La playmate du mois
Facebook Page
Lire l'Article

CHARLEMAGNE PALESTINE
Tout savoir en 27.000 signes

Héros oublié du mouvement minimaliste, Charlemagne Palestine n’en reste pas moins l’un des principaux artisans. Moins « commercial » que Steve Reich ou Philipp Glass, l’Américain a lentement préféré s’effacer pour que de se répéter (sic). Parce que le rôle d’Internet reste d’éclairer les contre-allées de la pop culture, Rubin Steiner signe ici une longue introduction à l’introduction de ce sacré Charlemagne. Un homme remis en selle à la fin des années 90 par Sonic Youth, et visiblement toujours aussi obsédé par sa quête du Graal absolu : le « golden sound ».
Lire l'Article
Lire l'Article

« IN C » D’ADRIAN UTLEY
Terry Riley revisited

Souvent les groupes célèbres débutent leurs carrières par des prodiges obscurs puis lentement se désagrègent à la manière d’un fruit dans une nature morte. Avec les membres de Portishead, c’est tout l’inverse. Après avoir bassiné la génération X avec plusieurs tubes d’aspirine, chacun d’eux s’est embarqué sur des chemins de traverse, mille fois plus passionnants, de Beth Gibbons en solo aux échappées de Geoff Barrow avec Beak et son label Invada. Ne manquait plus que le guitariste Adrian Utley embarqué sur l’un des Everest de la musique du 20ième siècle : « In C » de Terry Riley.
Lire l'Article

SYLVAIN GOURLAY
Momentaneus

Je devais faire un break, oublier le clavier pour un temps, histoire de retrouver une inspiration que je croyais belle et bien disparue. Puis j’ai reçu “Momentaneus”, premier CD du pianiste et compositeur Sylvain Gourlay, qui devait me redonner l’envie d’écrire et de redécouvrir la richesse d’un répertoire minimaliste que j’avais bêtement occulté pendant des années.
Lire l'Article

JONATHAN FITOUSSI
“Pluralis”, pour le meilleur et pour le soupir

Intercalée entre deux silences, la musique de ce Français échappe aux images d’Épinal. S’agit-il de poésie coincée entre les touches du piano, d’avant-gardisme crépusculaire, ou tout simplement d’une réponse muette à tout ceux qui désespèrent de voir naître un désordre nouveau ? En attendant que tous les braillards soient envoyé au Pakistan avec du scotch sur la bouche à mots, Fitoussi fait taire ce tout petit monde avec presque trois fois rien.
Lire l'Article

ASH BLACK BUFFLO
Andasol

Après avoir réussi à nous écoeurer du rêve américain en moins de temps qu’il ne faut à Madonna pour doper sa pop culture au Botox, l’oncle Sam revient avec au fond de son sac un ballon d’hélium, l’une de ces petites poches d’air qui font encore croire qu’un monde meilleur est encore possible. Des sosies de Terry Riley y chanteraient des messes en onomatopées, McDonalds vendrait des Steve Jobs Burger et le bruit des klaxons ressemblerait à s’y méprendre à une B.O. de Sophia Coppola. En attendant les dits miracles, le premier disque de Ash Black Bufflo permettra aux sourds de voir l’avenir et aux aveugles d’entendre cette Amérique qui n’existe plus.
Lire l'Article
La playmate du mois