Les bonnes productions BD ne manquent pas depuis avril. On notera donc dans nos éphémérides que les printemps pluvieux sont favorables aux bonnes cases et aux belles feuilles ("Joli mois de mai, quand reviendras-tu, apporter des feuilles pour torcher mon ..." chantent les plus poètes d'entre vous je le sais bien). Enfin bon.

Un printemps BD qui sent bon le mimosa et le MISMA, du nom de cette jeune maison d’édition (3 ans) qui fait beaucoup parler d’elle cette année (exposition à Angoulême, belles publications en cascade, masques chelous sur vidéos creepy…) et qui s’est imposée direct sur le terrain “Requins Marteaux des hipsters”, c’est indéniable. Le printemps est à Misma, et Maadiar décortique pour vous deux de leurs récents albums, d’une seule main vraisemblablement… misma_690misma_0001_690 misma_0002_690 misma_0003_690

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares