Le fils du rock critic Michka Assayas se lance dans le pop jeu, et c’est pas mal du tout

Il y a un nouveau venu dans la série « fils et fille de ». Antoine Assayas, descendant du journaliste Michka du même nom, brave l’interdit et refuse comme tant d’autres avant lui d’embrasser un autre corps de métier que celui de son paternel. Et alors que le pire aurait pu être à craindre (on se souvient de l’atrocité du groupe Minuit, composé des enfants des Rita Mitsouko), c’est avec étonnement qu’on entend The Return, premier single d’un EP à paraitre début 2022, et dans la veine Moodoid filmé par Alejandro Jodorowsky. Dans un autre genre, une autre salle plutôt, Lulu Gainsbourg s’apprête quant à lui à refaire crier la musique avec un album de talkover électronique. Pas vraiment la même sauce comme disent les cuisinologues. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Une journée chez le label InFiné

C’est quoi être un label indépendant en 2021 ? Comment ça marche, à quoi ressemblent les journées, comment on survit pendant dans le monde d’après ? On est parti poser toutes ces questions à l’équipe d’InFiné, le label inclassable qui fête ses 15 ans cette année et à qui l’on doit un line-up si bordelico-cool qu’on y croise aussi bien Rone que Francesco Tristano, Gaspar Claus, Sabrina Bellaouel, ou Léonie Pernet. Electronique, in fine ? Non, juste résistant à sa manière. C’est parti pour 7 minutes de mode d’emploi.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les mecs de New Vogue se foutent de la gueule de Kraftwerk dans un clip très synth-punk

Après 4 ans de silence, et au gré des crises industrielles vécues par le merveilleux monde de la musique, Casbah Records revient en farce avec une nouvelle sortie toute droite venue du Canada. Ca s’appelle New Vogue, et le groupe réussit notamment l’exploit d’associer deux mots sur-utilisés dans le jargon tout en sonnant frais comme un hiver à Vancouver. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Yan Wagner, et la chanson

« Si j’avais vraiment voulu être une star, je me serais peut-être créer un personnage ». Ca, c’est Yan Wagner, 38 ans, quand on lui demande pourquoi il ne remplit pas encore les stades de France alors que ses chansons sont au niveau de celui qui l’a lancé, Etienne Daho. Qu’importe : toujours chic et choc, celui passé par à peu près toutes les couleurs du spectre musical assoit sa vision de la musique pop avec « Couleur chaos », un troisième album clairement à part dans le panorama monochrome de la chanson dite française.
Lire l'Article
Lire l'Article

Animoscillator, freak du graphique

A quoi reconnait-on un vrai freak ? Au fait que sa normalité semble complètement folle pour le reste de l’Humanité. Et à ce petit jeu là, Dan Haywood, aka Animoscillator, pourrait bien pour se faire enfermer dans un hôpital psychiatrique s’il n’avait pas eu le chance de transformer sa cave en laboratoire DIY : à la fois musicien et artiste multimédia, gros nostalgique de l’esthétique 8 bits des Sega Megadrive et génial tripoteur de machines dès lors qu’il y a plus de 1000 boutons, l’Américain reclus au fin fond du Montana passe 12 heures par jour à créer des musiques, des vidéos, des boites en carton, et toujours avec la même envie : oublier qu’il existe un autre monde, où les gens portent des costumes et répondent à des emails. Portrait vidéo du garçon à l’occasion de sa dernière collaboration avec la marque Volcom. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

Donald Pierre, aka Dondolo, revient pour faire taire Eddy de Pretto

Les plus vieux d’entre vous, celles et ceux sachant encore lire autre chose que des descriptifs de vidéos TikTok, se souviennent de lui comme du leader d’Aline. D’autres, encore moins jeunes, ont peut-être aimé les démos de Young Michelin, son autre projet new-wave menacé par l’équipementier sacrément gonflé. Quant aux dinosaures époque Myspace, ils ont peut-être créer des enfants sur les mélodies de Dondolo, son premier projet. Que tous ces gens se donnent la main : le schizophrénique Romain Guerret remet une pièce dans le flipper sous l’identité Donald Pierre.
Lire l'Article
Lire l'Article

Vanishing Twin sort un nouveau single pour funker : « Phase One Million »

Aussi sûr que les blancs ne savent pas sauter, on doute toujours un peu de la capacité des Anglais à faire transpirer les cordes façon Isaac Hayes. Question de météo sans doute. Sauf que dans le cas des membres de Vanishing Twin, ça se passe au dessus des nuages et le nouveau single, à écouter ci-dessous avant la sortie de « Ookii Gekkou » le 15 octobre, en est la meilleure preuve. Afro, cosmo et ethno, ce nouvel album devrait être l’une des bonnes nouvelles de la rentrée avec le disque de reprises de Fela Kuti par Roselyne Bachelot. Ca va, on déconne, mais la bande à Cathy Lucas revient plus fort qu’une manifestation d’anti-vaccins et ça, c’est vraiment bon pour la santé.
Lire l'Article
Lire l'Article

Le Bryan’s Magic Tears revient des années 90 avec le clip « Sad Toys »

S’inspirer des Jesus and Mary Chain, de Primal Scream et des Happy Mondays sans être ridicule en 2021, un groupe y parvient : Bryan’s Magic Tears (et rien que pour ça, on peut leur dire bravo). Un nouvel album, le troisième pour les Parisiens, sortira plus tard cette année sur Born Bad : « Vacuum Sealed ». Et ce premier extrait intitulé Sad Toys et la B.O. de ton été 92.
Lire l'Article
Lire l'Article

