Parce qu'il représente l'idée que l'on se fait du label idéal, Gonzaï consacre un article à l'histoire de Trouble in Mind dans son numéro 15 fraichement paru partout en France.

Afin d’appuyer notre thèse selon laquelle cette petite «maison de disque» de Chicago possède un don pour faire découvrir aux Européens leurs propres groupes, Bill du label nous a préparé une compilation de ses meilleurs albums « étrangers ». C’est ici, maintenant, et c’est gratuit. Et si tu veux en savoir plus sur l’histoire de Trouble In Mind, tu invoques l’esprit de Satan et tu donnes 6,66€ à ton kiosquier ou tu cliques ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares