NUIT GARAGE À MAINS D’ŒUVRES
La saleté au garage

Dans un climat moribond chargé de “je suis programmateur et je fais jouer les mêmes groupes que mes potes dans une salle différente”, le festival Sale et Sauvage avait tout pour être l’évènement rock’n’roll d’Île-de-France. Avec son affiche signée Arrache-toi un œil, sa com’ sorti d’une propal Conforama (“10 groupes sur 4000 m2”) une prog à faire pâlir tous ceux qui portent une veste en jean et des activités liées au DIY, cette soirée du 27 octobre devait percer un trou dans une programmation parisienne où l’on aura trop souvent vu les mêmes groupes sur scène.
Lire l'Article

K-HOLES
Frustration, sexe & violence : la Trinité du rock

Samedi 27 octobre, 19h30, à Mains d’Œuvres (Saint-Ouen). Pour la première fois de ma vie, j’arrive en avance à un concert. Et pour cause : j’ai rendez-vous avec un groupe dont la réputation scénique m’intrigue depuis plusieurs semaines. Pour l’occasion, j’ai convaincu au forceps notre rédac’ chef de m’accorder l’interview de cette bande d’Américains biberonnés à la scène post-punk australienne (Birthday Party, Crime and The City Solution, The Scientists) et à tout ce que l’Amérique compte de tarés pervers (Gun Club, Cramps et Stooges).
Lire l'Article

ROCK À LA CASBAH #62
De l’idole des jeunes aux Spadassins

C’est de plus en plus difficile pour lui. Chaque tournée se termine par une hospitalisation. Sous nos yeux, le rock français crève à petit feu. La prothèse de hanche fragile, la voix chevrotante et le souffle de plus en plus court, notre rockeur national se meurt. Le rock’n’roll francophone en est-il là ? Décrépitude, papier peint et déambulateur. Préparons les mouchoirs, une France en deuil, orpheline de son rebelle, serait capable du pire.
Lire l'Article
La playmate du mois

ROCK À LA CASBAH
From Acid Baby Jesus to Slovenly Records

On vous avait clairement dit de ne pas laisser vos enfants jouer dehors. Pendant que vous aviez le dos tourné, le nez plongé dans les chroniques sulfureuses des versions studios en 23 prises de « Back in Black » d’AC/DC, vos mômes s’emmerdaient à mourir. Aujourd’hui ils représentent le déchet, la violence, et puent l’errance terminale. Ils n’ont peur de rien, et ne jurent que par Slovenly Records.
Lire l'Article

ZZZ, MAGNETIX, ALADDIN
Gonzaï à la Maroquinerie: Le 06.01.2012

Quoi de mieux qu’un bon publi-ré(d)actionnel pour préparer la nouvelle année ? A compter du 6 janvier 2012 et après cinq ans à écumer toutes les salles (et les DAB) de Paris, Gonzaï a décidé de poser ses bagages à la Maroquinerie pour des soirées mensuelles chocs et vraiment pas chères. A l’affiche de cette première « Fear & Loathing », un groupes étrange(r), des bordelais déviants qui transpirent et un duo versatile. Et le tout, messieurs mesdames, pour 10 € en prévente. Franchement, qui dit mieux?
Lire l'Article