On ne l’attendait plus mais le revoilà, le festival MOFO se planquait dans l’ombre pour revenir plus fort que Manuel Valls en 2022. Cette fois-ci bonne nouvelle, il s’agit du MOFO et lui au moins, il n’en veut qu’à vos oreilles.

Sous-titré des racines et du zèle, le tant regretté MOFO, marotte de l’est parisien et initialement résident de Mains D’œuvres revient tambours et cœur battants. Plus curieux que jamais, il retourne dans ses murs d’origine à Saint Ouen pour une programmation où se mêlent toujours le contemplatif, l’expérimental, les déflagrations de drone, de punk, le traditionnel et l’industriel, l’amour et la violence avec : Ben Shemie, Emmannuel Parrenin, Bonne Humeur Provisoire, Deliluh, Pelada, Nze Nze, Île de Garde, Clara Le Meur, Belvoir, Avventur, NAH, Jean Loup… Au milieu de tout ça on retrouve également la projection de L’énergie Positive des dieux, le documentaire sur le groupe Astéréotypie et comme chaque fin du monde, MOFO se conclura à La Station Gare des Mines sur un club dystopique.

MOFO – du 26 au 28 janvier – Mains D’œuvres/La Station Gare Des Mines : Event

Peut être une image de texte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

partages