Searching for Michel Colombier

Dans la famille des compositeurs-arrangeurs français, il occupe un fauteuil à part, laissé inoccupé depuis sa mort précoce en 2004, loin de chez lui, en terres hollywoodiennes. Avant cela, il aura été à la hauteur de son nom : ce Michel a œuvré pour pas mal de drôles d’oiseaux. Pierre Henry, Serge Gainsbourg, Prince, Polnareff ou encore Madonna sont tous passés dans son atelier, et c’est avec ce romantisme si typiquement français que Michel Colombier aura fini par devenir ce maitre-cordonnier français sans égal, à côté duquel les vies d’Alain Goraguer ou Jean-Claude Vannier deviennent subitement plates comme de l’Evian. Dix-sept ans après son dernier décollage, scrutons l’horizon pour retrouver son ombre mal chaussée. 
Lire l'Article
La playmate du mois
Lire l'Article

JEAN-CLAUDE VANNIER
De nouvelles mélodies, mais sans Nelson

43 ans après la sortie du « Histoire de Melody Nelson » de Gainsbourg dont il fut le grand chef d’orchestre, Jean-Claude Vannier écrit sa ‘’suite sixteen’’ avec Salades de Filles, un projet intégralement écrit pour trois jeunes chanteuses, dont l’une se prénomme… Alice Vannier. Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.
Lire l'Article
Lire l'Article

GILLES VERLANT [1957-2013]
Un hommage par Jacques Duvall

Dans la presse culturelle, les eulogies se suivent et se ressemblent. Qu’on enterre Catherine Deneuve ou Ray Manzarek c’est kif-kif, on ne change même plus le calibrage du cercueil, envoyez les pleureuses dès l’intro et faites du bruit. Le plus souvent désormais je préfère me taire. Pour Gilles Verlant, j’ai simplement écouté un proche partager sa peine. Sincère. Désargentée. Et c’est moi qui ai eu mal.
Lire l'Article
Lire l'Article

FOREVER PAVOT
Graines de s(i)tar

Leur premier EP ? Il n’a été édité qu’à 50 exemplaires. Le look du leader ? Complètement baba. Et la musique alors ? D’un autre âge, sous le soleil de 1967 exactement. Avec ces maigres informations, on aura vite fait de comprendre que Forever Pavot n’est pas un groupe de rock débarqué de Mercure avec un synthé qui fait couin couin, pas plus qu’une bande d’activistes militant pour la légalisation du thé vert et des semelles orthopédiques dans les salles polyvalentes.
Lire l'Article
Facebook Page

LULU GAINSBOURG
Saynète d’un copier-décoller

« Maintenant le mourant va mourir. Sans alcool, sans tabac, sans coups de Bambou, juste avec sa gloire frelatée : c’est maigre pour se rendre au Jugement Dernier. Il n’aura même pas la satisfaction de voir partir son Lulu au service militaire, lui qui aime tant l’armée, l’ordre, le flic, le rock, la mort aussi, tous ces ersatz de virilité qui lui interdisent de se concentrer sur la vraie question : Pourquoi ne suis-je donc pas un génie ? ». Jamais en manque d’une bonne punchline antisémite, Marc-Edouard Nabe avait encore une fois devancé tout le monde. C’était un soir d’octobre 1989, Serge était encore tout et Lulu n’était rien. C’était le bon vieux temps, Jean-Marc usait encore les bancs de son école de commerce provinciale.
Lire l'Article

MUSTANG
« Tabou », disque de mâles entendus

En 2009, leur premier disque avait été flashé en plein excès de vitesse sur les nationales d’un pays jusque là habitué aux poids lourds. Deux ans après « A71 », les rois mages reviennent pour coller une autre image, à la fois plus précise mais toujours aussi fuyante, de ce que devrait être le rock français dans les cols escarpés. Attendus au tournant par les uns et méprisés par les autres, Mustang change de braquet. Tabula rasa ? «Tabou» l’est. Alors plutôt que de pédaler dans la semoule, Mustang défonce les préjugés. Même les miens.
Lire l'Article