Les glorieuses pissotières de Marc Martin

Qu’on évoque le terme pissotière et chacun imagine le grand baquet grisonnant de la cour de récré en CE2 ou les chiottes taguées de son bar rock favori. Mais si on vous dit Vespasiennes et qu’on lui ajoute le terme « faire les Tasses » ? Grâce au vidéaste et plasticien Marc Martin, une exposition et un très beau livre dont il est l’auteur, reviennent sur le Paris des urinoirs publics, dit “la ville aux mille pissotières” et accessoirement un haut lieu de rencontres homosexuelles. On a rencontré le maitre d’œuvre afin d’approfondir la question sans se mouiller les pieds.
Lire l'Article
Lire l'Article

Les 1001 vies de l’accordéon

Vous trouvez que l’accordéon, c’est ringard ? Qu’on n’en joue plus que dans les balkans et les bals pour vieux ? Pourtant, réduire l’accordéon à une poignée de vieux genres stéréotypés serait oublier un fait irréfutable : l’accordéon a mille visages; il a su se greffer aux musiques du monde entier, même les plus pointues. Voici un parcours dans les dimensions les plus surprenantes de cet instrument méconnu.
Lire l'Article
Lire l'Article

Thierry Beccaro et Motus, c’est fini

« J’arrête Motus et je quitte France Télévisions ». Après 30 ans de bons et loyaux services à la tête de la plus grande émission culturelle française, l’animateur a confirmé son départ de Motus, un programme qui réunissait tous les jours 600 000 chômeurs et amoureux d’un générique devenu culte qui nous rend aujourd’hui mo-mo-morose.
Lire l'Article
Lire l'Article

Michel Sardou, dernier punk français ?

Je dois faire mon coming-out et croyez moi c’est pas facile : vingt ans à écumer les scènes pour trouver les chanteurs de demain, les groupes chic et choc, l’underground qui finira sur votre balcon et me voilà, con comme pas deux, à avouer à mon père que je suis pédé comme un phoque en rétrocédant toutes mes convictions au profit du malin. Par les temps qui courent où le vegan prend le pouvoir, où le journalisme est synonyme de Vanity Fair et de Quotidien sur TMC, où la goudou s’acronime en LGBT et où ma belle-mère tente péniblement de faire plus jeune que son âge, moi je me suis mis à aimer Sardou.
Lire l'Article