"Sans jamais avoir mis les pieds en Irak, ni en afghanistan, TERREUR GRAPHIQUE a connu l'enfer du bourbier, a fo

« Sans jamais avoir mis les pieds en Irak, ni en afghanistan, TERREUR GRAPHIQUE a connu l’enfer du bourbier, a fourré son nez là où il n’aurait jamais dû… le festival électro SCOPITONE à Nantes. Constat d’échec personnel face aux lacunes de sa propre culture musicale. Désastreux voyage au pays du Laptop. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.