Lire l'Article

EDITIONS LE MOT ET LE RESTE
Interview d’Yves Jolivet

Le Mot et Le Reste désigne ces bouquins qui permettent de pénétrer l’univers de Sun Ra, de comprendre l’errance magique de Moondog ou bien de découvrir le témoignage de Peter Hook. Une maison d’édition qui s’inscrit dans le sillage d’Allia, tant dans la ligne que dans la qualité. Moins connue que la susnommée, ça méritait bien un petit question-réponse avec le fondateur et directeur de l’établissement, qui fournit tous les kids en came littéraire-rock depuis des années.
Lire l'Article
Lire l'Article

SUN RA
Palmiers et pyramides

Après une biographie sur le viking virtuose Moondog, les éditions Le Mot et Le Reste publient « Sun Ra, Palmiers et Pyramides ». Passion et acharnement, c’est ce qu’il fallait pour s’attaquer à ce monstre cosmique du jazz protéiforme. Joseph Ghosn, déjà auteur d’un ouvrage sur La Monte Young, n’a pas reculé devant l’ampleur de l’œuvre de Sun Ra et signe un livre accessible sur l’un des artistes les plus complexes et plus prolifiques du 20ème siècle.
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

ALAIN PACADIS
Itinéraire d’un dandy punk

A une lettre près, il aurait pu réussir sa vie, faire carrière, être heureux en amour, se faire construire un Palace avec un crédit sur 20 ans, vivre vieux. Au lieu de ça, Alain Pacadis a choisi un bonheur de Façade puis un longue descente aux enfers par un petit toboggan qui le verra passer de la rock critic aux chroniques mondaines en moins de temps qu’il ne faudra aux Sex Pistols pour se désintégrer. Chez Pacadis il y avait donc les mots et le reste ; ce que l’éditeur du même nom propose de (re)découvrir avec la réédition du livre « Itinéraire d’un dandy punk ». Très mauvais titre pour un très mauvais journaliste, l’histoire commence là.
Lire l'Article
Lire l'Article

L’HAÇIENDA
La meilleure façon de couler un club

C’est l’un des clubs les plus mythiques, géré par l’un des labels les plus mythiques, et ce à une époque charnière de l’histoire de la pop. Mancunienne jusqu’au bout de la nuit, l’Haçienda se rappelle à notre bon souvenir par le biais d’une double actualité : le bouquin que lui consacre Peter Hook – bassiste de Joy Division et New Order – et la sortie d’une deuxième compilation dédiée à la dimension “club” de Factory. Trente ans pile-poil après ses débuts (et quinze après sa fin), retour sur une formidable aventure collective qui laissa quelques traces, dans tous les sens du terme.
Lire l'Article