ROCK À LA CASBAH #52
Festival Freakshow, un barnum rock’n’roll

Du 31 aout au 1er septembre aura lieu la 4e édition du Freakshow à Gigors, dans la Drôme. Un festival qui débuta de manière modeste en germant un soir d’ivresse dans la tête de son programmateur actuel. Le pari fut vite lancé, le Freakshow introduirait un véritable musée des horreurs électriques dans un cadre idyllique, isolé de la civilisation et de ses maux. D’emblée, le festival attira nos oreilles pour sa programmation : un rock nomade entre blues, garage, noise et electro-trash.
Lire l'Article
Partager

SIR ALICE
La possibilité d’une elle

Son disque “Isle of You” devait annoncer l’été délocalisé et marquer un nouveau point sur la google map des artistes signés chez Pan European. À la place, il ne verra la lumière du jour qu’une fois la saison des feuilles mortes revenue, la faute à des médias fainéants pas — encore — emballés par sa pop mutante. Dans le décalage horaire des promotions donc, “Isle of You” sera une carte postale de l’île en cœur avec le timbre de la diva Sir Alice. Un mirage prémonitoire dont on décèlera les résonances plus tard, mais dont on peut tâter le pouls dès maintenant.
Lire l'Article
Partager

CÂLIN
“Black Chinese II”, by its cover

“Black Chinese II” de Câlin arrive chez le journaliste musical sur un carton qui reprend les codes du disque d’or, avec un petit cartel en haut et le disque en doré accroché au centre. Il y a même, à l’arrière, une petite patte en carton qui permet à l’objet de tenir debout. Il faut un sens certain de l’autodérision rétro-temporelle pour utiliser un objet en aussi tragique voie de disparition. Mais de l’autodérision rétro-temporelle, Câlin n’en manque pas.
Lire l'Article
Partager

ROCK À LA CASBAH #51
From Matador Records to Strange Hands

À l’heure où j’écris ces lignes, je réalise que la dernière émission de Rock à la Casbah se veut un bon échantillon de rock américain actuel. C’est marrant, je commence à peine à me remettre du concert des Californiens de Thee Oh Sees. Mais assez parlé de ce groupe, cette émission aura la spécificité de diffuser des groupes et des labels que le temps a failli nous faire oublier.
Lire l'Article
Partager

MATHIEU PINAUD
Itinéraire d’un attaché de presse gâté

Le point commun entre Richard Branson, Korn, la scène hardcore française des années 90, Doc Gynéco, la place des Vosges, Phoenix, Orléans, Manu Chao, le magazine Rage, JoeyStarr, Ben Harper, la Floride et Iggy Pop ? Un mec de 40 ans avec un tatouage de Marx sur le bras et celui de la pochette de « Unknown Pleasures » de Joy Division sur la jambe… Soit Mathieu Pinaud, le responsable promo du label Cooperative. Et RP depuis quinze ans. Rencontre, c’est comme ça qu’on dit, non ?
Lire l'Article
Partager
La playmate du mois

BEST COAST
L’ours anachronique

La West Coast, c’est la best coast. C’est en tout cas ce qu’affirme ce sympathique groupe californien mené par la chanteuse et guitariste Bethany Cosentino. Après un premier disque indie pop et quelques clips rigolos, dont l’un met en scène une romance entre la chanteuse et Ronald MacDonald, Best Coast sort un deuxième album (“The only place”) à tête d’ours qui sent le soleil, la plage, les palmiers et l’année 1996.
Lire l'Article
Partager

ROCK À LA CASBAH #50
From Os Brazoes to Moi J’connais Records

Quand plus de la moitié de l’équipe s’absente de l’émission de la semaine, une playlist bien originale voit le jour. Grâce aux productions très qualitatives de Moi J’Connais Records, nous entrons aujourd’hui dans le domaine musical de la Tropicalia. Spécialisé dans ce type de productions, le label, mené par les capitaines de Mama Rosin, essaye tant bien que mal de faire comprendre à l’homme blanc en tongues que non, la musique que l’on qualifie d’« exotique » n’est pas une source d’évasion de seconde main pour les amateurs du Club Med.
Lire l'Article
Partager

ALT-J
Error code

Alt-J (triangle) c’est plus qu’un in-google-able symbole qui rend bien sur un tee shirt. Composé de quatre Anglais fraichement diplômés, le groupe sort le 28 mai son premier album « An Awesome Wave ». Les noms, ça n’a pas l’air d’être leur truc.
Lire l'Article
Partager

BRANDCASTERZ
Musique et marketing : je t’aime moi non plus

Dans ce monde ultra compétitif où chaque musicien doit se battre pour que son herbe soit plus verte que celle du voisin, tout est bon pour ”optimiser” ses chances de réussite. Dans ce contexte, l’association entre artistes et marques connaît un essor considérable ; elle est devenue l’opportunité en or pour des agences d’attirer l’attention du public et de s’associer à la notoriété et à l’univers de l’artiste. Preuve par l’exemple avec Florian, fondateur robuste de Brandcasterz.
Lire l'Article
Partager