Parce que démonter le présent, ca reste toute de même un sacré pari sur l'avenir. A l'heure du droit d'inventaire, en marge des bilans d'une décennie qu'on n'a pas bien compris, plutôt que de s'

Parce que démonter le présent, ca reste toute de même un sacré pari sur l’avenir. A l’heure du droit d’inventaire, en marge des bilans d’une décennie qu’on n’a pas bien compris, plutôt que de s’épancher sur des listes aussi grosses (et futiles) que Teki Latex et Anthony & the Johnsons, Gonzaï s’arrête l’espace de quelques instants sur le pire des 2000’s. Objets stupides, groupes éphémères, modes improbables et croyances absurdes, Gonzaï brule dix ans de vide rétro-futurisme, toutes les semaines et jusqu’au premier janvier 2010. Cette semaine, Serlach donne dans le sentimental avec le rock de qui vous savez.

Adieu Bloc Ferdinand et consorts ne revenez plus jamais. Je vous hais. Restez chez vous, cachez vous derrière vos amplis (débranchés de préférence), perdez vous dans vos dressings. Mais surtout, par pitié, dégagez de mon espace médiatique pour toujours.

Je vous en supplie, faites preuve de salubrité publique : coupez les bras de vos pathétiques batteurs interchangeables pour qu’ils arrêtent leurs shuffles immondes et leurs coups de grosse caisse qui confèrent plus à l’euro dance qu’aux illustres groupes dont vous sucez inexorablement la moindre pose. Take you out. Dites à votre pote le chanteur des Rakes qu’il aille se pendre avec son épilepsie de fête foraine qui singe aussi bien Ian Curtis que Patrick Sébastien imite Bourvil. Comme un pantin sans âme.

Aujourd’hui, vous ne comprenez pas encore à quel point vous paraissez aussi fades que vos éternelles et désastreuses sessions photos vous montrant étriqués dans vos slims d’anorexiques à mèches. Patience, avec un peu de recul, vous comprendrez peut être le sens du style que vous vampirisez : NEW wave!

Arrêtez de jouer note pour note le même concert chaque soir de vos horribles tournées dont les after shows sont aussi joyeux qu’une queue au rayon charcuterie.

Boycottez les duos TV pourris que l’on vous propose avec des artistes aussi révolutionnaires qu’une tripotée de membres du parti travailliste votant pour l’élection du nouveau représentant national. Ne racontez plus, pour la énième fois, votre rencontre avec le producteur de votre dernier méfait et comment cela a considérablement changé votre approche médiocre de la musique. Et enfin, sortez de votre putain de politesse, ne remerciez plus votre public comme s’il avait sauvé vos mères de la noyade ou inventé le vaccin contre le sida, c’est insupportable. Merci. Pour toutes ces raisons et bien plus encore, quittez le métier, le salut est encore possible.

C’est vrai quoi, vous êtes encore jeunes, vous avez encore toute la vie devant vous pour écouter la musique des autres. Profitez-en pour partir loin, vous refaire une santé, faire des gosses et leurs payer une école privée. Avec le fric que vous avez engrangé tout au long des années 2000 vous devriez pouvoir tenir un bon moment, trop pisse froid que vous êtes pour tout claquer comme les abrutis insouciants des grandes mythes du rock’n roll.

Et si par malheur il venait à vous manquer quelque chose, organisez une collecte pour votre non retour. J’ai quelques bons amis qui seraient prêts à donner pour la cause, à la condition, bien sûr, qu’aucun d’entre vous ne soit revenu d’Afrique avec une de ces concepts horribles de world pour village global. Permettez moi d’espérer que de nombreux RIB seront toujours à votre disposition pour palier à vos envies de poser des accords sur vos futures dépressions.  Bien sûr, la tentation sera là : Mais soyez lucides, dites vous bien qu’une reformation ne ferait que vous entrainer plus au fond des poubelles de l’histoire.

Années 80 décennie musicale de merde ? Certes, mais ce n’était pas une raison pour nous fournir des ersatz vomitifs des seuls niches à l’intérieur desquels on pouvait se reposer mes oreilles et moi. Evidemment, vous vouliez bien faire mais le mal est fait. L’aigreur est là, elle s’accroche à votre image comme une mouche à merde se posant sur vos bouses discographiques. Les critiques bovines ne s’y sont d’ailleurs pas trompé, elles n’ont que très rarement manqués d’éloges à votre égard, afin de vendre du papier.

