Lire l'Article

Unschooling lâche un titre pour te redonner foi en l’avenir du rock

Version bon marché de Squid (étant eux-mêmes une version bon marché d’années de post-punk et musiques minimalistes), Unschooling n’est pas un énième projet revival 80’s aussi vite oublié qu’apparu. La preuve avec Social Chameleon, premier titre d’un nouvel EP qui sortira chez Howlin’ Banana le 16 avril, et qui ne plaira pas aux fans de Feu! Chatterton.
Lire l'Article
Lire l'Article

Un mini-film sur Pharoah Sanders pour ses 80 ans

On a tendance à l’oublier, mais avant de devenir l’instrument préféré des fans de Dire Straits, le saxophone fut la fusée d’astronautes en peau de bête; le plus célèbre d’entre eux étant peut-être Pharoah Sanders, l’homme de toutes les mystiques. Presque soixante après ses débuts, quatre-vingt depuis son arrivée sur terre, le réalisateur Aurélien Bernard lui dédie 6 minutes planantes pour honorer cette carrière à travers les nuages. Et comme avec la musique du principal intéressé, ça se passe de commentaires. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Dye Crap chie sur le rock français avec son premier single “My Shits”

Dye Crap, c’est un groupe de Rouen qui veut relancer la mode, en 2021 et en France, du garage-rock US biberonné à la bière bon marché. Le titre en question, baptisé My Shits, est issu d’un nouvel album intitulé « Dye Crap » prévu pour ce printemps. À écouter si vous passez vos samedis matin à faire du skate avec Fidlar et Wavves dans l’oreillette tout en rêvant de déménager en Californie.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Rubin Steiner craque le tuto fond vert pour son clip de “RAGA”

Si vous lisez régulièrement Gonzaï, il ne vous aura pas échappé que notre haine des clips de faux riches réalisés par le cousin maçon freelance du chanteur sans avenir est à peu près égale à l’amour qu’on porte historiquement à Rubin Steiner et ses bricolages. Cette fois-ci, le “James Murphy français” (un vrai raccourci journalistique de connard, si vous voulez notre avis) a regardé tous les épisodes de C’est pas sorcier pour pondre lui-même le clip de l’un des morceaux de son dernier album studio. Et le résultat est évidemment aux antipodes de toutes les images montées pour rien par la concurrence. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Victoire par K.O. de Moïse Turizer avec “Modern Light”

Formé en 2017, Moïse Turizer font de la synthpunk, des clips en noir et blanc et balance des bastos dans la gueule jusqu’au sang. Le groupe parisien est de retour avec un nouvel EP enregistré durant le confinement qui sent bon la déprime, la colère, la frustration et l’envie, quand même, de retrouver les caves pour pogoter tous ensemble. En exclu sur ce site que vous êtes en train de lire, voici leur clip pour Modern Light issu de l’EP « Modern Light » disponible dès aujourd’hui. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Tomaga, un dernier disque avant les adieux

Le 25 aout dernier, l’Angleterre perdait l’un de ses meilleurs cosmonautes en la personne de Tom Relleen. En quinze ans de carrière, l’homme avait facilement visité plusieurs galaxies avec ses différents projets, de The Oscillation à Papivores en passant par Tomaga. C’est à bord de ce dernier que le musicien, décédé prématurément d’un cancer de l’estomac à 42 ans, livrera en 2021 une dernière aventure post-mortem avec “Intimate Immensity”, un album composé dans la dernière ligne droite avec sa co-pilote Valentina Magaletti. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Ancien stagiaire chez Tricatel, Charles Dollé lâche un pur titre Tricatel

Le titre de cette news ressemble fort à un fait d’hiver (“Ivre, il regarde TPMP et poignarde toute sa famille, écoute l’intégrale de Vianney puis se suicide”) et pourtant, comme disait l’autre, tout est vrai : après plusieurs années passées chez le label Tricatel, Charles Dollé s’est finalement décidé à passer le pas de porte pour se consacrer à ses propres aventures musicales. Bien lui en a pris, puisque le premier titre en écoute est une symbiose parfaite entre Connan Mockasin et Alain Chamfort. Une certaine idée de la pop telle qu’elle se pratique chez la clique de Bertrand Burgalat depuis avant même l’apparition d’internet et des vaccins qui donnent la 5G.
Lire l'Article
Lire l'Article

Echappé de la tribu Big Thief, Buck Meek se la joue cowboy

Enchanté par sa bienveillance et son amour pour le monde, Buck Meek transforme des balades folk pour hors-la-loi en contes de fées. Il y a des chiens errants, des filles sur la tangente, des fugueurs, les esprits de la neige et les fantômes de Central Park et surtout, les histoires d’un Texan qui voyage entre sa terre natale et New-York.
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Le combat d’un punk contre la normalité : le pitch du nouveau clip des Wild Fox 

Déjà auteurs de plusieurs excellents clips mettant en scène la violence avec derrière une qualité esthétique souvent irréprochable, les jeunes blousons noirs angevins de Wild Fox opèrent un nouveau retour fracassant avec la sortie du (très) court métrage Under Rod’s Mind, un mini-film génial mettant en scène le combat d’un punk contre la normalité.
Lire l'Article
Lire l'Article

Le petit-fils de Neil Young est français, il s’appelle Théo Charaf

Pas facile, avec un titre pareil, d’écouter le folk-blues du garçon de 27 ans sans réticences à tomber sur un énième Français coincé en 1972 avec un harmonica coincé dans le fondement. Et pourtant, le premier titre du futur album de Théo Charaf a de quoi souffler tous ceux pour qui le Loner reste une grosse bûche dans la cheminée.
Lire l'Article
Lire l'Article

Th Da Freak et Fantastic Mister Zguy déterrent l’indie des 90’s sur “I want you in my bed”

A première vue, on dirait un clip de -M- (et ce n’est pas un compliment), et puis finalement, le nouveau single de Fantastic Mister Zguy ressemble à un mix entre un vieux titre de Daniel Johnston sous hélium et Pavement. C’est à écouter sans préjugés ni attente délirante, pour le simple plaisir d’une chanson pop année 1993, avant l’album de Zguy, “Etats d’âme”, prévu chez pour le 5 février 2021.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

L’ex baby-rockeur Niki Demiller livre un single tout à fait recommandable

Ancien chanteur de The Brats, Niki Demiller prouve que l’on peut se relever et voir la lumière même si on a fait partie de la scène des Baby Rockeurs au milieu des années 2000’s. Le Français, qui va sortir son premier album « Autopsie de l’homme qui voulait vivre sa vie » en 2021, dévoile en exclu sur Gonzaï un premier extrait aux antipodes de ce qu’on pouvait s’attendre à écouter. 
Lire l'Article