Si la musique est souvent "un cri qui vient de l'intérieur", le kraut reste - surtout depuis dix ans - un noeud coulant pour tous les puristes. Pour régler leur compte à tous les tou

Si la musique est souvent “un cri qui vient de l’intérieur”, le kraut reste – surtout depuis dix ans – un noeud coulant pour tous les puristes. Pour régler leur compte à tous les touristes teutons, Terreur Graphique et Dampremy Jack crayonnent de la mauvaise foi sur six disques métronomiques. Quand la musique colle entre les pages, ça donne La vie en kraut: le poids des robots, le choc des photos.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.