© Titouan Massé

Après avoir pondu un premier disque ultra solide de kraut noir en 2019 et écumé tout ce que le pays compte de bars miteux, le groupe le plus excitant d’Armorique est de retour avec un vrai plan de carrière qui commence tout de suite maintenant avec Krautoxic, un morceau promotionnel pas du tout clippé mais sévèrement burné qui préfigure un disque de rock choucroute à paraître en 2022 qui flirterait selon nos informations avec la musique électronique. Et peut-être même les sommets des charts.

On avait quitté les Guadal Tejaz avec un excellent disque qui lorgnait déjà vers le chef-d’œuvre en septembre 2019, les voici de retour en cette fin d’année anxiogène avec une nouvelle formule ultra excitante fusionnant musique angoissante, rock choucroute ultra burné et nouveaux sons électroniques : «on a changé de fusil d’épaule, à la base on est juste une bande de potes mais là ça s’est débloqué récemment, on s’est rendu compte qu’il y avait vraiment moyen d’en vivre, c’est venu comme ça, à force de poncer». Fini donc les bars miteux et les caves remplies d’alcooliques anonymes, le groupe le plus excitant de la région la moins ensoleillée de France s’apprête désormais à détruire la (grosse) scène des Transmusicales avec sa nouvelle recette explosive qu’il a élaboré dans les locaux de Maison Carmin, un studio rennais pas vraiment spécialisé dans le rock underground qui a fait de la post-production pour Nike, Louis Vuitton et Lacoste, designé la bande-son de jeux vidéo pour Ubisoft, oui oui, avant de s’occuper du clip «Chroloquine» de Lefa en avril 2021. Les gars nous avaient prévenu sur leurs intentions, de la à faire se plier en quatre un studio qui a bossé avec les plus grosses marques de la planète et un rappeur écouté des dizaines de millions de fois sur Spotify, il n’y a qu’un pas, que Guadal Tejaz franchit allègrement, comme si de rien n’était : «mon grand-père m’avait dit un jour, faut pas se prendre au sérieux, mais il faut être sérieux». Ok papi.

Pour nous faire saliver avant la sortie de leur disque qu’ils espèrent multi-platiné, ils nous offrent gracieusement le lien d’écoute privé de Krautoxic, un son qu’ils ont enregistré dans l’antre de la publicité mondialisé mais qu’ils ont décidé de ne pas clipper, faut pas déconner non plus : «On avait pas le temps de faire un clip».

 

Avant de vendre (peut-être) des synchros teutonnes à Louis Vuitton ou Lacoste, les voici toujours avec ce son kraut et ce chant de David Byrne au stade final du cancer du poumon, avec une guitare bien plus nerveuse et des synthétiseurs naissants. En attendant de lâcher dans l’atmosphère une bombe de krautrock électronique bardée d’une avalanche de Korg MS 20 et de boites à rythme – c’est la promesse de «Noche Triste » – les quatre futurs millionnaires vont d’abord prendre un malin plaisir à retourner la main stage des « Trans »

En plus de l’augmentation récente des cachets – ils jouent désormais dans des SMACS -, le groupe a récemment été adoubé par un connaisseur en matière de répétitivité , un certain John Dwyer de Thee Oh Sees : « il est resté pour écouter tout le concert avant de venir taper la discute durant dix minutes pour nous dire qu’il adorait ». Sans jamais faire de promo, juste en travaillant dur, les Guadal Tejaz sont donc sur le point de franchir un nouveau cap, une vraie fierté pour le groupe qui a du feu dans les yeux et un van pourri qui devrait bientôt se transformer en Lamborghini. Pour assister à l’éclosion définitive d’un groupe qui n’a absolument pas envie de rester inconnu toute sa vie comme tout un tas de tocards de la scène underground qui croient que la vérité se situe forcément dans la galère éternelle, rendez-vous le 3 décembre dans le Hall 3 du Parc des Expositions, à Rennes. Soyez présents ou mourrez dans d’atroces souffrances.

Guadal Tejaz // Noche Triste // Explosion prévue en 2022 chez Crème Brûlée et Beast Records, avec le soutien inconditionnel de La Nef D Fous.

Si vous voulez vous faire la formule complète, c’est par ici. Si vous voulez guetter la moindre information à leur sujet, c’est par là.

  • 301
    Partages

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.