Après deux mois d’un vide conséquent, retour à nos moutons avec une thématique palmolive : la rupture.

Quand on parle de rupture, tout de suite nous vient à l’esprit l’une des choses les plus désagréables de la vie d’un homme. Rassurons l’auditeur, l’émission qui suit n’a rien à voir avec le couple ou l’anévrisme.

Ils sont quelques (mais peu) à avoir transgressé le doux ronron musical de leur époque, à être allés de l’avant. Citons rapidement : The Velvet Underground, Can, PIL, Cramps et consorts. Que du vieux ! Certes, mais à l’heure actuelle, souffler bruyamment dans un tuba sur parterre électronique ne suffit pas réussir un morceau. Il y a quarante ans, pratiquer le Rock’n’Roll pouvait se traduire par “ s’amener sur scène seul, avec pour compagnon un extraterrestre flanqué d’un orgue pourri en scandant des textes malades passés à l’Echoplex à un maigre public horrifié ”. Une révolution !

Cette émission ne contient aucun titre de Sébastien Tellier, merci.

Radio Gonzaï #25 : La Rupture (part 1) by Gonzai

4 commentaires

  1. ah !, c’est pas trop tôt!
    Je craignais que vous ne revîmes jamais, j’écoute ça demain et ne manquerait pas de poster un commentaire avisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.