La playmate du mois
Lire l'Article

HUMANIST S.K FESTIVAL 2014
Les brigades de la débrouille

Quel lien peut-il y avoir entre un quatuor irlandais qui calibre un garage noise à la seconde, un marabout de la contrebasse, des folkloriques slaves aux percussions savantes, des canadiens rétro-futuristes et un trio de poètes « electro punk wave » de Paris ? Aucun, si ce n’est qu’ils figurent tous parmi les trente-cinq à l’affiche du HSK Festival, du 12 au 21 Juin.
Lire l'Article

LIMOUSINE
Les quatre salopards

Leur mission est certes moins héroïque que celle des bagnards de Robert Aldrich, mais ces quatre salopards creusent lentement un tunnel sous cette prison française qu’on appelle parfois la France lorsque celle-ci ne retient du jazz contemporain que les costards froissés et les soundtracks d’Eric Serra. Limousine ou l’histoire d’un manifeste esthétique qui coupe la chique et le souffle. Plongée en apnée dans leur grand blues.
Lire l'Article

EDH
Hiver nucléaire

C’est en écoutant le “Yaviz” d’EDH que je compris que l’apocalypse nucléaire avait finalement eu lieu; que les machines avaient gagné mais que nous n’en avions rien su grâce à cette histoire de mec venu du futur pour retrafiquer notre passé. Bref. L’affaire avait été transparente mais il nous restait ce disque. Et tout allait recommencer à nouveau. La dame de la pochette s’apprêtait-t-elle pas à arracher son visage pour révéler sa vraie nature, celle d’un Terminator ? L’espace d’une chronique, prêtons l’oreille et tendons l’oeil.
Lire l'Article

JUDAH WARSKY
Méfiez-vous des barbus

Les barbus n’ont ces temps-ci pas bonne presse. Aux plus sudistes, on reproche d’exploser pour un rien. Aux branchés pileux, de surfer sur la tendance, voire – et c’est même pire – d’avoir troqué la peau de bébé contre une panoplie folk idéale pour se gratter la corde sèche au fin fond du Larzac. Quant aux autres, ils s’appellent Carlos et ce sont autant des comiques fanta(stiques) que des terroristes incarcérés. Et si, au milieu de cet amas de poils pubiens et pubères, le premier album de Judah Warsky chantait pour tout ces Français barbants ?
Lire l'Article
Facebook Page

MUSTANG
« Tabou », disque de mâles entendus

En 2009, leur premier disque avait été flashé en plein excès de vitesse sur les nationales d’un pays jusque là habitué aux poids lourds. Deux ans après « A71 », les rois mages reviennent pour coller une autre image, à la fois plus précise mais toujours aussi fuyante, de ce que devrait être le rock français dans les cols escarpés. Attendus au tournant par les uns et méprisés par les autres, Mustang change de braquet. Tabula rasa ? «Tabou» l’est. Alors plutôt que de pédaler dans la semoule, Mustang défonce les préjugés. Même les miens.
Lire l'Article
La playmate du mois