Il était une fois Bobby Gillespie

C’est l’histoire d’un jeune Ecossais qui ressemblait au Neo de Matrix, mais qui allait croiser sur sa route Alan McGee (Creation Records), bouleverser profondément le rock britannique avec ses deux groupes, The Jesus and Mary Chain et Primal Scream et, à 59 ans, être encore assez vivant pour tout raconter dans cette interview XXL à Paris, à l’occasion de la sortie de son album « Utopian Ashes », avec Jehnny Beth.
Lire l'Article
Lire l'Article

Vanishing Twin revient avec un bon variant anglais : « Ookii Gekkou »

Jusqu’à la fin des années 2000, l’Angleterre fut pour beaucoup l’île de toutes les tentations; ce bout de terre d’où émanaient toutes les excentricités les plus enviables. Et ce jusqu’au jour où les Austin Min et les Libertines, sous le poids d’un pays vieillissant, parurent subitement terriblement ringards. Dix ans après ce virage ayant abouti au Brexit, la bande de Vanishing Twin continue de résister à la normalité avec l’annonce d’un nouvel album prévu pour le 15 octobre. Et son nom est déjà un indice sur le potentiel étrange de cette livraison.  
Lire l'Article
Facebook Page
Lire l'Article

Pourquoi le nouveau clip de Biolay est un crime contre l’Humanité

Dans un contexte géopolitique compliqué, et alors que la fonte délirante du permafrost sibérien pourrait libérer des virus préhistoriques capables de terrasser l’Humanité comme dix Covid-19, le quinquagénaire huileux annonçait voilà quelques jours la sortie d’un clip en duo avec l’ancienne chanteuse de Thérapie Taxi. De quoi de permettre de perdre sérieusement dix minutes pour rappeler que si la notion du beau artistique reste difficile à décrire, il est en revanche bien plus facile de démolir un mur en briques molles. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Fin de couvre-feu pour Aquaserge

Trois ans après un dernier essai chez Crammed Discs, les Toulousains progressifs ressortent enfin du bois avec l’annonce d’un nouvel album, toujours sur le label de Marc Hollander. Et comment revenir fort, quand on s’appelle Aquaserge ? Avec une cover d’un titre d’Edgar Varèse datant de 1906, et nommé Un grand sommeil noir.
Lire l'Article
Lire l'Article

Yuksek : l’interview boule à facettes

Si l’on vous dit Pierre-Alexandre Busson, vous pensez à votre voisin de palier. Mais si l’on vous dit que la nuit, cet homme devient Yuksek, qu’il est à la fois musicien électronique, producteur techno, organisateur de festival et remixeur pour à peu près tout le monde (Gossip, Chassol, Burgalat, Lana Del Rey, etc), on comprend que le Rémois ne dort pas beaucoup depuis 15 ans. Alors que sort son nouveau projet et qu’il est l’auteur de la BO de la série ARTE En thérapie, Yuksek tourne sur lui-même pour cette interview à regarder comme un CV en accéléré. 
Lire l'Article
Lire l'Article

Sonic Protest, un festival vraiment pas comme les autres

Si l’on vous dit festival, vous pensez têtes d’affiche similaires partout sur le territoire, queue interminable au stand boissons mais aussi gros silence depuis plus d’un an en raison de la Covid-19. Tout est est plus ou moins vrai, mais un village d’irréductibles Gaulois tentent depuis 2003 de démentir ce gros clichés grâce à une programmation de musiques (de) brutes tambourinées sans concessions. Alors que l’équipe du Sonic Protest a refusé de se coucher en 2021 et qu’une édition aura bien lieu (sauf fin du monde), on a été demandé des comptes aux deux têtes pensantes. 
Lire l'Article
Lire l'Article

En exclu, un clip de Territory sorti tout droit des 90’s

Ils ne font pas vraiment du rock, pas vraiment du shoegaze ni vraiment du zouk, mais Territory s’apprête quand même à trancher des gorges avec ses guitares. Les Parisiens, qui ont un album de prévu pour l’automne 2021, débutent les hostilités avec le morceau Decide, une chanson coincée entre DIIV et Rendez-Vous qui devrait au moins vous réveiller après ces trois jours de coma. En exclu, Gonzaï t’offre le clip du morceau, pas trop compliqué à comprendre : « on est un peu nostalgiques des clips de “band” à l’ancienne avec zéro storytelling, à part un groupe qui joue. »
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

The Sssound of Beeertrand Burgalat

Octobre 2000 : coincé entre le succès de la French touch, la mort programmée du trip hop et de l’électronica allemande et ce qui n’est pas encore la génération Nouvelle Star, un producteur en vogue décide à 37 ans de passer de l’autre côté du miroir avec un premier album mal compris à sa sortie, et qui a pourtant poussé une grande partie de ses auditeurs à fonder des groupes, écrire sur la musique ou, simplement, à rêver d’une musique française mutante évitant autant le lire-larmes en chant de canard que les couinades faussement expérimentales pour fils de joueurs de synthé Yamaha. Vingt ans plus tard, « The Sssound of Mmmusic » est réédité par Tricatel. Et c’est l’occasion pour Burgalat de nous raconter la genèse de cet album fondamental dans une interview presque aussi longue que la cyclade électronique dont il est ici question.
Lire l'Article
Lire l'Article

Victor Solf : l’heure après Her

Trop « indé » pour jouer dans la cour des gros, trop gros pour jouer dans la cour des « indé », coincé entre un passé qui s’agrippe (Her, dissout après la disparition de son binôme Simon) et un futur encore à dessiner, Victor Solf est cet équilibriste qui depuis 15 ans tente de donner vie à une certaine idée de la soul à la française, avec classe, retenue et refrains qu’on n’aurait pas honte de chanter seul chez soi. La sortie de son premier album, « Still. There’s Hope », est de ce point de vue une bonne manière de mettre les points sur le i, comme interview.
Lire l'Article