Le 19 mars prochain sortira en salles le cinquième long métrage de Quentin Dupieux, dit l’homme qui faisait des films avec moins d’un million de dollars. Après se l’être joué façon Michel Drucker dans « Wrong » (vous aimez les chiens ?), le voilà qui fait un pied de nez à Manuel Valls avec le génial « Wrong Cops », où des flics de Los Angeles défoncent la morale à coups de matraque. Pour marquer le coup, Gonzaï vous offre quelques secondes inédites avec un teaser qui respecte la philosophie maison : No reason.

On s’est déjà suffisamment penché sur « Wrong Cops », nouveau délire de l’homme aussi connu sous le nom de Mr Oizo, pour éviter d’avoir à en remettre une couche sur trois paragraphes. Moins crypté que « Wrong » mais tout aussi perché que « Steak », le nouveau film de Dupieux est un petit bijou de n’importe quoi, bel écho à la logique plombante qui hante la société actuelle, paumée dans sa quête du neutre, à la recherche d’un monde non fumeur où chacun s’emmerderait dans des open space en écoutant un best-of de Richard Clayderman. La réponse de Quentin Dupieux tient en deux mots : « Wrong cops ».
Quand le poulailler se rebelle, ça donne un remake de Pinot simple flic à la sauce Mr Oizo ; électro qui tabasse, répliques cultes et seconds rôles hilarants (Marylin Manson, Eric Judor, génial Steve Little dans le rôle de la fiotte made in USA). Est-ce du surréalisme, un hommage à la André Breton, ou un blockbuster réalisé avec trois bouts de ficelle pour les pensionnaires d’hôpitaux psychiatriques ? Comme dirait Cobain, la vérité est toujours du coté de celui qui porte le flingue. Patience, plus que quelques semaines avant de pouvoir vous faire sauter le caisson.

Quentin Dupieux // Wrong Cops // En salles le 19 mars
http://www.wrongcops.com/

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.