Pas comptabilisé dans les sondages tout comme le vote blanc, le parti du rock’n’roll qui n’en est évidemment pas un se rassemble ce samedi à Paris pour une après-midi dansante. Au programme : zéro discours à la con, aucun connard en costard-cravate, pas de bataille entre chefs mégalomanes mais une avalanche de disques géniaux (ou ratés), un déferlement de branleurs au RSA ou au SMIC prêts à prendre le dancefloor d’assaut, sans oublier la boisson préférée des Français qui est aussi celle des rockers, un breuvage à base de houblons, de malt d’orge et de levure. A la vôtre.

Comme nous, vous commencez à connaître ce bon vieux Viktor Bayart. Patron à la cool du très bon label Buddy Records, il nous avait ramené d’un voyage épique en Australie une grosse compil’ de punk local anti-surf, avant plus récemment de nous conter avec sa plume épurée en feat avec moi-même les mémoires oubliées de l’Espace B, sans oublier les pépites En Attendant Ana ou Special Friend dont on vous a parlé et qui n’auraient jamais vu le jour sans le travail de l’ombre acharné du bonhomme.

Hyperactif anonyme au service du rock’n’roll dans le privé, pion dans un collège au civil, celui que l’on surnomme affectueusement « Paninie Joe » dans les soirées parisiennes n’est jamais avare en (bonnes) idées. Son dernier coup de génie ? Un rassemblement national des meilleurs labels de rock’n’roll de France et de Navarre, une semaine à peine après des élections un brin catastrophiques qui n’auront malheureusement intéressé personne. Les idées, les vraies, Viktor en a donc, rassembleur du parti du rock qui sera fait ce samedi à l’Internationale du meilleur de la production discographique française, avec du Buddy Records, du Howlin’ Banana, du Si Moiré Disques, du Teenage Menopause, du Bruit Direct’, du Hidden Bay, du Gone With The Weed, ouais ouais gros.

Face au vide actuel en matière de réunion des différentes mouvances du parti des rockeurs, il ne pouvait pas rester inactif : « comme le Village Label de Villette Sonique a été annulé à cause du Covid, on voulait absolument mettre en avant les micros labels, les petits et les autres ». Très chic idée, mais on en veut toujours plus, on regrettera donc que d’autres labels du reste de la France ne soient pas présent,s comme Flippin’ Freaks de Bordeaux, Kids Are Lo-Fi de Rouen et tant d’autres qui font vivre le rock aux quatre coins du pays. C’était sûrement compliqué de faire venir tout ce monde, mais ce n’est, on l’espère, que partie remise : « ouais on avait pas la place pour tout le monde, on a du réduire la liste malheureusement ». En plus des labels pré-cités, la toute nouvelle radio « A Certain Radio » au contenu de haute qualité mais au nom très moyen sera là pour fêter sa naissance et surtout pour vous ambiancer, encore une chic idée de Viktor « avec l’aide des chroniqueurs de Section 26 et d’autres contributeurs extérieurs pour faire des mixs pointus et éclectiques».

S’il sera évidemment question en premier lieu de retravailler vos pas de danse et vos (bonnes) techniques de drague en écoutant des pépites passées par les patrons de label, tout en re-paramétrant votre foie en mode soirée si le (bon) virus de la modération alcoolique ne vous a pas encore contaminé ou pire, celui du straight-edge, l’objectif de ce grand rassemblement national du disque rock est bien évidemment de lâcher un maximum de pognon aux labels et aux groupes qui se cassent le cul toute l’année pour vous régaler les oreilles et ne récupèrent généralement que des miettes. Petit aperçu des labels et des skeuds qu’il vous faudra récompenser d’un (gros) billet en priorité, en toute subjectivité bien entendu :

– Toute la discographie récente (et ancienne aussi) de chez Howlin’ Banana : l’hyperactif et passionnant Th da Freak, le LP de Brace!Brace !, Eggs, le frangin cramé à TH SIZ, le dernier Gloria, le 45 tours magique de Pop Crimes, le LP dinguo de Special Friend, que du (très) très lourd ici et même Hoorsees qui a raté son dernier disque mais a sorti un excellent EP et mérite aussi de l’argent pour avoir assuré une très bonne interview en notre compagnie. L’ancien est aussi bon que le récent, avec du Kaviar Special, du Carambolage et du Cathedrale qui sont aussi très très bons. Peut-être le meilleur label de France drivé en solitaire par Tom (qui co-organise le barouf) et son oreille toujours plus performante, oui oui, Born Bad a désormais de la concurrence.

