Voici donc venu le temps de l’été et des paginations light, des suppléments minceur et des Sudoku pour mourir calciné sur la plage. Plutôt de que de céder à la facilité, Gonzaï vous offre une série de planches dessinées par Tim, des stories dessinées au feutre de chez Carrefour qui décrivent en trois de coups de crayon des saynètes vécues en open space.

Garantie 100% sans polluant et rapide à lire, Bureau Bubbles décrit en cinq minutes le monde du travail et ses absurdités. Parce que l’Enfer c’est le collègue de travail, rien de mieux qu’une bulle d’air pour oublier ses voisins. Aujourd’hui, le merveilleux monde des Divx, ou les joies du stockage à l’infini.

15 commentaires

  1. Ah les cons qui téléchargent à tour de bras sans jamais savoir le contexte culturel d’une oeuvre, qui en ont rien à foutre de savoir qui a réalisé le film ou qui joue sur tel album, ils l’ont et c’est ça le plus important.
    Parfois ça me fait penser à un garde mangé bien rempli pendant une guerre
    « J’ai 400 gigas de musique »… ben ouais mec mais il te sert à quelque chose ton robinet de sons à part faire une musique de fond quand tu te bourres la gueule avec tes potes ??

  2. Amen.

    Mais faut pas s’étonner ce n’est que le règne de la quantité (et des signes des temps, pour ceux qui connaissent ou qui feront une recherche) de notre belle société de liberté individuelle de consommer. Après tout, les saucisses poussent bien sur des arbres.

  3. Ton autre personnage, tu l’as pas encore dessiné assez méchant pour qu’on comprenne que tu le désaprouve, c’est trop subtil les sourcils froncés, il faut une queue et des cornes.

  4. Comment ça je le désapprouve ? Il peut télécharger autant de kilos de films qu’il veut je serais le premier à l’encourager. Un mec que se fait choper pour avoir téléchargé 15.000 films sans en avoir vu aucun je surkiffe 🙂

  5. @Tim: je suis bien d’accord avec toi: un tel mépris des films et de la musique, c’est criminel. Ces gens-là devraient être jugés par un jury d’artistes et condamnés à écouter de la musique de merde en boucle pendant des heure.

    Dommage qu’il ne nous sorte pas l’argument ult33me du pro-téléchargement: « non mais tu te rend compte de ce que ça m’aurait couté d’acheter tout ça » 😀

  6. Ah ça … la quantité plutôt que la quantité. C’est pareil pour tout, la musique, la nourriture, le sexe, les photos, l’alcool.
    Mais oui, c’est sur que c’est très con. Pour les films, je les supprime peu après les avoir vu. Internet c’est un peu ma médiathèque, mais avec plus de choix.

  7. Perso je surkiffe pas du tout quand je pense au gaspillage d’énergie que ça représente. En imaginant que tous les mecs de base se comportent comme ça partout dans le monde ( aux usa, en inde, en chine… )je pense qu’on a pas finis de construire des centrales nucléaires.
    Tim si je me souviens bien tu avais fait un dessin pour les victimes au japon. Maintenant si je dis Fukushima tout le monde a compris ou il faut que je développe ?
    Donc en résumant ce gars et ses 2100 dvix est atterrant.
    A raison d’un film par jour ça représente plus de 5 ans

  8. Romain > A fond et aussi ionisable tant qu’on y est mais à part si tu es un mutant ou un super-héros je pense pas me tromper en disant que toi aussi 😉

Répondre à réactionnaire assuumé Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.