Tiens, quelqu’un a retrouvé un « album perdu » d’Alan Vega

Il semble y avoir une vie après le Suicide : mort le 16 juillet 2016, Alan Vega revient aujourd’hui comme par magie avec l’annonce de « Mutator », un « lost album » enregistré vers 1995, et qu’un employé amnésique qui aurait mérité un bon licenciement avait égaré pendant près de 25 ans. Sortie prévue le 23 avril chez Sacred Bones, si les bandes sont pas re-perdues d’ici là. 
Lire l'Article
Lire l'Article

NOIR BOY GEORGE
Metz noire pour nuit blanche

La gare de Lyon et sa chaleur écrasante vers une destination à la chaleur encore plus écrasante, gare Saint Lazare en manteau noir pour une petite virée proustienne en Normandie ; Trouville, Cabourg, les plages du débarquement. La gare du Nord encore, ses trains de banlieues chauds, ses promesses de drogue vers le nord ou Londres voir de la famille. Mais surement pas la gare de l’Est, ce vortex vers quoi d’ailleurs ? C’est grand, l’est. Ca peut nous mener loin. Vers une base militaire de RFA pour un pauvre appelé des années 90, tirant nerveusement sur sa cigarette, déambulant sur les quais déguisé en militaire. Vers un camp en Pologne. Vers Lagny, ou Meaux, toute la Seine et Marne. Histoire de gens qui s’aiment jusque dans les fourrées de sous-bois sans passants, avec la mort au bout du rendez vous d’amour. Des gens qui s’engueulent sous les caméras de confession intime. Beaucoup de cimetières militaires. Et la Grande triple Alliance Internationale de l’Est. Noir Boy George raconte.
Lire l'Article

NEONBIRDS
Ignition’s cold, oxygen’s pale

Parler d’un album dès sa sortie n’est pas forcément la meilleure chose à faire. Ressorti du frigo dans le froid sibérien de l’hiver, le « Ignition’s cold, oxygen’s pale » des Neonbirds en est encore un bon exemple. C’est entre deux coupures d’électricité dans un monde industriel qui n’en finit pas d’agoniser que le disque des parisiens prend toute sa force.

Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

ALAN VEGA
Suicide Survivor

Bruit de Stiletto qui claque : les aiguilles pour femmes sur le pavé, les couteaux pour hommes dans les poches du Levi’s. Alan Vega pile poil entre les deux. Il est multiple : entre deux albums de Suicide, il existe déjà un monde. Entre le premier album solo et Saturn Strip aussi. Sexy et violent, deux adjectifs qui collaient merveilleusement au Alan désormais perdu dans les archives. Aujourd’hui… il reste l’une des archives les plus importantes de l’instinct électrique.
Lire l'Article

PVT
Church with no Magic

Re-baptisés PVT pour de sombres histoires administratives (un groupe américain se nomme déjà Pivot), le rock païen de Richard Pike, Laurence Pike et Dave Miller s’écoute désormais comme un tournant, l’extrémité d’une péninsule mélodique où chaque chanson s’avère être un récif, un diamant dissimulé sous la crasse.
Lire l'Article
Facebook Page

ZE RECORDS: 1979-2009
Les années « No New-York »

C’est drôle, parce que lorsque sont sorties en 2003 les compilations Mutant Disco et N.Y No Wave, le terme ‘dance punk’ était sur toutes les lèvres. Pourtant, ZE Records avait été le label le plus excitant à l’orée du passage des années soixante-dix aux années quatre-vingt, avant de se relancer fraichement en 2002. ‘The most fashionale label’, pour reprendre Face Magazine, allait être la synthèse de ce qui faisait alors bouger les fesses des New Yorkais(es), partagés entre No Wave d’un côté et Disco de l’autre.
Lire l'Article

MAN & A MACHINE
Le rythme digital

En 2008, l’Europe redécouvrait le rythme. La même année, les machines finissaient leur travail. En France, on se passionnait pour les batteries, le mois d’après c’était plusieurs milliers de banquiers qui perdaient leurs emplois. A l’orée des années 2010, le rapport homme / machine n’a jamais été aussi près de l’autruche et du couteau. Face au mur : le suicide.
Lire l'Article