secouer le cocotier et, fin limier, en savoir plus sur sa vie depuis 77. Scoop, l’auteur de “Love me tender” prévoirait un nouveau come-back avec “des majorettes, des patineuses et un orchestre qui jouera à dos d’éléphants”.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

LEANDRO AVALOS BLACHA
Don’t Die for me Argentina

Pour beaucoup, Argentine = football. Même moi, je sais à quoi ressemble le maillot rayé bleu ciel et blanc, c’est dire s’il est connu. En marge du Mondial, j’ai aussi découvert avec une certaine surprise un jeune écrivain surdoué et très barré du nom de Leandro àvalos Blacha. Un type souriant, posé et tranquille qui a le don d’écrire des romans où horreur, ultra-violence et humour se mélangent à des degrés plus ou moins explosifs.
Lire l'Article
Lire l'Article

HUMANIST S.K FESTIVAL 2014
Les brigades de la débrouille

Quel lien peut-il y avoir entre un quatuor irlandais qui calibre un garage noise à la seconde, un marabout de la contrebasse, des folkloriques slaves aux percussions savantes, des canadiens rétro-futuristes et un trio de poètes « electro punk wave » de Paris ? Aucun, si ce n’est qu’ils figurent tous parmi les trente-cinq à l’affiche du HSK Festival, du 12 au 21 Juin.
Lire l'Article