C'est bientôt Noël et j'ai horreur qu'on m'offre de la musique en cette période où le pire dégueule des bacs des vendeurs de disque. Ce que je voudrais plutôt faire c'est profiter de cet instant pour passer mes nerfs sur tous ces mecs qui nous revendent de la merde à longueur d'années. Pour cela j'ai choisi la "Grasse Matinée" de Jacques Prévert pour m'en aller couper les deux oreilles d'un patron de Fnac. Une manière d'exorciser ma haine du système tout en rendant hommage au grand Jacques.

Il est terrible
le petit bruit du blister dur cassé sur un ongle en panique
il est terrible ce bruit
quand il remue dans la mémoire de l’homme qui chronique
elle est terrible aussi la tête de l’homme
la tête de l’homme qui chronique
quand il se regarde à six heures du matin
dans la glace des grands magasins
une tête couleur de poussière
ce n’est pas sa tête pourtant qu’il regarde
dans la vitrine de chez Fnac
il s’en fout de sa tête l’homme
il n’y pense pas
il songe
il imagine une autre tête
une tête de gondole par exemple
avec un tas de bons disques
ou un tas de n’importe quoi qui s’écoute
et il remue doucement les ouïes
doucement
et il secoue les tympans doucement
car le monde se paye sa tête
et il ne peut rien contre ce monde
et il compte sur ses doigts un deux trois
un deux trois
cela fait trois jours qu’il n’a rien écouté
et il a beau se répéter depuis trois jours
Ça ne peut pas durer
ça dure
trois jours
trois nuits
sans écouter
et derrière ces vitres
ces intégrales ces rééditions ces navets
artistes morts protégés par les boîtes
boîtes protégées par les vitres
vitres protégées par les flics
flics protégés par la crainte
que de barricades pour six malheureuses compiles
Un peu plus loin le bistrot
sex drugs and rock’n’roll
l’homme titube
et dans l’intérieur de sa tête
un brouillard de mots
un brouillard de mots
disque à écouter
sex drugs and rock’n’roll
galette trempée acier
galette suprême
galette suprême
galette supprime trempée sang !…
Un patron de Fnac très estimé dans son quartier
a été agressé en plein jour
l’assassin le vagabond lui a coupé
deux oreilles
soit le prix à payer
douze euros soixante-dix
une galette suprême
et cinq euros pour le pourboire du chroniqueur.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.