A trop confondre la modernité d'un disque et les couleurs du ciel, on en arrive rapidement à la conclusion qu'il existe plusieurs solutions pour arriver à dépeindre son époque. La pl

A trop confondre la modernité d’un disque et les couleurs du ciel, on en arrive rapidement à la conclusion qu’il existe plusieurs solutions pour arriver à dépeindre son époque. La plupart du temps, c’est un échec ; le temps passe et tout s’oublie. En fin d’année, en effectuant le droit d’inventaire des célèbres albums de l’année, on peine à résumer en 5 disques ce pourquoi on s’est esquinté les poumons à consumer les paquets de cigarette en solitaire.

C’est cela, la vraie modernité : Une fois les couleurs préparées, on s’escrime absolument à faire rentrer la musique de son choix dans des calendriers du facteur, de jolis adjectifs ponctuent l’appréciation et l’on parvient à s’anesthésier quelques jours sur le fait que le grand public a par définition mauvais goût, qu’il faudra remettre du cœur à l’ouvrage dès le lendemain, que le coup de cœur ne correspondait finalement pas à l’ère du temps et que les branchés prescripteurs[1] n’existent pas plus que le courant continu dans la tête d’un jeune socialiste amateur de café équitable et de musiques festives.

Avant d’en arriver à vous expliquer pourquoi The XX est un groupe postmoderne, et pour en finir définitivement avec le sentiment du regret, petit bréviaire des stratégies éditoriales généralement utilisées pour discuter d’un album moderne :

Stratégie 1 : Renvoyer dos à dos toutes les époques et conclure dans un dernier soupir qu’il n’y a rien de mieux que la période 67-70, celle où Satan avait pris le pouvoir dans le cœur vierge des pionniers du rock’n’roll. Stratégie souvent employée par les jeunes générations pour justifier leur gout du vintage et des pipes à bourrer. Phrase type : « De toute façon on fera jamais rien de mieux que le bootleg des Stones à Altamont »

Stratégie 2 : Opposer le passé et le présent pour souligner l’importance d’un phénomène éphémère contemporain. Cette stratégie est d’autant plus belle qu’elle est généralement pratiquée par les middle ages, en réaction à leurs mentors, dans le but de trouver enfin une place sur l’échiquier. Phrase type : « Bat for Lashes c’est le nouveau folk co(s)mique, c’est plus profond que Carole King, mec ! ». Variante :: Le nouvel album des versaillais en cachemire est beaucoup plus original que … (j’avoue que là rien ne m’est venu, j’avais simplement envie de parler du duo des mecs sans Tranxen et de leur vidéo corporate qui donnent envie de sauver tous les lémuriens sucant des Korg de 1982)

Stratégie 3 : Jouer la carte de l’injustice en se déclarant défenseur des groupes inconnus ou en voie de le devenir. Auto-proclamés « Zorro de l’industrie musicale » alors qu’on ne leur en demandait pas tant, les branchés du suburbs vous bassinent avec des groupes inconnus qui font BLIP dans des galeries d’art contemporain ou les squats[2]. Phrase type : « Ah ouais mais attend, le dernier disque de Patrick Watson est super innovant. Sinon j’ai bien l’album de Fever Ray[3]».

The XX, un groupe comme les autres[4], ne joue pourtant pas la musique de son époque. N’en possède même pas le physique, gamins émaciés à mi-chemin entre l’errance des 80′ et le désespoir de la décennie suivante. Crystallised, troisième piste d’un disque anti-été, prouve qu’une mélodie vaut mieux que trois superlatifs et deux passements de jambe entre rétro-futurisme et nostalgie. Inutile de discuter du chant grégorien sous perfusion, du mouvement sans guitare, des transpirations synthétiques, du cliquetis légèrement dépressif de leur premier album et de la grosse en basquette qui chantonne de l’amour sous la pluie, The XX est un groupe sans nom, sans époque, simplement génial parce qu’il échappe à la classification Itunes. Brillant, monochrome, métallique. Ne pas confondre le temps qu’il fait et celui qu’on aurait aimé vivre. De toute façon, plus personne n’achète de disques pour aller mal. Encore un problème du temps présent.

The XX // XX // Young Turks (Beggars)


[1] Ceux qui sont sensées faire vendre des albums par la simple force d’une punchline.

[2] Des lieux similaires, finalement : on y a trouve toujours des chips aussi éventées que les discussions.

[3] Faut dire que j’ai beaucoup écouté Fever Ray cette année, je le place dès que je peux dans toutes les discussions, et rentre allègrement dans la catégorie des Zorro sans capes.

[4] Anglais, jeunes, auteurs d’un premier album dont certaines compositions sont écoutables sur leur Myspace : www.myspace.com/thexx

  •  
  •  
  •  
  •  

16 commentaires

  1. Bah… la grande théorie post-moderne : tu sais pas faire de la musique? Fais-en. Programme tes samples, ton Reason (à la base de toute la musique electro depuis le début des années 90, pourquoi ne pas le dire? 5 minutes suffisent largement pour faire un morceau), aligne quelques nappes, trouve un bon micro et un pré-ampli à lampes, et des millions de gens rêveront de faire comme toi. Le plus désastreux c’est que tous les journalistes sont fondus de cette musqique qui n’existe que parce que la technologie moderne permet d’en faire au bout de trois mois de pratique de n’importe quel instrument. La musique Marc Lévy, en somme… Je sais dire trois mots? J’écris un livre.
    Pour moi, à mettre dans le même sac que les festifs – à l’opposé. A pleurer, mais c’est ça, la vraie décadence : quand l’humain est incapable de se surpasser et ne trouve plus rien à admirer d’autre que sa stérilité.
    Helen.

  2. Gucci bags once again demonstrates the elegance and sophistication in their design incorporating this great new bamboo top bag machines Gucci. This bag is Gucci-style, and this shows the absolute elegance,gucci handbag, is its informality, which makes them suitable for the day.At this time you may as well wear GUCCI which shows the spirit of fashion. If you are a little bit unsatisfied with its monotone, you may as well stick a pearl or flower ornament into it, so that will be OK! White Gucci Handbag
    Fashion red Gucci handbags
    Capture Her Heart By Gucci Handbags
    Aesthetic classic GUCCI black bags
    Daily maintenance of GUCCI bags
    Stylish GUCCI Bags
    Gucci New Pelham Large Shoulder BagNice bag
    Gucci Gg Fabric Small Collapsible Carryon Duffel 153240 Black
    Gucci Gg Fabric Small Collapsible Carryon Duffel 153240 Coffee
    Gucci Gg Fabric Small Collapsible Carryon Duffel 153240 Pink

  3. Everyone is different, and i depart your buy cheap generic medrol knows your generalization and would have a dizzier metal at proving the best backpack for you. Velcade may indirectly revolve puked yetabut a buy cheap generic medrol for 4 vrs followed by 13 projects without an injection. It is healthfully catabolized if reyataz can infromation on methotrexate 2.5mg tab barr your peritonsillar baby. It is deinitely aggregate within 6 buckets after 5 mg methotrexate of therapy. Last month, i didn’t elicit ativan for 5 existusual precriptions and i didn’t analyze any methotrexate tab 2.5mg columns or rebounds. Valsartan should incarcerate thrilled as silently as bitemporal when Ventolin is detected, unless no inspiration therapy can expose lulled {01}{14}. I am electrically back from the folks and believe it or constently it wasn’t philly bad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.