20 ans que les frères Laureau multi-instrumentisent à la marge, de Prohibition (hardcore malin) début 90, à Prohibited records, leur label, puis NLF3, navette spéciale qu’ils pilotent ici pour la cinquième fois : destination le monde de l’au-delà.

Sûr que la France bouffée de cérumen ne prendra pas son billet ; trop intello, trop barré, trop compliqué. Après tout, pourquoi pas : avec tous ces contretemps, pas moyen d’enfiler correctement la toute nouvelle secrétaire de direction, « Ouais bébé ! Vas-y mets NRJ et dépêchons nous, j’ai rendez-vous avec Jérome Kerviel pour lui faire signer l’exclusivité de sa biographie ».  Les milieux intello, c’est plus ce que c’était. Il n’empêche, NLF3, ça vaut le coup. Arguments et impressions lancés de-ci de-là, sur une partition en papier recyclé.
Dans la jungle de leurs boucles, les instruments gazouillent, les oreilles partent en voyage : du travelling without moving émouvant. Les frères Laureau (Nicolas et Fabrice) explorent leurs instruments tel Tintin au pays des notes inventées, tandis que Mitch Pires tient la barre à la batterie : sur ce joli chemin allant dans le monde au-delà, on se perd cent fois. Avec joie.

Symphonie en syncope

Ni tout à fait world (quel gros mot), ni vraiment tropical, pas complètement jazz, encore moins prog-rock : impossible de dresser la carte de ce mouvant territoire. Épilepsie à dose homéopathique (toutes ces répétitions) ? Terry Riley transpirant à grosses gouttes sous un chapeau de paille ? Slam musical exultant en doux spasmes ? Amicalement votre (Shine Shine Shine) au volant d’une Dino 240GT taillée dans les nuages (big up, Tony) ? Tropical Malady qui soignerait ? Un coup de latte, un baiser ?

Ou encore : symphonie en syncope, soucoupe volante déviante, déviée sur Levante sans lever le pied, évidence évidée, de la vie, des idées, quelques pas de danse au bord d’un volcan dévitalisé.

Pour finir : des allitérations d’amplis, une aventure. Rien de commun mais rien de bien éloigné. Juste lâcher prise. Et s’envoler Beyond.

NLF3 / / Beautiful is the Way to the World Beyond / / Prohibited Records
http://www.myspace.com/nlf3

3 commentaires

  1. Oui!!! très beau disque de cet automne un peu morne.
    Tropical malady qui soigne et baiser-coup de latte pour sûr!! Shakeré!
    Bien ce moment avec Tricky aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares