La création d’une radio Gonzaï, faut avouer que ça nous avait souvent démangé du bout des doigts ; puis l’idée de mixer les névroses de chacun dans un sanibroyeur nous en avait finalement découragé. A ce moment précis où chacun semblait avoir admis qu’une playlist Deezer des plus grands tubes des Stones de 81 à 88 valait encore mieux qu’un cocktail maison, les passionnés de Rock à la Casbah nous proposaient un deal en or : diffuser en hebdo leurs émissions de 55′, mélange de tout ce qu’on aime (ou presque), réalisées par ces bénévoles depuis sept ans déjà. Il aurait fallu être con (ou pire : présentateur sur Le Mouv’ ou Ouï FM) pour refuser.

Du Doo-woop de Nolan Strong and the Diablos revisité par la scène garage de Détroit, en passant par le duo très prometteur Bass Drum of Death, sans oublier une incursion dans le catalogue du label Stag-o-Lee Records, la première émission diffusée sur Gonzaï fait résonner le rock’n’roll garage du moment. Ladies and Gentlemen, si le rock’n’roll est une religion, alors Rock à la Casbah en est le prophète. En attendant la mise en place d’un plugin adéquate, laissez-vous bercer par les boots croco en cliquant sur le player ci-dessous.

Rock à la Casbah: l’émission du 28 février

Playlist détaillée et informations sur http://www.casbah-records.com

  •  
  •  
  •  
  •  

18 commentaires

  1. Putain, c’est grandiose ce truc. retour en 1982
    “Et on file tout de suite vers Portland, ou le label XXX nous dépote un autre album de garage psyche. Je vous laisse avec un grand titre punk comme ils savent le faire…” Putain, génial : Les ondes libérées, Mitterrand encore vaguement à gauche. Et ça à l’heure des réseaux dits sociaux. J’en chialerais presque. “On enchaîne tout de suite avec un single sorti sur le label néo-zélandais…”
    MERCI !!

  2. Well well gentlemen,vous avez trouvé la voix. Nous sommes perdus. J’appelle Ungemuth pour lui dire de plus se casser; on remballe et j’ouvre un compte facebook. Pour la dernière fois: Keep rockin’!!!
    PS: si je chope l’autre mystique de Thiellement, promis juré mes frères, je lui fais bouffer son chapeau.

  3. Tiens tiens… la semaine dernière un mystérieux “Chalumeau”, cette semaine un certain “Phil Man”, n’y aurait-il pas comme quelque chose d’étrange ici?

  4. Tant qu’à corriger autant éviter les anglicismes…
    en français “épeler” : “donner l’orthographe d’un mot, lettre par lettre”.

  5. @moolkipu : faut être un peu – con – non pour choisir ce genre de pseudo ? T’as aussi le droit de lire en épelant si tu n’as que ça à foutre ma petite chatte!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.