Good Afternoon Christoph. Thank you very much for getting in touch sir, very g

Good Afternoon Christoph. Thank you very much for getting in touch sir, very glad you have enjoyed « 33 ». Please find answers to your questions below, let me know if you’d like to know anything further. Thanks, Thomas.

Le message de Thomas, guitariste des Esben and the Witch, était tombé ni une ni deux comme une lettre à la poste mais dans ma boite mail. Ce qui dans l’absolu ne changeait rien à l’affaire Thomas Crown.

Le message était là sous mes yeux et éclairait un peu ma lanterne 2.0 et ma curiosité tout court mais pas trop non plus (surtout au niveau des oreilles) parce que ça commençait vraiment à cailler, je trouvais à partir de 5 degrés en dessous de l’échelle de Richter. L’hiver était là et moi aussi. Enfin surtout moi. J’avais la pêche d’un pull-over qui bouloche et j’étais morose comme vache qui pisse en regardant le train-train de mes journées passer. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais pas aujourd’hui. La veille, J’avais passé mon temps à traîner de pages MySpace en pages MySpace, le casque à musique vissé sur mes oreilles d’autiste à chercher je ne sais quoi qui pourrait éventuellement me redonner la foi. Bonne ou mauvaise d’ailleurs. Le cachet de la post modernité faisant le reste:

My name is Christophe and I write for Gonzai, a rock, pop and litterature webzine. I have listened to your album « 33 » and I really love it ! Would you please answer a few questions? I’m going to write an article about you. Thank you very much Christophe

Daniel, Rachel et Thomas étaient originaires de Brighton, quelque part de l’autre côté du tunnel dans un pays où la plupart des gens parlent un Anglais impeccable avec un accent typé BBC. J’étais tombé sur la page MySpace de Daniel, Rachel et Thomas un peu par hasard en préparant minutieusement mon top album 2009 et mon top album of la loose de la même année. Un truc puéril qui ne sert absolument à rien mais que j’ai toujours sous le coude (c’est une expression) au cas où. L’envie d’en savoir un peu plus sur eux m’avait poussé à jeter sur un document Microsoft Word (version Mac), quelques questions plus ou moins pertinentes et à utiliser l’outil google traduction pour traduire de façon très approximative le fond de ma pensée. Le morceau Marching Song m’avait trop scotché les poils dans le sens de la hauteur, ceux qui se dressent au dessus des bras, pour ne pas jeter une bouteille à la mer dans le haut débit de l’internet.

Interview en anglais dans le texte avec des questions dedans et une Google traduction pas piquée des hannetons, presque en Français dans le texte.


Esben and the Witch, c’est quoi et qui en fait ?

Il existe trois d’entre nous. Nous jouons tous plusieurs instruments, mais en général Daniel prend soin de l’électronique, Rachel et moi-même le chant des guitares.

C’est quoi cette histoire de sorcière un peu chelou qui traine sur votre MySpace?

C’est l’histoire d’où le nom du groupe est dérivé. Les images et les idées qu’elle contient semblaient incroyablement appropriés pour nous à ce moment où nous avons choisir le nom du groupe. Il semble maintenant que beaucoup de ce qu’il contient a été profondément et durablement empêtré avec la musique et l’esthétique de la bande.

Comment définiriez vous votre son style et votre son pour pas qu’on vous confonde un peu trop rapidement avec la sensation rock de l’année 2009 ? (Les XX pour ne pas les citer).

La musique se créée lentement, l’un d’entre nous apporte généralement une idée ou un concept à la salle où l’on pratique. Un processus graduel par lequel chacun de nous commence alors à ajouter diverses autres pièces que nous rajoutons sur le morceau. Les différentes parties peuvent être lyriques, et tandis que nous partageons une même direction générale, chaque d’entre nous a tendance à emprunter différents chemins, sur chacun de ces territoires. Il y a un sens de l’individualité dans chaque chanson.

Quelles sont vos sources d’inspiration, vos influences ?

Nos trois influences seraient la littérature, la géographie et l’histoire

Dans quelques mois la blogosphère et les médias vont s’emballer autours de vous, vous en avez conscience ?

Nous sommes certainement conscients de l’attention sur nous,  généralement plus importante que par le passé, je pense qu’il serait insensé de prétendre le contraire. Nous ne nous occupons pas de la hype et des tendances. Nous essayons de créer de la musique dans un endroit exempt de ces choses, nos chansons doivent rester non diluées et simples, exactement de la même façon que nous avons écrit nos premiers morceaux. Mais il est merveilleux de constater que les gens se soucient un peu de ces quelques chansons qui sortent de nos têtes.

Vos projets pour 2010 ?

Nous publions notre premier single grâce Too Pure le 8 février. It’s called « Lucie, au bord du gouffre». Il s’agit d’être libéré le 7 « seulement, et ils feront 500 d’entre eux je crois. En Février, nous prévoyons donc de se lancer dans une petite tournée pour célébrer cette sortie, qui nous verra errer dans une grande partie de l’Angleterre, mais, malheureusement, à ce stade, pas plus loin. Avec toujours pour ambition de continuer à écrire, aiguiser nos compétences et développer les chansons.

« 33 », LE 1ER EP des Esben and the Witch est téléchargeable gratuitement et légalement en cliquant ici ou , au choix.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.