C’est l’histoire d’un jeune Ecossais qui ressemblait au Neo de Matrix, mais qui allait croiser sur sa route Alan McGee (Creation Records), bouleverser profondément le rock britannique avec deux groupes, The Jesus and Mary Chain et Primal Scream et, à 59 ans, être encore assez vivant pour tout raconter dans cette interview XXL à Paris, à l’occasion de la sortie de son album « Utopian Ashes », avec Jehnny Beth.

Parce qu’il n’y a pas que « Screamadelica » dans la vie, pour écouter le nouvel album de Bobby et Jehnny, c’est juste en dessous.

  • 68
    Partages

6 commentaires

  1. bobby gillespie est un pilleur et un suceur de roue qui avais une grosse collection de vinyle de groupe obscur de rock etc .. ,vraiment plein de pilles de disques , il a soigneusement et sans vergogne complètement pompé toute son inspiration de cette collection ,c’est un véritable larcin qui a fortement contribué à screamadelica , la véritable contribution de bobby gillespie a screamadelica est proche de zero ,screamadelica doit aussi énormément aux producteurs et aux ingénieurs du son et en particulier à Andrew Weatherall et Hugo Nicolson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.