Par pitié, prouvez que des réplicans de la pire espèce peuvent s’acheter une dignité en (re)devenant d’honnêtes citoyens responsables : mettez le feu à la rampe et à vos instruments par la même occasion. Mourrez en silence, baissez le son des amplis.

Avec haine, mais bien cordialement,

  •  
  •  
  •  
  •  

25 commentaires

  1. ben déjà merci pour les comments, ça fait toujours plaisir

    Bester pour les pulls sur les épaules est ce la même chose pour ceux qui portent des jeans blancs en revenant du tennis ?

    Super prolo je suis d’accord avec toi la haine n’est pas très productives mais là 1) j’ai voulu me faire plaisir 2)si j’écris sur my worst 2000’s ce n’est pas pour faire dans la demi mesure, on parle du pire ! 3)c’est tellement facile de taper que j’ai décidé de le faire façon billet d’humeur trash

    à part ça Richie, je pense que le pb n’est pas tant le fait de jouer dans un style de musique, c’est surtout l’implication personnelle et émotionnelle que tu y mets.Dans le cas du rock, cela requiert un minimum de radicalité et de propositions musicales. Clairement je ne demande à personne de réinventer la roue, ce serait d’une débilité profonde.et on ne reproche pas à un mec qui joue du Mozart de ne pas porter de perruque … mais putain ces mecs sont des fonctionnaires du bloc de l’est
    les nuances s’estompent de plus en plus entre les réplicans et les humains mais je te rassure, à mon humble avis tu peux très bien faire ton chemin sans porter le poids de tes idoles sur les épaules, question d’attitude
    en gros faut arrêter la branlette, quand je vois un bon groupe, je vois un bon, groupe qu’il joue du psyché du punk du hardcore, du blues de la pop … j’adore même sunn o))) alors que ces types ont des références dark métal et c’est vraiment à chier le dark metal
    ma théorie c’est que le rock est bel et bien mort et qu’il s’est transformé en zombie mais c’est cool les zombies !!!!

    keep the fist

    serlach

  2. Merci d’avoir pris le temps de me répondre, je vais continuer mon exploration musicale et peut être qu’un jour je pondrait un aussi bon article.

  3. Hunter S. Thompson c’était quand même mieux que Serlach. En même temps, lui, il s’en prenait à Nixon …

    Il faudrait faire un article qui commencerait comme ça : “Adieu Louie Serlach et consorts ne revenez plus jamais. Je vous hais. Restez chez vous, cachez vous derrière vos écrans (débranchés de préférence), perdez vous dans vos buvettes. Mais surtout, par pitié, dégagez de mon espace médiatique pour toujours.” et on l’intitulerait Photocopie de photocopie de photocopie … avec un lien sur cet article, évidemment.

    Ne t’en fais pas Serlach, un jour, toi aussi tu connaîtra la passion qui animait les roadies d’antan … comme moi avec les Battant. (et peu importe si ça révolutionne rien)

  4. ce n’est pas parce que l’on critique que l’on est amère
    t’inquiète mec ma passion pour la musique est intacte et pour ta gouverne ça fait une bonne quinzaine d’années que je traine avec, travaille avec , critique des groupes connus ou inconnus

    maintenant je te le dis franchement je me branle radicalement des roadie d’antan ( je n’ai pas trop compris le d’antan étant donné que ce métier existe toujours non ?ils étaient meilleurs avant?)
    et je ne vois pas quel est le rapport avec cet article si ce n’est te faire mousser gratuitement du genre yeah moi je suis un vrai

    si tu as lu le préambule à cet article il s’agit de worst des années 2000 donc oui on cartonne, ça me parait évident

    quant au fait de faire du thompson 1) ce n’est pas dans mon intention et je suis beaucoup plus mauvais et con que ça
    2) j’espère finir un peu mieux que lui( je parle en terme de santé mentale) 3) fais attention c’est toi qui fait du c’était mieux avant ce qui n’est pas joli joli

  5. Bon j’ai manifestement pas compris ton article : je ne connais que les homonymes décédés de tes Bourvil et Ian Curtis et NEW en majuscule m’évoque seulement une technique de publicité pour barre chocolatée de mon enfance.

