“Winter”, la ballade des Stones qui secoue les cœurs comme si c’étaient des boules à neige 

En novembre et décembre 1972, l’ardent soleil jamaïcain dardait ses sagittaux rayons sur les studios Dynamic Sound de Kingston où le frissonnant Winter était enregistré. Ce titre, ingrédient initial du « Goats Head Soup » dont la trouvaille est attribuée comme d’hab’ au tandem Jagger/Richards, fut en réalité jeté dans la marmite par les deux Mick de la clique stonienne d’alors. Sur cette sublimissime ballade, belle d’entre les belles, il question des émotions singulières et contrastées que suscite l’hiver. Alors que la “soupe à tête de boucs” est annoncée en réédition le 4 septembre prochain avec 3 inédits (dont l’un avec Jimmy Page), revenons sur la genèse et les exégèses de ce morceau qui secoue les cœurs comme si c’étaient des boules à neige aux flocons de larmes. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Good Times de Chic : les choses à savoir sur les « dix choses à savoir » selon Les Inrocks

Selon « lesinrocks.com », il y a « dix choses à savoir » sur le Good Times de Chic. Ça fait bien, ça sonne comme les dix commandements. Dix choses, pas une de plus, pas une de moins. Si t’en sais que neuf, t’es qu’un œuf, et si t’en sais onze, ta tête explose. Ces espèces de listes à la Prévert qui fleurissent dans la jungle foisonnante et sauvage du Oueb me hérissent au plus haut point. Culture Kleenex : tu lis vite fait (c’est rarement passionnant), tu te mouches dedans ou tu te torches avec, puis tu jettes à la poubelle ou dans les gogues cette maigre nourriture pour l’esprit. T’as pas mal au crâne après, et même du sacré « temps de cerveau humain disponible », et tu cours donc fissa t’acheter un Coca.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les Trois Stooges 

Ce chapô d’homonymie (ou de « désambiguïsation », pour les Précieuses ridicules) répertorie les différents sujets partageant un même nom. « Les Trois Stooges » peut désigner :

– Trois compères, trois larbins, trois corniauds,
– trois bouffons qui tournaient des courts de slapstick comedy au milieu du vingtième siècle
– trois zicos d’un groupe de rock queue de comète des sixties, compères d’un chanteur qui les a pris pour des larbins, des corniauds, des bouffons
– ta trilogie d’or plombé que constituent les skeuds primitifs du gang mentionné à l’item précédent.

A ton avis, Wiki Boy, il va parler de quoi, ce papelard ?

Lire l'Article
Lire l'Article

Stones underrated nuggets

Avec vingt-quatre albums au compteur et un vingt-cinquième en préparation, les papys du Rock font de la résistance. Chez Gonzaï, on s’en bat les steaks de la cuisson de leur prochain skeud. Nos augures prophétisent qu’il sera pas saignant, de toute façon. A l’inverse de certaines de leurs vieilleries qui, bien qu’impeccables, n’ont pourtant pas trop connu les feux de la rampe. Si tu auscultes ces gemmes occultes des Stones, tu diras d’elles : « j’aime, tu m’étonnes, mais que ne sont-elles devenues cultes ? ». Un truc dans le genre, faut pas te sentir obligé d’encourager mes délires d’assonances à la con. Bon alors, jeune inculte, on l’attaque, la traque de ces fuckin’ tracks ? 
Lire l'Article
La playmate du mois
Facebook Page
La playmate du mois