Seventies, quelque part : « Aussitôt élue, Mrs Thatcher mit son programme en pratique : déréglementation de l'économie, privatisations, baisse des impôts, limitation des prestations sociales ver

Seventies, quelque part : « Aussitôt élue, Mrs Thatcher mit son programme en pratique : déréglementation de l’économie, privatisations, baisse des impôts, limitation des prestations sociales versées au titre du Welfare State. La Grande-Bretagne traversa certes une crise très grave en 1981-1982, mais, dès l’année suivante, les premiers bénéfices se faisaient sentir sur le front de l’inflation et de la croissance, avant que le chômage ne diminue au milieu des années 1980. » (Extrait de La dame de fer, Par Philippe Chassaigne)

Nous voici dans l’ère Oekonomikienne. Toutes les barrières freinant la course du dieu Markethor sont abattues. L’état régalien a fini la régalade de ses soldats bureaucrates, il est désintégré. Barak Junior the 3rd a tenté en vain de réintroduire Mister Big-State dans la roulette économique. L’altruisme, le don, la générosité, les usages, les valeurs humaines sont strictement interdits et proscrits.

Les armées de métier et ses conscrits ont été circonscrits et ont muté en mercenaires bactério-immunisés et intéressés en royautés à la tonne de cadavres exquis. La justice est l’œuvre de neos-magistraux dont le plaidoyer se base sur la théorie des jeux (du cirque), les jugements sont aux enchères sur Economy-Bay. La police intervient avec acompte, sous quinzaine, à l’arme lourde et sans glaçons, paiement par paypal obligatoire, chèques, travellers ou tickets restaurants non acceptés….

L’université n’apprend plus que le Friedmanisme, une doctrine libertarienne libératrice de tous les maux. Les tarifs d’inscription sont inversement proportionnels au tour de poitrine pour les sujets féminins ligaturées uniquement (le coût marginal de l’accouchement à dépassé le revenu national disponible net), et au nombre d’homicides commis pour les sujets masculins (l’espace mortifère et funéraire se raréfie et les concessions flambent…). Les moyens de transport sont libres d’accès dans la limite des places disponibles. Les places sont offertes aux sujets qui résistent le mieux à la raréfaction progressive d’oxygène sur le voyage du sans souci (le cm3 d’O2 est à 7 euros 50). La loi de la jungle n’est donc pas menacée. La production de CO2 a dépassé celle du psylocybe unique aliment nourrissant les oekonomikiens, biologiquement et spirituellement.

La seule boisson encore disponible est l’anisette, pour ses vertus cirrhosantes.

La planche à billet ne pointe son nez que lors des jours d’éclipses totales et attribue ses liasses à d’heureux élus désignés par les loi du bio-hasard théorisés un temps par un certain William De la Porte.

La sécurité routière déconseille le port de la ceinture de sécurité et encourage le car-fucking (technique qui consiste à faire l’amour au volant) en roulant le plus vite possible afin de mourir très vite. Ce qui représente une économie substantielle pour la collectivité assurancielle et une mort idyllique et non ennuyeuse. Un optimum de bien être.

Tous les programmes de recherches sont concentrés sur l’armement afin que les économies d’échelles soient maximums et que chaque citoyen puisse acquérir très facilement un moyen d’éradiquer quiconque entraverait sa liberté et menacerait la satisfaction de ses besoins personnels (son voisin par ex). L’allégement en terme de coût sera double : moins de dépenses de santé, finis les crématoriums et plus de bonheur intrinsèque à chaque citoyen donc une économie plus efficiente.

La couche d’ozone ayant disparue, les médecins conseillent un bronzage intensif qui accélère l’effet des métastases, et libère donc des ressources spatiales et diminue la consommation d’O2.

La levrette est encouragée pour les sujets sains comme pour les sujets cardiaques, elle augmente la petite mort.

Les oekonomikiens sont encouragés à repérer le moindre militantisme chez autrui, il serait une excroissance d’une terrible maladie du 20ème siècle ayant pour nom le progressisme. Les enfants du syndicalisme sont immédiatement transférés dans les quartiers sans sécurité des établissements pénitenciers.

Oekonomikos père de Markethor avait professé la renaissance intellectuelle après la crise…Il s’inspirait des théories anarchos-capitalistes qui avaient inondés les esprits secs post-crise du 21ème siècle. Méfiez vous des improphètes…

Plus d’infos:

Les  » libertariens  » ou les  » anarcho-capitalistes  » avec David FRIEDMAN http://www.daviddfriedman.com

Antimanuel d’Economie T1 Les fourmis & T2 Les cigales, Bernard Maris (éditions Bréal)

Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie, John Maynard Keynes, 1883-1946

La Route de la servitude, Friedrich August von Hayek

La Grande transformation, Karl Polanyi

Pour gérer votre entreprise : Les Aventures d’Astérix le Gaulois – Album 23 – Obélix et compagnie

http://www.megavideo.com/?v=BRBAUVGQ South Park Saison 13 épisode 3 vostf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.