– Si Moiré Disques : un excellent néo-label fait par des mecs passionnés et émotifs originaires d’une ville sans aucun rock, en l’occurrence Troyes, qui ont décidé de vivre leur vie en perfecto et à cent à l’heure en créant une maison de disques sans le mot branché « records » qui a déjà balancé de très bons trucs dans l’atmosphère avec les darkeries pop très cools de Bisou de Saddam et d’Athletico.

– Buddy Records : l’histoire d’une bande de potes musiciens (mais pas que) qui décida un soir sur une plage bretonne de créer sa propre maison de disques pour sortir les copains mais aussi et surtout beaucoup de pépites. Avec Viktor « Paninie Joe » à la barre de cette bande de loustics amoureuse de saleté rock et de belles mélodies pop, Buddy a notamment sorti le 1er LP déjà culte d’En Attendant Ana, un split unique Bad Pelicans/Flashers, le premier Special Friend, du punk australien, sans oublier ses fameuses K7 aussi bordéliques que qualitatives avec là-encore un paquet de pépites. Pas mal de skeuds épuisés malheureusement, on vous conseille de voir sur place avec eux, si ils sont pas trop bourrés.

– Teenage Menopause: une maison cramée avec quelques groupes cultes à réécouter comme Scorpion Violente, Violence Conjugale ou encore Heimat.

– Bruit Direct’ : le spécialiste français de l’Australie (avec SDZ) sera là pour vous présenter des pépites venues de cette île continent perdue au bout du monde et dont la scène rock et punk est restée méconnue durant de (trop) longues années.

– SDZ Records : l’autre label gaulois obsédé par l’Australie garde précieusement ses trouvailles telles que Old Mate ou Exek qu’on vous conseille chaudement. Cette excellente maison a publié d’autres trucs très cools comme Cheveu, un Liminanas et surtout le gros LP du groupe culte de punk français Pierre et Bastien, qui n’a rien laissé d’autre derrière lui.

– Gone With The Weed : LA maison du garage et surtout de Nathan Roche du Villejuif Underground qu’il faut absolument écouter, avec aussi du Tall Juan, un must see en concert.

– Hidden Bay : un label de Toulouse tiens, qui s’est distingué récemment en sortant avec Howlin’ le chef-d’œuvre de Special Friend avec lequel on vous bassine avec raison.

Voilà pour la liste de courses. Ce beau bordel commencera samedi à l’heure du café au lait et durera jusqu’à (presque) minuit, dans le respect (bien sûr) des gestes barrières. Rendez-vous au 5 rue Moret dans un quartier historique du rock parigot, dans une ancienne salle de concert cool devenue totalement ringarde entre 2015 et 2019 et redevenue cool récemment grâce à une paire de programmateurs inspirés dont Tom de chez Howlin’, encore lui tiens. Tous les rockers du cœur sont ainsi priés de ramener leur cul avec la banane et un larfeuille bourré de billets, les fans de metal seront exceptionnellement tolérés malgré leur potentiel comportement de cas sociaux, les hippies devront malheureusement rester sur le trottoir où ils pourront fumer leurs joints remplis de merde en toute liberté en écoutant du King Gizzard. Vive la liberté, vive le rock’n’roll, vive la France.

Toutes les infos sur ce rassemblement illégal par ici.

  • 113
    Partages

11 commentaires

  1. j’irai pas, na! y’en a marre je vous aime trop arghh!! ouesh ouesh quelqu’un a vu mes lunettes déshabilleuses de talents bruts ???? rdv pour les puristes du R and R truthy le 6 juillet 2034 dans ma cave arcghhh 28 rue de m’habite 35670 Bourdin cédex…. hihih je me rend mais je meurs pas arghhh!!!

  2. dernier wk_nd septembre 33éme reunion sur tables des disquaires du sud… entrée 3 euros, avec plein de dessinateurs en dedicasse… perpignan…

  3. tout les compteurs commentaires s’affolent sur jo_nie, & rien sur toute la ‘contre-culture’ qui puise son sang & sa sueur sur le tarmac ? france POUBELLE!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.