Lire l'Article

JOHN CALE
Shifty adventures in nookie wood

“Shifty adventures in nookie wood”, cela sonne comme une aventure de Link en pays d’Hyrule, avec peut être la promesse d’une princesse Zelda un peu plus dépravée qu’à l’accoutumée. Il s’agit pourtant du dernier album de John Cale, le grand architecte de quelque un des plus grands chefs d’oeuvre de la musique contemporaine. Il faudra pourtant vite déchanter, tant l’album semble aussi moderne qu’une Nintendo 8 Bit. Shifty adventures ? Il y un “f” en trop.
Lire l'Article
Lire l'Article

JOHN CALE
Yesterday never dies

Une récente interview du plus ronchon des Gallois dans le périodique Les Inrockuptibles fut voilà quelques jours l’occasion pour moi de contempler un cliché vieux de plus de quarante ans. Derrière la mèche sur l’œil et la tenue so(m)bre , on pouvait deviner la gueule du jeune John Cale avec ce regard fier typique du génie qui a l’avenir devant lui. C’était en 1965 et vos parents n’étaient, pour certains, même pas nés.
Lire l'Article

LA MONTE YOUNG
Biographie, par Joseph Ghosn

Dans le grand tombeau du minimalisme, genre musical redécouvert à sa juste valeur dans les 00’s, La Monte Young était jusque là accroché au sarcophage, dernière momie dont les bandelettes collaient encore à la pierre, comme incrustées et nulle intention d’en sortir. L’un des grands mérites de cette courte biographie (62 pages) de Joseph Ghosn, ancienne plume des Inrocks, reste donc de faire la lumière sur la carrière de l’auteur du Black Records et autre The Well-Tuned Piano. Brillant essai.
Lire l'Article
La playmate du mois