    Mais rassure toi, dans le fond, tu as pris pour les d’autres … ça me déprime un peu, pratiquement chaque fois que je viens lire un truc sur gonzaï, les vivants sont nuls, les morts étaient géniaux (Eudeline devrait d’ailleurs légitimement s’inquiéter)

    T’es pas seul … Bester tape LaRoux et Vitalic, tu tapes un lot de groupes 2000′ … lui aussi, je ne doute pas qu’il sillonne le milieu depuis bien longtemps : vos acuités sont sûrement bien au-delà de la mienne dans le domaine musical. Ton tort, c’est d’avoir cristallisé le phénomène dans ton article. Je viens pas pour lire que des types probablement mieux informés que moi n’aiment pas des groupes que tout le monde connaît, mes amis le font mieux (parce qu’ils me paient des bières en même temps, et pas vous !). mais plutôt découvrir des trucs qui sont valables, ou le seront bientôt (des infos à échanger à ms amis, quoi … pour qu’ils me trouvent de bonnes compagnie.)
    J’en demande trop ?
    (si oui, merci de bien vouloir résilier mon abonnement)

    je veux dire, c’est quand même terrible : sur la spirale, ils me donnent envie de foncer vers l’avenir avec une tempête de sable rouge qui téléporte Sidney sur Mars ou la crise financière comme prémisse d’un NEW (sic) Order. et chez vous, avec de la musique : c’est pantoufle au coin du feu et commérages entre deux bouffées d’une petite pipe. Plus rien à se mettre sous la dent depuis Principles of geometry, je crois vaguement me souvenir.

    Et puis merde ! même si tu titres Worst of n’importe quoi … c’est pas une raison pour ne pas évoquer le meilleur, donner un peu d’espoir aux enfants, si y en a (de l’espoir). Y a des thompson dessinés partout dans le coin : tu as le DEVOIR de digresser … tu perdras pas de point parce que t’es hors-sujet ici (au contraire)

    Enfin bref … je vais cesser d’alimenter la rubrique courrier des lecteurs. Tout le monde s’en fout, même s’il s’avère que … JE SUIS UN VRAI (ici, un substantif laissé à la libre appréciation de chacun)

  6. nan mais tu es aveugle ou quoi ?

    si tu lis vraiment gonzai, on défend quand même un bon nombre d’albums
    par exemple en ce qui me concerne j’ai écris un article sur BEAK ( 1 er album) en des termes plus que sympathiques et terreur graphique défend Koudlam bec et crayons.
    ce sont quand même des groupes très très loin des têtes de gondoles
    idem pour HP qui nous fait découvrir Dead horse problem …

    au risque de me répéter le sujet de cette série c’est le pire des années 2000 notamment en réaction aux autres média qui font et vont faire des best of à tout va

    et puis merde on est pas des bisounours et malgré ce que tu peux penser nous sommes très très loin d’avoir tous le même avis sur la musique à gonzaï

  7. Dans “je chante comme Robert”, j’avais préféré Hot Hot Heat, mais sinon ça me gêne pas qu’un groupe imite ses idoles, si c’est assumé. Les plus détestables sont ceux qui sont persuadés d’avoir inventé l’eau de feu, non ? Il y a beaucoup de très bons artisants en musique, et quelques artistes, c’est pas si dramatique comme bilan.
    Bien à vous
    8

  8. ben oui lara mais la musique n’est vraiment pas possible
    et le chanteur est un geignard de première ,j’ai écouté deux albums en random et une nuit je me suis même infligé un partie d’un concert filmé donc je me suis fait une idée…

    tu décortiques les paroles d’un mec qui par exemple fait du doom ?
    pas moi en tout cas

  9. Au fait, bravo pour votre nouvelle mise en page!
    Et…Simon Scott ( ex Slowdive ) vient de sortir son premier album solo.
    Fans de Brian Eno et de toute la sphère Krautrock, vous pouvez y aller, c’est du bon!
    A vos flingues!

  10. j’écoute les textes d’un mec qui me touche, serlach.
    quel que soit le jugement qu’on puisse faire sur sa musique, jugement rationnel ou estimation de spécialiste, au final, peu m’importe aujourd’hui, en dehors de l’émotion suscitée.
    sans doute pour ça que je ne suis plus journaliste ou critique musicale…
    et bloc party m’émeut, parfois, et le mec (kele okereke, donc) que j’ai rencontré à plusieurs reprises, aussi.
    bah oui.

  11. Mmmh les Libertines étaient un vrai groupe (voix, compo etc enfin de vrais auteurs). Ok les Rakes (horsmis 2 titres) , Bloc Geignard WC et Franz Fernandel c’était bien à chier mais personne ne l’écrivait à l’époque. Tout le monde à genoux. Pourquoi ça changerait.

  12. Your worst webmaster
    Quand on clique à droite ça affiche 3 “content” dans le champ de l’URL. content/content/content = mécontentement.
    Enfin, j’dis ça; j’dis rien.

    PS: le 1er album de FF est bien (je signe)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.