600 pochettes, 263 pages. Ca fait une moyenne de 2,28 pochettes/page, et ce n’est pas rien. Dit comme ça, avoir fait les comptes peut paraître idiot. Mais après une nuit passée à boire du Coca et regarder les pochettes de disques compilées par Dominique Dupuis dans le livre "New Wave Vinyls : du post punk à la new pop", je me sens un peu groggy.

Très loin des obscurités les compilations Minimal Wave Tapes, A Man & A Machine 1-3, Bippp, Vanity Records – A Finest Selection, The Elephant Table Album, Pordenone / The Great Complotto et j’en passe sur les compilations new wave danoises type Somewhere Outside…  ce livre retrace avec beaucoup d’images et peu d’écrits la décennie New Wave de long en large, jamais de travers. De P.I.L à Lou Reed en passant par Devo, Throbbing Gristle, The Cure ou Duran Duran, tout y passe. Sauf les cinq artistes qui suivent. Une sélection personnelle en forme d’annexe à la Nouvelle Vague, également réalisée avec « une certaine dose de mauvaise foi’ (p.3).

ARMAND SCHAUBROECK STEALS – Ratfucker (Ratfucker, Mirror Records, 1978)

Libéré sur parole après un an et demi de prison pour vols et cambriolages à 18 ans, propriétaire du fameux magasin House Of Guitars (Rochester, NY), proche de Son House et de Warhol, Armand Schaubroeck est le Lou Reed de l’underground.

TONES ON TAIL – Performance (Pop, Beggars Banquet, 1984)

Sur les cendres de Bauhaus après leur séparation en 1983, Daniel Ash décide de se concentrer sur ce side project qu’il a monté deux ans plus tôt. Ce titre est pour moi l’illustration sonore du terme « cold synth funk » : groove froid et bancal, avec ce qui semble être un solo de tronçonneuse à 2’13’’.

ARTERY – Into The Garden (Afterwards EP, Armageddon Records, 1981)

Souvent comparé à Joy Division, eux n’ont jamais connu le succès. Mark Gouldthorpe qui a fondé le groupe est par la suite devenu coiffeur. Simon Hinkler de The Mission a fait partie du groupe. La bassline de ce titre m’excite particulièrement.

CHRIS & COSEY – Talk To Me (Songs Of Love and Lust, Rough Trade, 1984)

Membres de Throbbing Gristle, Chris Carter et Cosey Fanni Tutti créent en 1981 le duo Chris & Cosey. Ecouté aujourd’hui, l’album Songs Of Love and Lust ressemble aux membres de Indian Jewelry venus pondre leurs œufs dans la tête de Johnny Jewel et Ida No de Glass Candy.

CANCER – 000010 (Pordenone/The Great Complotto, Italian Records, 1980)

Peu d’infos sur ce groupe, mis à part qu’il s’agirait du side project d’un des membres de Tampax, un des premiers groupes de punk en Italie.  La première fois que j’ai écouté ce titre, j’ai pensé à Negativland de Neu !

Dominique Dupuis // New Wave Vinyls : du post punk à la new pop // Editions Stéphane Bachès

3 commentaires

  1. En effet pas trop de bavardage mais une large présence de pochettes. Réminiscence d’une période encore chaude de révolte ou de doux rêves à taille humaine comme ces pochettes…
    Dommage que chez lez français Trisomie 21 soit absent…The First songs ou Wait & Dance par exemple…

    JFL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.